eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Guide Paris 1er > Se promener, Paris 1er > L’église Saint-Eustache, faite pour le ventre de Paris

L’église Saint-Eustache, faite pour le ventre de Paris

Dernière mise à jour : lundi 6 mai 2019, par Expositions

Cette majestueuse église fut construite de 1532 à 1637, selon un plan et une élévation gothiques traditionnels, sur l’emplacement d’une chapelle. Cette dernière était dédiée à Sainte Agnès et à Saint Eustache, dont une relique y aurait été transférée dès 1223.

La décision en 1532 du prévôt de Paris, Jean de la Barre est alors d’édifier un lieu de culte à la mesure du centre de Paris. Bâtie durant la Renaissance dans un style gothique, l’église dégage effectivement une harmonie architecturale agrémentée de l’antique des colonnes greco-romaines.

La construction de l’église connut de graves difficultés de financement, et l’édifice ne sera achevé qu’en 1637. D’ailleurs, durant toute son existence, l’église Saint-Eustache devait connaître une succession de problèmes et ses travaux furent très souvent ajournés.

De nombreux architectes, et non des moindres, se penchèrent tout au long des siècles à son chevet : Pierre Le Mercier, Charles David et François Petit, Louis Le Vau (financé en partie par Colbert), Hardouin-Mansart de Jouy (en 1754), et Moreau (de 1772 à 1778).

Saint-Eustache devint le Temple de l’Agriculture sous la Révolution. Elle brûla en 1840. Elle fût restaurée par Baltard lui-même.

Une litanie de problèmes, et pourtant la magie du lieu joue et l’édifice envoûtent. C’est une des plus belles églises parisiennes, construite selon un plan identique à celui de Notre-Dame.

Intérieur ample et beaux vitraux réalisés d’après des cartons de Philippe de Champagne. Saint-Eustache recèle un des deux exemplaires connus des Disciples d’Emmaüs, de Rubens, peint vers 1611.

Saint-Eustache a bénéficié et bénéficie encore d’une rénovation soignée. Bien mise en valeur par les jardins des Halles et la place René-Cassin, on y remarque de ce côté, en relevant la tête, une sculpture de cerf, l’animal qui convertit Saint Eustache, patron des grandes chasses.

Nombreux concerts d’orgues, gratuits ou payants.

André Balbo

A LIRE AUSSI :

Les Couleurs du ciel. Peintures des églises de Paris au XVIIe siècle, exposition au Musée Carnavalet du 4 octobre 2012 au 24 février 2013.

Guide des trésors cachés dans les églises de Paris.

Les plus beaux monuments religieux d’Île de France

En images

Adresse

Rue du Jour, 75001


Messages