Musique eVous
Accueil Musique Concerts & Tournées Festivals Artistes Albums Awards News The Voice

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Daphné > Daphné : Nouvel album 2018 ’Iris Extatis’

Daphné : Nouvel album 2018 ’Iris Extatis’

Dernière mise à jour : jeudi 25 janvier 2018, par Jean

Après ses Treize chansons de Barbara et La Fauve, Daphné est de retour en 2018. Elle dévoile Faite à l’envers, premier extrait de son nouvel album Iris Extatis.

Lauréate du Prix Constantin en 2007, meilleure interprète aux Globes de Cristal en 2008, coup de cœur académie Charles-Cros... Daphné est indéniablement l’une des chanteuses les plus talentueuses et les plus reconnues de sa génération. Elle séduit par sa sensibilité d’interprétation, son sens de la mélodie, sa poésie, et sa musique oscillant entre folk et pop française.

Le 16 février 2018, Daphné propose Iris Extatis, 11 nouveaux titres avec lesquels elle souhaite procurer à l’auditeur espoir et émerveillement. Elle nous rappelle que notre imaginaire ne connait pas de frontières et que notre regard, notre "iris", est en perpétuel mouvement... Ce disque est aussi une ode aux émotifs, aux imparfaits. Il présente la vulnérabilité des sentiments comme une force créative.

Pour découvrir les albums les plus attendus de 2018, cliquez ici ! Pour voir quels sont les albums les plus vendus en 2017, cliquez là !
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !


DISCOGRAPHIE DE DAPHNÉ

LA FAUVE (2014)
A la suite de son hommage Treize chansons de Barbara rendu en 2012, l’autodidacte revient le 3 mars 2014 avec La Fauve, son quatrième album. Voici donc quatorze nouvelles chansons signées Daphné, paroles et musique. Elles illustrent deux notions chères à l’artiste : la beauté et sa demi-sœur, la liberté. Deux notions perceptibles dans les orchestrations, légères et savantes... "La liberté est un thème encore plus développé que dans les albums précédents, nous a ainsi confié la chanteuse. Le lien avec l’animal intérieur et l’animal extérieur est un thème nouveau. Il y a une chanson sur la maltraitance également, ’Ne pardonne pas trop vite’, qui encourage les victimes à partir."
Outre l’extrait Rocambolesque Marocco, ce disque arrangé par David Hadjad contient un duo avec Benjamin Biolay. "J’ai écrit et composé la chanson ’Ballade criminelle’ comme si elle avait été un film avec deux protagonistes. Et je l’ai écrite en pensant à la voix de Benjamin que je connais depuis dix ans et avec lequel j’aime chanter."
Une tournée est également lancée conjointement à cette sortie. Daphné se produit notamment le 7 avril 2014 à la Cigale.

TREIZE CHANSONS DE BARBARA (2012)
Deux ans après le réussi Bleu Venise, Daphné annonce l’arrivée d’un nouvel album. La lauréate 2007 du Prix Constantin a choisi de revenir avec un disque de reprise en hommage à l’une des grandes dames de la chanson française, Barbara. "Le temps de ce disque, je vais me faire passeuse des chansons certainement les plus bouleversantes qui m’aient été données de chanter, indique l’interprète dans un communiqué. J’ai choisi des titres légers également car il y avait aussi dans son registre un humour et une légèreté que j’avais envie de faire partager."
Ces Treize chansons de Barbara ont été revisitées avec la participation de Jean-Louis Aubert, Dominique A et Benjamin Biolay.
Artiste de scène, Daphné a d’ores et déjà annoncé les dates de sa prochaine tournée. Débutant à l’automne, son tour passe notamment par la scène parisienne du Café de la Danse le 17 décembre 2012. L’occasion d’entendre ses versions des classiques L’Aigle noir et Ma plus belle histoire d’amour.

BLEU VENISE (2010)
Artiste au charme aussi troublant que singulier, Daphné apporte depuis son premier album L’Emeraude (2005) une dose de folie et de poésie à la scène musicale française. Mais c’est avec Carmin (2007), récompensé du Prix Constantin, que le grand public la découvre réellement. Avec son troisième album Bleu Venise, la chanteuse s’inspire de la mystérieuse et magnifique Venise, celle de la poésie et de la romance à l’italienne. Dans L’Emeraude, on croisait des louves sous la lune, des sauvagines sur la plage ou des amoureuses heureuses. Dans Carmin, on rencontrait des hommes piano, des rhinocéros qui dansent ou des centaures. Dans Bleu Venise, on entreprend un long périple sur les moustaches de Dali, on y trouve des chats-persan en chocolat, le tout sous les yeux de tigre de la nuit. Avec ces créations, Daphné donne naissance à un monde imaginaire dans lequel elle évolue avec grâce et élégance, un monde qu’elle n’a jamais aussi bien chanté.
Réalisé et arrangé par Larry Klein (Joni Mitchell, Mélodie Gardot, Madeleine Peyroux), Bleu Venise est un doux rêve d’opium de 13 titres, dont le premier single, L’Homme à la peau musicale.

CARMIN (2007)
Il est rare qu’un auteur déroute autant dès son premier album. C’est pourtant l’effet produit par l’écoute de L’Emeraude de Daphné. Cette jolie trentenaire propose douze morceaux, tantôt douces comptines piano/voix, tantôt poésie trip hop, tantôt ballades électroniques. Avec ces créations, Daphné donne naissance à un monde imaginaire dans lequel elle évolue avec grâce et élégance. Les contributions de Gonzalez ou de Renaud Létang ne sont peut-être pas étrangers à cette réussite.
Le 2 avril 2007, Daphné revient avec un nouvel opus attendu, Carmin. Elle nous invite à visiter son château intérieur où chaque chanson explore une nouvelle pièce. Sur les pas d’Alice au Pays des Merveilles, l’auditeur tente de suivre son guide, au cours d’un voyage aux allures de rêve éveillé. Etourdi par la richesse des décors, il se laisse perdre dans les allées mystérieuses et surréalistes d’un palais où il croise successivement un homme-piano, des phénix et un rhinocéros danseur. Malgré la folie de ce joyeux défilé, on ne passe pas à côté de l’essentiel. Comme sur son premier opus, L’Emeraude, Daphné fait vibrer nos cordes les plus sensibles sans s’alourdir d’aucun pathos. Les thèmes profonds côtoient les sujets plus légers, et partagent tous une grande poésie. La composition elle aussi est à la hauteur et bénéficie d’une instrumentation riche et originale. Les cuivres, notamment, sont utilisés avec générosité et finesse. Tour à tour espiègle, lumineuse ou vibrante, la voix de Daphné fait des merveilles. Aucun gaspillage dans son chant, chaque parole est porteuse de sens et souvent d’émotions. On pense parfois à Björk…