eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Le Marais > Les incontournables dans le Marais, Paris 3e et 4e > Bienvenue à la Gaîté Lyrique > La Nuit Blanche 2013 à la Gaîté Lyrique

La Nuit Blanche 2013 à la Gaîté Lyrique

4 octobre 2013 11:15, par Flavien

Pendant la nuit du samedi 5 au dimanche 6 octobre, de 19h à 5h

Alberto García-Alix - From where there is no return , 2008
(Film)

Utilisant la photographie comme journal intime, Alberto García- Alix dévoile les visages et l’esprit du milieu underground qu’il fréquenta à Madrid, Paris et Pékin.
Les nombreuses photographies qui composent cette vidéo ont été prises entre 1976 et 2008. Imprégnées des propres émotions du photographe, elles constituent une véritable œuvre narrative montrant les différentes étapes de la vie du photographe, loin des clichés de la marginalité.
La vidéo permet également d’observer l’importante évolution de sa pratique artistique au travers de gros plans ne laissant aucune échappatoire possible, de portraits ou de paysages qui nous transportent dans des réalités parallèles.

RAM radioartemobile - Q.i. Q.i. , 2013
(Installation sonore)

Le SoundArtMuseum/RAMradioartemobile diffuse les sons créés par des artistes reproduisant des chants d’oiseaux : des mouettes de Brest aux corneilles d’Angleterre, des rossignols
russes aux bilibirds australiens...
Avec Baruchello, Davide Bertocchi & robonom, Arturas Bumsteinas, Francesco Cavaliere, Richard Crow, David Cunningham et Paola Pivi, Alvin Curran, José D’Apice, Jimmie Durham et Maria Thereza Alves, David Fenech, Jonathan Friggeri et Alexandre Jolly, Ricardo Giagni, Goodiepal, H.H. Lim, Fabrice Hyber, Koo Jeong-A, Thomas Koener, Donatella Landi, Filippo Leonardi, Ergo Phizmiz, Manfredu Schu, Leonid Tishkov, Cesare Viel, Stephen Vitiello.

Santiago Sierra - Destroyed Word , 2010
(Multi channel vidéo installation)

Destroyed Word ( Mot détruit ) de Santiago Sierra est une œuvre subversive, amorcée en 2010 et réalisée en plusieurs étapes à travers le monde. Chacune d’entre elles consiste en la construction et la destruction immédiate et spectaculaire d’une lettre géante. Mises bout à bout, ces lettres forment le mot KAPITALISM. Le centre d’art contemporain de Brétigny-sur-Orge en banlieue parisienne, qui a réalisé une des lettres « A », a fait appel au centre de formation des apprentis en bâtiment de sa ville qui sont formés autant aux processus de construction qu’aux principes de démolition.
À Melbourne en Australie, la lettre « K » est détruite par le feu, à Tilbourg en Hollande la lettre « S » édifiée à partir d’aliments pour animaux disparaît dans les estomacs d’un troupeau de cochons, en Papouasie-Nouvelle Guinée, c’est à la Hache Wewak que le second « I » est mis à terre. Santiago Sierra problématise l’antiproduction qui, au cœur de la chaîne de production, devient une caractéristique de notre système capitaliste.