Paris eVous
Accueil Sortir à Paris Paris Plages Concerts Expositions Enfants Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sports

Accueil > Paris > Se déplacer à Paris > Vélo et trottinette électriques à Paris > Vélo : Le bon sens du contresens

Vélo : Le bon sens du contresens

Dernière mise à jour : jeudi 22 octobre 2009, par Adele

« Code de la rue », la Ville de Paris s’engage

Le code de la rue est destiné à se substituer au code de la route en milieu urbain.

En France, la démarche participative « code de la rue » lancée par le Ministre des transports en avril 2006 a enfin aboutit à la parution d’un décret.

Principe de prudence du plus fort à l’égard des plus vulnérables, généralisation des contresens cyclables dans les zones 30, création des zones de rencontre, ces idées novatrices étaient en effet très attendues par les municipalités qui se sont engagées depuis de nombreuses années dans des actions ambitieuses de diversification des modes de déplacement.

Annick Lepetit, , adjointe chargée des déplacements, des transports et de l’espace public, souhaite dès à présent qu’elles soient mises en œuvre à Paris pour développer plus encore l’action menée depuis 2001 en faveur d’un partage plus harmonieux de l’espace public.

Annick Lepetit a demandé aux services de la Ville d’analyser, en lien avec les mairies d’arrondissement, la configuration de toutes les voies à sens unique des zones 30 parisiennes et de proposer un calendrier prévisionnel de création de contresens cyclables. Elle entend également identifier, avec les élus d’arrondissement, des rues et des quartiers pertinents pour expérimenter le nouveau concept de zone de rencontre qui permet de donner la priorité aux piétons sur la chaussée.

Le bon sens du contresens
- Selon la La FUBicy, Fédération Française des Usagers de la Bicyclette, le contresens ou double-sens est plus sûr.
- Le double-sens cyclable raccourcit les distances à parcourir à vélo, et garantit une sécurité avérée du fait d’une meilleure visibilité réciproque des protagonistes.
- Un bilan positif pour la sécurité

Le contresens cyclable fait peur. C’est pourtant un aménagement très sûr, très répandu en Europe du Nord, et aussi à Strasbourg.

- Les analyses d’accidents montrent que le risque d’accident frontal - où le cycliste à contresens heurte de front le véhicule venant en face - est quasi nul. Les usagers se voient mutuellement en se croisant et ralentissent. Le vélo croisé étant côté conducteur, l’automobiliste apprécie mieux la distance que dans le cas d’un dépassement.

- Comme le vélo arrive en face, il n’est jamais dans l’angle mort de l’automobiliste qui va ouvrir sa portière. Et même si une portière s’ouvrait au mauvais moment, le cycliste heurterait le plat de la portière qui se refermerait sans causer de blessures sérieuses.

Le principal danger vient des traversées d’intersections et des entrées et sorties des contresens. Mais si les double sens cyclables sont généralisés, les automobilistes ne seront plus surpris dans les intersections. L’augmentation du nombre de double sens cyclables dans les villes qui en ont réalisé plusieurs dizaines n’a induit aucune augmentation de la fréquence des accidents.