Musique eVous
Accueil Musique Concerts & Tournées Festivals Artistes Albums Awards News The Voice

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Stephan Eicher > Stephan Eicher, la biographie

Stephan Eicher, la biographie

Dernière mise à jour : mardi 30 juin 2015, par Jean

Stephan Eicher est né le 17 août 1960 en Suisse, dans la ville de Münchenbuchsee.
Marqué par ses origines tzigane et suisse allemande, Stephan est bercé très jeune par les mélodies de son père violoniste. Il se tourne alors naturellement vers les arts et décide de devenir musicien en voyant Patti Smith se produire lors d’un concert à Hambourg.
A 17 ans, en pleine vague punk, Stephan fonde un premier groupe The Noise Boys, qui lui permet de sortir un album, puis un second, les Grauzone, avec qui il lance le single Eisbär qui se vend à plusieurs milliers d’exemplaires. Ce succès-surprise le pousse à voyager à travers l’Europe. Fort de cette aventure, il sort deux albums en moins d’un an, Souvenir, puis Les Chansons bleues en 1983. Stephan y impose son style et décroche l’accès aux festivals les plus prisés.

En 1985, son titre Two People In A Room rencontre le succès et cette notoriété lui permet de monter sur les planches légendaires de l’Olympia. Dès lors, sa carrière s’envole. Son single Combien de temps issu de son sixième opus Silence est un hit. Déjeuner en paix, fruit de sa collaboration naissante avec le romancier Philippe Djian le propulse au rang de star. Avec plusieurs millions d’albums vendus et des dates de concert sold-out, Stephan Eicher est devenu une valeur incontournable de la chanson francophone.
Afin de s’échapper de l’ivresse du triomphe, Stephan part se ressourcer en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Avec ses albums 1000 vies (1996) et Louanges (1999), il met l’accent sur l’authenticité et la perfection. Si le succès commercial est moindre, l’artiste semble plus serein que jamais.

En 2004, Stephan Eicher revient avec un nouvel album intitulé Taxi Europa. Produit par Pierre Jaconelli (producteur de Zazie et Johnny Hallyday) et Benjamin Biolay, cet opus aux sonorités plus rock marque le retour de l’artiste sur le devant de la scène francophone. Suit Eldorado en 2007.