eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 7e > Actualités, Paris 7e > Sorties, Paris 7e > Expositions, Paris 7e > Évènements au Musée du Quai Branly > DERNIERS JOURS : Exhibitions, l’Invention du Sauvage, au quai Branly (...)

DERNIERS JOURS : Exhibitions, l’Invention du Sauvage, au quai Branly !

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par André Balbo

À l’heure où l’on se demande encore quand le magazine Elle osera enfin mettre une femme noire en couverture, quand, pour de bas et dangereux motifs électoralistes, l’ancien ministre de l’Intérieur évoquait une hiérarchie entre les civilisations à son trébuchet, valorisant plus que toutes la sienne au passage, force est de constater que voir ou revoir cette exposition tient de l’urgence.

Elle ne lave ni n’absout de rien, comme il était justement écrit dans le quotidien Libération, mais il nous est bien agréable d’apprendre qu’au 6 février 2012, elle avait déjà reçu 102 185 visiteurs, soit 1 600 par jour, en moyenne, depuis son ouverture le 29 novembre 2011.

"Exhibitions, l’invention du sauvage" est à ce jour l’exposition présentée en Mezzanine Ouest la plus visitée depuis l’ouverture du musée du Quai Branly.

"Exhibitions, l’invention du sauvage" a reçu le Globe de Cristal Art et Culture, pour avoir été "Meilleure Exposition 2011".

Si vous ne l’avez pas encore vue, ne la ratez pas : jusqu’au 3 juin 2012 !

Qui est l’autre ? Qui sont les monstres ? Comment vivre et réagir à nos différences ?

Jusqu’au 3 juin 2012, le musée du quai Branly présente sur sa Mezzanine Ouest, avec Lilian Thuram comme commissaire général, l’exposition Exhibitions, l’Invention du sauvage.

Elle raconte les tristes histoires cruelles de ces femmes, hommes et enfants, venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, qui furent exhibés en Occident à l’occasion de numéros de cirque, de représentations de théâtre, de revues de cabaret, dans des foires, des zoos, des défilés, des villages reconstitués ou dans le cadre des expositions universelles et coloniales.

Rien d’exceptionnel hélas, ni de rare, puisque ces sinistres attractions initiées dans les cours royales au XVIe siècle se multiplièrent jusqu’au milieu du XXe siècle en Europe, en Amérique et au Japon.

Peintures, sculptures, affiches, cartes postales, films, photographies, moulages, dioramas, maquettes et costumes donnent un aperçu de l’étendue de ce phénomène et du succès de cette industrie du spectacle exotique qui a fasciné plus d’un milliard de visiteurs, vous avez bien lu milliard, de 1800 à 1958, et a concerné près de 35 000 figurants dans le monde.

L’exposition montre avec près de 600 œuvres et la projection de nombreux films d’archives, comment ces spectacles formèrent notre regard en Occident et influencèrent notre manière d’appréhender l’Autre.

Le musée du quai Branly programme un cycle de projections composé d’une sélection de documentaires, de films d’archives et de fictions, en lien avec certains événements et figures liés au phénomène des exhibitions et des zoos humains.

Une vingtaine de séances, parmi lesquelles Elephant Man, de David Lynch, L’Enigme de Kaspar Hauser, de Werner Herzog, Man to Man, de Régis Wargnier, Vénus Noire, de Abdellatif Kechiche, Lola Montès, de Max Ophuls, etc.

Comme les frontières étaient minces entre "exotiques" et monstres, science et voyeurisme, exhibition et spectacle ! Quels sont aujourd’hui nos propres préjugés sur ces questions ?

Si ces exhibitions disparaissent progressivement à grande échelle, dans les années 30, elles perdureront jusqu’en... 1958. Elles auront alors accompli leur terrible œuvre destructrice et déshumanisante, en créant une frontière durable et sournoise entre les exhibés et les visiteurs. Une frontière dont on peut se demander si elle n’existerait pas encore ?

"Exhibitions, l’invention du sauvage" s’attache à sortir de l’anonymat ces hommes, femmes, enfants, qui furent figurants, bêtes de foires, acteurs ou danseurs, en dévoilant leurs histoires aussi diverses qu’oubliées.

Pouvait-on, pourra-t-on encore et autant caricaturer l’Autre ?

Première exposition majeure sur ce que l’on désigna sous le terme de « Zoos Humains », elle a été réalisée avec une approche internationale, rassemblant plusieurs milliers d’œuvres et documents de plus de 200 musées et collections privées du monde entier : musée du Prado, des Arts Décoratifs de Paris, British Library, Victoria & Albert Museum, National Portrait Gallery, Muséum d’Histoire Naturelle, Historisches Museum de Franckfort, musée du quai Branly et la collection rassemblée par le Groupe de recherche Achac.

Co-commissaire de cette exposition avec Lilian Thuram, président de la Fondation « Éducation contre le racisme », Pascal Blanchard a coordonné le livre Zoos humains : au temps des exhibitions humaines, paru aux éditions La Découverte. Ce livre est précieux sur le sujet, et il a permis que ce projet d’exposition prenne réalité.

L’intérêt central d’un tel événement est très clairement énoncé par Lilian Thuram : " L’honnêteté est de s’avouer à soi-même ses propres préjugés, les dépasser en les comprenant. Si on dit à un enfant qu’il n’est bon à rien, il grandit ainsi ; que les Noirs courent vite, ils finissent par s’en persuader. "

Musée du quai Branly, 37, quai Branly, 75007 Paris 7e. 01 56 61 70 00. Mardi, mercredi et dimanche, de 11 à 19h. Jeudi, vendredi et samedi de 11 à 21h. Jusqu’au 3 juin.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates. Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et vous remercions des suggestions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "Que faire à Paris dans la semaine du..."

Nous tentons aussi de vous les présenter par mois : Février, Mars, Avril, Mai...

André Balbo

sources : visite, musée du quai Branly

Messages

  • Tout d’abord, il y a déjà eu une femme Noire en couverture de "Elle" quoique vous en écriviez/prétendiez, ce magazine, dit féminin, qui... réduit (avilit) les femmes à une image...de maigreur/anorexie, notamment ; quant aux propos, tronqués (=> du coup, dénaturés), de l’ancien ministre..., même s’ils ne manifestent pas une... intelligence hors pair (sic) de sa part et qui sont le fait d’un... "raccourci" (pas + subtil que le vôtre !!) , propos, en revanche, très intelligemment analysés/décortiqué dans un récent article du Monde, par une vraie spécialiste des civilisations, elle, il n’en est pas moins lamentable de les voir ainsi "rapportés" par un ...journaliste( ?!) qui en sait encore moins que quiconque et... "tire sur une ambulance", ce qui, d’’après Françoise Giroud (paix à son âme !) ne se fait pas. Bref, je trouve votre début d’article + que démagogique, véritablement lamentable...

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.