.evous
> > >

Des dragées pour une communion

La tendance : du chic et sobre, du blanc, du foncé
La clé de la réussite : quand l’enfant participe
Le "pire" : le traîner dans toutes les confiseries pour des tests gustatifs
Le "must" : deux boîtes bien garnies pour le parrain et la marraine

La communion est une étape majeure et officielle, dans la vie spirituelle d’un enfant chrétien pratiquant. La cérémonie religieuse est souvent suivie d’une fête de famille, plutôt intime, plutôt... qualitative et posée.
Ca ne veut pas forcément dire une fête ennuyeuse !
Cette fête, pour être réussie, doit s’organiser en dialogue avec l’enfant : comme pour son baptême, c’est un fête pour lui ; mais attention, il a grandi, il a des avis, et se sent dans le droit de faire de faire respecter ses choix.

Cette fête est un passage et c’est l’occasion pour lui de se débarrasser des codes de l’enfance, du bleu ou du rose, des motifs régressifs. Vive la sobriété !
S’il a très envie de montrer à la famille qu’il a mûri, il s’appuie en général sur les traditions et offrir des dragées est pour lui un vrai plaisir, souvent une grande fierté.
Un contenant "personnalisé" sera d’autant plus important : son prénom, la date de sa communion, autant de détails qui seront appréciés.
Le communiant, et surtout si c’est une communiante, n’hésitera pas à mettre la main à la pâte en amont : garnir les boîtes, les fermer, les personnaliser et surtout les offrir, de la main à la main.
Un conseil : confiez-lui le choix des boîtes à dragées ou ballotin dans une pré-sélection que vous auriez faite auparavant. Par contre, pour préserver une bonne ambiance dans les préparatifs, gardez pour vous le choix des dragées car cela peut être vécu comme une corvée.



Prévoyez large, votre enfant sera fier comme un pape d’en offrir après coup, aux absents de la fête, aux amis du collège, parfois à ses professeurs et à la famille plus éloignée.







Mots-clés