evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Cinéma > Actualités Cinéma > Clotilde Hesme dans ’Angèle et Tony’

Clotilde Hesme dans ’Angèle et Tony’

vendredi 28 avril 2017, par Jean

Soeur des comédiennes Annelise Hesme et Élodie Hesme, Clotilde Hesme se fait remarquer au cours des années 2000, avec les films Les Amants réguliers de Philippe Garrel et Les Chansons d’amour de Christophe Honoré. Ce dernier lui vaudra même une nomination au César du meilleur espoir féminin en 2008.
Prochainement à l’affiche de Si tu meurs, je te tue d’Hiner Saleem, la jeune actrice débute l’année 2011 avec Angèle et Tony, une comédie dramatique d’Alix Delaporte, récompensée du Prix Michel D’Ornano 2010 du Meilleur premier film français. Elle y donne la réplique à Grégory Gadebois et Evelyne Didi.
Sortie au cinéma le 26 janvier 2011.

Synopsis : Un port de pêche en Normandie. Angèle a de bonnes raisons de se construire une nouvelle vie lorsqu’elle débarque dans celle de Tony, marin pêcheur en quête de sentiments.
Malgré le désir qu’il a pour elle, Tony garde ses distances. Angèle le cherche. Tony l’observe. Trop belle, trop déroutante, il ne peut croire qu’elle est là pour lui…

Pour publier votre critique du film, cliquez ici !


Messages

  • Un film d’amour comme on aimerait en voir plus souvent, la belle Clotilde Hesme est magnifique, avec son air très enfantin ( j’adore ) qu’elle a et qui la rend si particulière.
    Ecorché vif dans ce beau rôle que lui a offert la talentueuse Alix Delaporte, elle m’a fait penser à Anne Parillau dans le Nikita de Luc Besson ( la violence en moins ). Un merveilleux Grégory Gadebois dans le personnage attachant de Tony le marin pêcheur, et une scène d’amour avec Clotilde magnifique filmé avec talent ! Le spectateur se laisse emporter avec les magnifiques personnages de ce film dans l’émotion qu’ils transpirent !
    J’ai rencontré Clotilde Hesme en conférence de presse à l’Hermitage de Lille où elle a avoué avoir revu True Romance ainsi que Wanda et aussi Sans toit ni loi pour s’inspirer des errances de femmes en lutte... Angèle est un personnage pointu, aigu... avec un côté enfant sauvage ( qui me fait penser à Nikita ). J’ai beaucoup aimé ce film, que je suis allès revoir une seconde fois pour l’analyser, quel chef d’oeuvre, à voir absolument ! Jacky Créneau

  • Ayant découvert la comédienne dans "Baal" au théâtre de la Bastille je peux désormais, après "Angèle et Tony", dire que je connais l’actrice ! Dans un film où les spectateurs demeurent immobiles dans leur fauteuil jusqu’à la fin du générique final. Amour quand tu nous tiens !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.