.evous
Musique
  

Bat For Lashes en concert en France

Bat For Lashes est une chanteuse, multi-instrumentiste et singer-songwriter anglaise. Née en 1979, elle combine pourtant les influences de plusieurs décennies et puise dans l’élémentaire qu’elle convertit en art intemporel...

Bat For Lashes s’est produit la première fois fin 2005, en ouverture de CocoRosie, à la Scala de Londres. Un an plus tard, presque jour pour jour, la jeune femme y jouait en vedette devant un public dont Björk, Nellee Hooper et Brett Anderson n’étaient pas les membres les moins remarqués. Devendra Banhart, Jarvis Cocker et Thom Yorke comptent parmi ses autres amateurs célèbres.

Ces derniers années, elle a tournée avec Coldplay, collaboré avec Beck pour la bande originale de Twilight et donné deux concerts sold out à l’opéra de Sydney en 2011. Elle a également enregistré une reprise de Strangelove de Depeche Mode pour les besoins de la marque Gucci.
Troisième opus de Natasha Khan, The Haunted Man sort le 15 octobre 2012. Il fait suite à Fur and Gold (2006) et Two Suns (2009), deux albums encensés par la critique et qui ont valu à la jeune artiste des nominations au Mercury Prize et aux Brit Awards. A cette occasion, de nouveaux concerts sont programmés en Europe. Lors de ces prestations, Natasha passe d’un instrument à l’autre, des tambours au clavecin, en passant par la guitare. Et après un passage par le Bataclan en mai 2009, Bat For Lashes se produit le 25 novembre 2012 au Trianon.

A l’été 2014, Bat For Lashes propose la chanson inédite Skin Song. Cette dernière figure sur la compilation Body Of Songs parue en 2015. Le 1er juillet de l’année suivante, la chanteuse est de retour avec l’album The Bride, co-produit avec Dan Carey, Head, Simone Felixe et Ben Christophers. Il s’agit d’un ensemble de morceaux inspirés par un court-métrage écrit et réalisé par Natasha Khan - alias "Bat For Lashes" - elle-même et qui s’intéresse à une jeune femme dont le fiancé meurt le jour de leur mariage. Cette "mariée" décide alors de partir en lune de miel seule afin de méditer sur l’amour, le deuil et les souvenirs.


Après Fur And Gold qui a lancé sa carrière sur les chapeaux de roue en 2007, Bat For Lashes revient en force en 2009 avec un deuxième album intitulé Two Suns. Produit par David Kosten, l’opus a été écrit et réalisé entre Londres et New York, en passant par la Californie ou le désert de Joshua Tree.
Le disque comporte notamment un duo prestigieux avec le chanteur américain Scott Walker. Le groupe Yeasayer a également participé à cet opus qui s’annonce une nouvelle fois très expérimental, avec la présence nouvelle de la harpe, de sons électroniques et de cordes. Pour ses nouvelles chansons, la jeune artiste a notamment voulu créer un double d’elle-même intitulé Pearl, à la fois proche et autonome et qu’elle décrit comme "une blonde fatale, égocentrique et prédatrice qui incarnerait l’une des facettes de sa personnalité portée à son paroxysme"...
Sortie le 6 avril 2009.

Fur And Gold est le premier album de Bat For Lashes, jeune songwriter britannique. C’est lorsqu’elle était institutrice de maternelle, après avoir obtenu son diplôme de cinéma et musique, que Horse And I, titre d’ouverture de Fur And Gold est venu à l’esprit de Natasha Khan. Inspirée par Jeanne d’Arc, elle a rêvé, une nuit, d’un cheval noir qui s’est présenté à sa fenêtre et lui a confié une mission capitale. Ce rêve extraordinaire a inspiré de nombreuses chansons de Fur And Gold.
Enregistré à Londres et Brighton, l’opus a été coproduit par David Kosten. Des thèmes récurrents comme les forces naturelles dont celle du royaume animal, les falaises anglaises et les océans qui s’y engouffrent, mis en exergue dans Seal Jubilee, se mêlent à l’énergie qui se dégage de la vie urbaine et des chambres d’adolescents, et à la sensation de liberté procurée par les autoroutes californiennes.
Invité, Josh T Pearson de Lift To Experience, a chanté et joué de la guitare sur trois titres : Trophy, Seal Jubilee et le final I Saw The Light.
Sortie le 2 juillet 2007.

Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016,    par: Jean