.evous
> > > > >

Cigarette dans les lieux publics : Le Kent’z fermé par arrêté préfectoral

Après un premier avertissement adressé en mars 2009, et une fermeture administrative de neuf jours datée de juillet de la même année, l’établissement le Kent’z a été contraint par la préfecture de police de Paris de fermer à nouveau ses portes pour neuf jours du 28 mars au 7 avril.

Ier - VIIe

En cause principalement, le non respect de la législation en vigueur sur la consommation de tabac dans les lieux publics. En effet, à l’occasion de deux contrôles opérés dans l’établissement du Ier arrondissement par la brigade de répression du proxénétisme (BRP) les 1er et 8 février 2012, les policiers ont noté notamment une ouverture au public au-delà de l’heure réglementaire de fermeture sans autorisation préfectorale, une gérance de fait assurée par un barman et dont la nationalité lui interdit l’exercice de l’activité professionnelle réglementée de débitant de boissons, et la présence de clients dans l’établissement en train de fumer. Le rapport de la police indiquait également que le Kent’z proposait aimablement à ses clients des cendriers et que la signalisation réglementaire indiquant l’interdiction de fumer ne figurait pas dans les favoris du décorateur.

La même BPR a également relevé des infractions du même ordre dans le New Seven (VIIe arrondissement), qui a reçu un avertissement notifié le 29 mars 2012. Parmi les infractions, une atmosphère enfumée, de nombreux mégots jonchant le sol, et présence d’un unique portier, nombre jugé insuffisant.

La bonne nouvelle est que la prostitution doit être en recul dans la capitale, pour que la Brigade de Répression du Proxénétisme en soit à compter les mégots dans les boîtes parisiennes...

Mots-clés