eVous
Bientôt les vacances
Accueil Environnement Seniors Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Environnement > Eau : dis-moi combien tu payes, j’te dirais où t’habites !

Eau : dis-moi combien tu payes, j’te dirais où t’habites !

Dernière mise à jour : mercredi 4 mai 2011, par Expositions

Riche idée !

À l’occasion de la journée mondiale de l’eau, la fondation France Libertés et 60 millions de consommateurs appellent les Français à participer à une « opération transparence », une enquête collaborative pour établir « une cartographie complète du prix du service de l’eau », avant l’arrivée à échéance d’ici à 2015 des contrats des 3/4 des communes.

« Comprendre sa facture relève du parcours du combattant », ont regretté le 21 mars 2011 dans un communiqué le mensuel consumériste et la fondation présidée par Danièle Mitterrand, évoquant des disparités de prix allant de 1 à 7. Le prix de l’eau en France est très difficile à définir tant il peut varier d’une commune à l’autre.

Pour Marie-Jeanne Husset, la directrice du magazine, « l’eau du robinet n’est pas une banale marchandise », or les prix ont augmenté de plus de 50% entre 1994 et 2009, du fait essentiellement du coût de plus en plus élevé des traitements que subit l’eau.

Le mensuel et la fondation réclament de plus la mise en place de nouvelles canalisations. Selon eux, et d’après les chiffres du ministère de l’Écologie, les canalisations, vétustes, laissent se perdre un litre d’eau sur quatre lors de son parcours.

Le journal et la fondation aimeraient également inciter les citoyens à diminuer leur consommation et à les rendre plus responsables.

Sur le plan international, Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU, a déclaré que « le nombre de citadins n’ayant pas accès à l’eau du robinet chez eux […] est aujourd’hui estimé à 114 millions, tandis que le nombre de ceux qui n’ont pas accès à des services sanitaires de base est passé à 134 millions ».

Et il conclut en disant : « Réaffirmons de nouveau notre volonté résolue de mettre fin au sort des plus de 800 millions de personnes qui, dans un monde d’abondance, n’ont toujours pas accès à l’eau potable ni aux installations sanitaires dont ils ont besoin pour vivre dignement et en bonne santé ».

Pour ce qui est de notre pays, les habitants sont invités à compléter, sur le site Prixdeleau.fr, développé par le media en ligne Owni, les informations dont dispose l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), actuellement communiqués seulement pour 1 800 communes sur 36 000.

Ça vous étonne ? Et moi donc !

André Balbo

sources : France Libertés, 60 millions de consommateurs, Prixdeleau.fr, Maxisciences, Libération