evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 15e > Lieux clés Paris 15e > Parc des Expositions de la Porte de Versailles > DERNIERS JOURS de l’exceptionnelle aventure Toutankhamon porte de Versailles (...)

DERNIERS JOURS de l’exceptionnelle aventure Toutankhamon porte de Versailles !

vendredi 6 octobre 2017, par André Balbo

Jusqu’au 1er septembre 2012...

Grand succès avec plus de 250 000 visiteurs. Et pour le tout dernier jour, vendredi 31 août 2012, nocturne jusqu’à minuit.

L’exposition « Toutankhamon, son tombeau et ses trésors » a déjà fait événement au pavillon 8 de Paris Expo, porte de Versailles.

Masque funéraire en or du pharaon Toutankhamon © DR. Original en or massif avec incrustations de pâte de verre et de gemmes. H. 54cm.

Jusqu’au 1er septembre 2012, cette spectaculaire reconstitution du tombeau et des trésors du Pharaon s’est donné pour but de nous faire revivre la plus grande aventure archéologique du XXe siècle. De nous faire découvrir à la fois le tombeau de Toutankhamon, qui se trouve dans la Vallée des Rois, sur la rive occidentale du Nil, et ce qui aujourd’hui est rassemblé au musée égyptien du Caire, avec les yeux d’Howard Carter, en 1922 :

« D’abord je ne vis rien, car l’air chaud s’échappant de la chambre faisait vaciller la bougie. Puis lorsque mes yeux s’habituèrent à la lumière, les détails de la pièce émergèrent lentement de la pénombre : des animaux étranges, des statues et de l’or, partout le scintillement de l’or.  »

Cet autodidacte passionné d’égyptologie comptait à cette date déjà 20 années d’expériences, d’expéditions, de recherches et de responsabilités en ce domaine... Une petite salle, en fin de parcours, explicitera le détail de ses nombreuses aventures pour les plus intéressés. Carter servit de modèles à de nombreux personnages d’aventuriers de fiction. Et nous ne dirons rien de la malédiction qui devait frapper ceux qui profanaient les sépultures des pharaons...

Exactement un siècle plus tôt, en 1822, Jean-François Champollion déchiffrait pour la première fois des hiéroglyphes.

La minutieuse reconstitution présentée dans cette exposition a été réalisée "sous un contrôle scientifique exigeant et pointilleux", avec le profit inestimable que ces objets, ces masques et bijoux du roi, ces pièces de mobilier, ces cercueils et ces sarcophages peuvent être vus individuellement et en détail, alors qu’ils étaient souvent, sur site, attachés les uns aux autres, entassés, ou d’accès obstrué par des chapelles géantes.

D’ailleurs celles-ci, de grandes tailles, étaient enfermées les unes dans les autres. Cette exposition vous les révèle côte à côte dans l’éclat dont elles étaient revêtues.

Ainsi verrez-vous l’ensemble du trésor, dans toutes ses dimensions… puisque la reconstitution a concerné aussi bien les petits objets fragiles, que les pièces monumentales trop lourdes, ou que les peintures trop sensibles à la pollution de l’air et à l’humidité.

Dans des configurations qui auront été respectées dans leurs cohérences.

Cette exposition à grand spectacle (1 000 objets présentés sur 4 500m2) circule en ce moment en trois exemplaires identiques. Elle a déjà été vue par plus de 3 millions de visiteurs à travers le monde : à Zurich (2008), Bruxelles, Barcelone, Madrid, Cologne, Budapest, Dublin, ou Séoul (2011).

Il faut savoir que vos enfants resteront bouche bée devant le trésor de Toutankhamon, et qu’ils rêveront longtemps de pouvoir vivre une telle aventure... Et certainement vous aussi.

Réalisez-vous que, pour la préservation de telles pièces, comme pour le montant des primes d’assurance qu’il serait nécessaire de verser, ou même simplement du fait des dimensions exceptionnelles de certaines de ces pièces, il serait aujourd’hui absolument impensable de déplacer plus de 40 de ces éléments d’Égypte à Paris. Et que grâce à cette reconstitution la totalité de ces merveilles se dévoile...

Un dernier conseil. Ne restez pas témoin de la seule aventure de l’aventurier Carter, qui est le fil rouge très marqué de l’exposition. Prenez le temps d’interrompre l’audioguide pour lire en détail les éléments de présentation des objets et monuments offerts à vos regards, fort bien faits au demeurant par d’éminents égyptologues, et très pédagogiques. L’exposition a reçu l’agrément du ministère de l’Éducation nationale.

Sachez encore que Toutankhamon, pharaon de la XVIIIe dynastie, ne fit rien d’exceptionnel au cours de sa courte vie, ni faits d’armes, ni grandioses constructions. Il monta sur le trône à 8 ans, et mourut à 18 ans, peut-être accidentellement.

Ce qui nous le rend si particulier est que sa fabuleuse sépulture ne fut jamais profanée ou pillée avant la découverte de Carter, contrairement aux autres. Elle bénéficia de la proximité de la tombe de Ramsès VI, qui l’ensevelit un peu plus, ce qui la protégea. Alors que sa dynastie fait partie du Nouvel Empire, la magnificence de ses trésors laisse imaginer avec vertige celle que devait avoir les tombeaux des pharaons des grandes époques !

