eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Musique > News > Actualités > Cesaria Evora : Album posthume ’Mãe Carinhosa’

Cesaria Evora : Album posthume ’Mãe Carinhosa’

Dernière mise à jour : jeudi 1er février 2018, par Jean

Agée de 70 ans, la chanteuse capverdienne est décédée samedi 17 décembre 2011, dans son île natale de Sao Vicente. Un an plus tard, l’album Mãe Carinhosa permet de retrouver la "Mère tendresse".

Née le 27 août 1941 à Mindelo sur São Vicente au Cap-Vert, Cesaria Evora était une chanteuse capverdienne. Elle était surnommée "La Diva aux pieds nus", dû à son habitude de se produire pieds nus, en soutien aux sans-abri, femmes et enfants pauvres de son pays. Voix rauque et chaloupée, elle a popularisé la Morna, la musique du Cap-Vert, auprès du grand public mondial.
A parti de la fin des années 1980, Cesaria enchaîne les albums avec la régularité d’un métronome : La Diva aux pieds nus (1988), Distino di Belita (1990), Mar Azul (1991), Miss Perfumado (1992), Saudade (1994), Cesaria (1995), Cabo Verde (1997), Cafe Atlantico (1999), São Vicente de Longe (2001), Cesaria Evora Anthology (2002), Voz d’amor (2003), Club Sodade (2003), Rogamar (2006), Nha Sentimento (2009).

Après un accident cérébral survenu lors de sa tournée australienne en 2008 qui l’avait obligée à un repos forcé, la chanteuse avait envisagée de revenir à la scène au printemps 2009. Mais en raison de ses problèmes de santé, Cesaria dut annuler sa tournée.
Samedi 17 décembre 2011, la "Diva" s’est éteinte. Agée de 70 ans, elle est morte dans son île natale de Sao Vicente. Deux jours de deuil ont été prévus au Cap-Vert afin de lui rendre hommage.
Le 4 mars 2013, sa maison de disques propose l’album posthume Mãe Carinhosa ("Mère tendresse"). Un disque de 13 titres jamais exploités à ce jour, entre coladera, boléro et rythmes latins, qui recouvre une période allant de 1997 à 2005. L’invitation à un dernier voyage...

Après Rogamar (2006), Cesaria Evora sortait le 26 octobre 2009 un nouvel album intitulé Nha Sentimento (Mes Sentiments). Quatoze titres inédits aux couleurs du Cap-Vert : coladeras et mornas composés par ses auteurs fétiches, Manuel de Novas, Teofilo Chantre et Teofilo Chantre.
Enregistré au printemps 2009 entre Mindelo, dans l’île de São Vicente, et Paris, cet opus est produit par José da Silva et arrangé par Nando Andrade, le pianiste et chef d’orchestre de Cesaria. Ce dernier s’est attaché à retrouver cette façon de jouer des percussions particulière aux musiciens de Mindelo dans les années 50 et 60, bien avant que la musique capverdienne ne commence à s’exporter et se laisser influencer par de nouvelles modes.
Pour les mornas, José da Silva a souhaité mettre en valeur les influences arabes revendiquées par certains auteurs – notamment Manuel de Novas ou Vasco Martins, en demandant à Fathy Salama d’écrire les arrangements de cordes, enregistrées au Caire avec le Cairo Orchestra qu’il dirige. Cette langueur orientale donne une couleur particulièrement nostalgique à la voix de la Diva.

Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.