eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Perpignan > 23e festival Visa pour l’Image, à Perpignan

23e festival Visa pour l’Image, à Perpignan

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Le festival international du photojournalisme, devenu aujourd’hui incontournable, se tient à Perpignan du 27 août au 11 septembre 2011.

Une trentaine d’expositions sont prévues, et la programmation, bien que bien avancée, n’est pas encore tout à fait définitive. Parmi les expositions, il y aura notamment :

« Je m’appelle Filda Adoch ». La vie quotidienne d’une femme du district de Gulu et montre les souffrances du peuple du nord de l’Ouganda. De Martina Bacigalupo / Agence VU, Prix Canon de la Femme Photojournaliste décerné par l’Association des Femmes Journalistes en 2010 et soutenu par Le Figaro Magazine.

« The Family ». Fort de sa connaissance de la pègre, qu’il a photographiée en 2001 pour The Firm, Jocelyn a décidé de s’intéresser à nouveau à ceux qui fournissent armes et drogue aux cités du Royaume-Uni, mais les criminels britanniques sont maintenant peu ou mal organisés, et subissent la concurrence des Russes, Albanais, et Turcs, entre autres. De Jocelyn Bain Hogg / VII Network.

« Birmanie : au pays des ombres ». Ce pays est devenu l’une des nations les plus coupées du monde, mais les militaires au pouvoir tentent aujourd’hui de séduire touristes et investisseurs étrangers par beaux temples et sites pittoresques de ce pays profondément bouddhiste. Ce régime répressif a maintenu Aung San Suu Kyi, prix Nobel et leader politique, en résidence surveillée pendant 15 ans. De Chien-Chi Chang / Magnum Photos pour National Geographic.

« Angleterre version non censurée » nous emmène dans un drôle de voyage convivial à travers cette nation-trublion qui aime apparemment choquer : accoutrements grotesques, malbouffe et absence de savoir-vivre. De Peter Dench.

« Les oubliés, état des services de psychiatrie chinois » dépeint la situation des patients psychiatriques en Chine, qu’ils vivent à l’hôpital, chez eux ou dans la rue. Lu Nan a parcouru 10 provinces, rencontré 14 000 malades mentaux dans 38 hôpitaux. Un travail réellement exceptionnel.

« La culture narco ». Derrière les sombres statistiques du trafic de drogue se cache une réalité sociale bien plus vaste, qui concerne des millions de Mexicains et de Latinos. Pour beaucoup, les narcos deviennent l’unique modèle de réussite et de succès. De l’appât du gain, de la drogue et de la violence est née une nouvelle culture : la culture narco. De Shaul Schwarz / Reportage by Getty Images.

« Ocean Soul », quand le photographe primé Brian Skerry nous montre ce monde de beauté et de mystère, cette incroyable variété de faune marine, baleines géantes, requins, phoques et poissons minuscules, et d’habitats, situés dans des récifs de corail aussi bien que sous la banquise.

Visa pour l’Image, c’est aussi
- des rencontres quotidiennes qui permettent d’entendre et de rencontrer les photographes invités, qui évoquent leur métier, et décrivent ce qu’ils ont vu de l’état du monde.
- des projections sur écran géant, au Campo Santo (au pied de la Cathédrale Saint Jean), qui résument toute l’actualité de l’année en images. Dans un tel cadre, c’est époustouflant.

Bel été !

André Balbo

sources : Visa pour l’Image, 2e bureau