eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Divers > Entreprise > Gestion d’Entreprise > Ressources Humaines Juridique Social > Augmentation du smic en 2018

Augmentation du smic en 2018

Dernière mise à jour : mardi 2 janvier 2018, par Jean, Philippe Douay

Quel est le montant du SMIC au 1er janvier 2018 ?

"Le gouvernement confirme une augmentation du pouvoir d’achat dès le 1er janvier 2018", annonçait officiellement le ministère de l’Economie. En effet, les salariés du privé vont voir leur salaire net augmenter grâce à la suppression des cotisations maladie et chômage, compensée par une hausse de 1,7 point de la CSG. Mais si cette augmentation de la CSG aura bien lieu au 1er janvier 2018, la suppression des cotisations interviendra en deux temps, d’abord en janvier puis en octobre 2018.

Ainsi, selon différents calculs, le montant du Smic horaire sera revalorisé de 1,2% au 1er janvier 2018. Un salarié au Smic (1480 € brut) verra son salaire avoisiner les 1498 € (soit 9,88 € de l’heure). "Cela représente, en salaire net pour une personne travaillant à temps plein, une augmentation de 20 euros par mois de janvier à septembre puis de 35 euros à partir du 1er octobre, explique-t-on au gouvernement. Au total, la hausse sur l’année sera de 285 euros."


2017

Le 1er janvier 2017, la revalorisation du Smic a été de 9 centimes par heure. Il atteignait ainsi 9,76 euros bruts, selon une estimation de l’AFP. Légère, cette hausse (de 0,93%) était toutefois la plus forte hausse du Smic depuis le 1er janvier 2014.

2015

Pour 35 heures hebdomadaires, un salarié payé au Smic gagnera 1457.52 € bruts par mois à partir du 1er janvier 2015. Une augmentation de 0.8%. qui représente 12.14 € par rapport au 1er janvier 2014.

Le Smic horaire passe à 9.61 €, contre les 9.53 en vigueur depuis le 1er janvier 2014.

L’annonce officielle du gouvernement de ce jeudi 18 décembre, lors de la réunion de la Commission nationale de la négociation collective, confirme l’absence de coup de pouce.
Une position conforme aux propos de François Rebsamen, ministre du travail fin novembre : « Quand la croissance n’est pas là, le coup de pouce n’est pas la bonne solution, l’objectif prioritaire, c’est l’emploi et l’investissement ». Le 4 décembre, quant à lui Michel Sapin avait déclaré : « il y a un mécanisme d’indexation du SMIC, donc il augmentera en fonction de l’indexation qui est prévue ».

La revalorisation mécanique du Smic est pour moitié indexée sur :
- le gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employés (SHBOE) - +0,6% entre septembre 2013 et septembre 2014.
- l’indice des prix à la consommation hors tabac pour les 20% des ménages aux revenus les plus faibles entre novembre 2013 et novembre 2014 - + 0,2%.

Au 1er janvier 2014, 1.63 million de salariés du secteur concurrentiel étaient recensés comme bénéficiaires du Smic. Ce qui représente un salarié sur 9, une proportion stable depuis 5 ans.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.