eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Colonel Reyel > Les Albums de Colonel Reyel > ’Au rapport’, l’album du Colonel Reyel

’Au rapport’, l’album du Colonel Reyel

Dernière mise à jour : mardi 6 février 2018, par Jean

Si sa carrière solo est lancée depuis 2008, Colonel Reyel a du attendre deux ans avant de connaitre le succès. C’est finalement en 2010 que la roue tourne, lorsque le label Wagram lui propose d’écrire le single de la compilation estivale Ragga/Zouk. Avec l’aide de son acolyte DJ Doug, le jeune artiste signe le titre Celui et s’impose sur certaines ondes radio.
Fort de cette expérience, le Colonel switche à l’approche du printemps sur un second single, Toutes les nuits. Un nouveau morceau dancehall que les fans pourront retrouver sur l’album Au rapport et découvrir en live sur la tournée club du chanteur...
Sortie le 11 avril 2011.

En début d’année 2011, nous vous présentions le jeune Colonel Reyel et son single Celui. Ils étaient alors peu nombreux à parier sur les chances de succès du chanteur dancehall... Pourtant, quelques semaines plus tard, le titre pointait en tête des ventes et son clip cumulait plus de 20 millions de vues sur YouTube. Un vrai tour de force.
Alors que le single Toutes les nuits a depuis pris le relai en radio et squatte à son tour la pôle position des charts, c’est aujourd’hui l’album du Colonel, baptisé Au Rapport, qui brille par ses performances commerciales. Ecoulé à plus de 25 000 copies dès sa première semaine de sortie, il déboule directement en première place du Top, reléguant Johnny Hallyday en 3e position ! Les fans espèrent désormais le voir certifié or très prochainement...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.