La France a une relation très particulière avec l’égyptologie, depuis Bonaparte et son expédition (1798-1801). Plus de deux siècles d’intimité... La dernière exposition montrant le masque de Toutankhamon à Paris remonte à... 1967. C’était au Petit Palais, et ce fut historique. Et une folie inconsciente en terme de préservation patrimoniale !

De cette exposition, vous ne devrez pas manquer 10 objets :

- 1. Le lit rituel à têtes de lionne, sur lequel le roi défunt, assimilé à Osiris, dieu des morts, progressait dans un rite de passage vers la nuit.

- 2. Le trône, dont les bras représentent deux serpents ailés à double couronne, gardien des cartouches de Toutankhamon, et dont les pieds antérieurs sont ornés de deux têtes de lion terminées par des pattes. Ce trône fut commandé quand Toutankhamon, qui s’appelait encore Toutankhaton, devint roi à 9 ans.

- 3. La petite chapelle, ou naos, a la forme d’un sanctuaire de la Haute-Égypte et pourrait avoir abrité une ou deux statuettes faites dans un métal précieux. L’image du couple royal orne toutes les parois du meuble, en 18 petits tableaux individuels traités en relief et dorés à la feuille. Lire en commençant par la droite.


- 4. Le char d’apparat du pharaon, qui en possédait deux. Dorés à la feuille, incrustés de verres de couleur et de pierres précieuses, ils témoignent de la science des lapidaires et des orfèvres de l’ancienne Égypte, il y a plus de 3 000 ans.

Char d’apparat © DR. Original en bois enduit et doré avec incrustations de verre et de gemmes. Longueur de l’essieu 216 cm. Longueur du timon 250 cm.

- 5. La 1re chapelle extérieure en cèdre doré évoque la structure du pavillon dans lequel les rois égyptiens célébraient les anniversaires. Les panneaux extérieurs sont couverts d’un double motif incrusté en faïence bleue. Deux amulettes dorées en forme de piliers représentent la longévité alternant régulièrement avec deux autres, en forme de nœuds, symbolisant la protection. Cet objet est le plus volumineux de tout le trésor du tombeau : 5 m de long, 328 cm de large, et 275 cm de haut.


Vue de la salle d’exposition © DR.

- 6. La 2e chapelle, dont chacune des parois latérales présente un tableau de trois bandes d’images. Il s’agit d’un extrait d’un livre inconnu sur le monde souterrain, difficile à déchiffrer et comportent des textes cryptographiés, conçus apparemment pour demeurer secrets. Le plus énigmatique de tous les objets présentés.

- 7. Le cercueil intérieur, en or massif, pèse 110,4 kg. C’est le plus spectaculaire du trésor du tombeau, et une représentation du roi momifié vêtu d’une cape de plumes et portant coiffe royale, barbe divine, et sceptres dans ses bras croisés.

- 8. Le masque, en or massif, de 11 kg, comprime la tête de la momie. On le présente comme le chef-d’œuvre du trésor. Portrait idéalisé du jeune roi, il témoigne d’une élégance incomparable. La coiffure est le traditionnel némès, noué en arrière en forme de catogan, strié de bandes de verre bleu imitant le lapis-lazuli. L’uræus et la tête de vautour en or, qui ornent le front, sont incrustés de pierres semi-précieuses et de verres colorés, et les yeux d’obsidienne pour les pupilles et de quartz.

- 9. La chapelle des canopes montre sur chacun de ses côtés, une déesse, bras déployés en guise de protection. Ce sont Isis à l’avant, Selkis à droite, Neith à gauche et Nephthys à l’arrière. Vous remarquerez chez elles la légère rotation de la tête, exception dans l’art égyptien plutôt coutumier de symétrie axiale.

- 10. La statue du roi chevauchant un coracle, bateau de papyrus, et lançant un harpon. Le gibier pourrait être un hippopotame, incarnation de Seth, divinité maléfique. Une des plus belles représentations du roi défunt.

Paris Expo, porte de Versailles, Pavillon 8 : « Toutankhamon, son tombeau et ses trésors », du 12 mai au 1er septembre 2012, métro Porte de Versailles (12), tramway (T3, T2), bus 39, 80, en mai et juin ouvert tous les jours de 11 à 19h, fermé le mardi. Nocturne le vendredi jusqu’à 22h. En juillet et août ouvert tous les jours de 11 à 19h.
Tarifs tous les jours, sauf lundi : adultes 15,90€, enfants (de 5 à 14 ans) 12,90€, enfants (- 5 ans) gratuit (accompagné d’un adulte), famille (2 adultes + 2 enfants de 5 à 14 ans) 52€.
Lundi, tarif unique 12,90€, et enfants (- 5 ans) gratuit (accompagné d’un adulte).
L’audio guide, inclus dans le prix du billet, est disponible en français, anglais, allemand. Un audio guide spécifique est également disponible pour les enfants.
Tarifs scolaires : 7,90€, à partir de 20 personnes, gratuit pour accompagnateur (1 accompagnateur pour 10 enfants). Audio guide offert, version adulte ou enfant disponible. Contact frederique.encoreprod@orange.fr

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du...".

Nous tentons aussi de vous les présenter chaque mois : Février, Mars, Avril, Mai, Juin...

C’est bientôt fini ? Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons la sélection, pour Paris, des MEILLEURS CATALOGUES des expositions 2012. Celui de cette exposition en fait partie.

André Balbo

source : visite, www.toutankhamon-­expo.fr

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.