.evous
> >

Films Féministes : le cinéma pour la cause des femmes

Elles se battent pour l’égalité, contre les violences, pour leurs droits, parfois même, elles se battent simplement parce qu’elles sont les plus fortes : voici notre sélection de nos films féministes préférés.

Sélection de films féministes

Elles se battent pour l’égalité, contre les violences, pour leurs droits, parfois même elles se battent simplement parce qu’elles sont les plus fortes. Alien, Thelma et Louise, Erin Brockovich, Wonder Woman, La Leçon de Piano, Mustang, We Want Sex Equality... Voici une sélection de nos films féministes préférés.

Thelma et Louise : le plus culte

1991
De Ridley Scott
Avec Susan Sarandon, Geena Davis, Harvey Keitel
Pourquoi c’est féministe : Réalisé par un homme, Risley Scott, mais à partir d’un scénario écrit par une femme, Callie Khouri. L’un des rares films réussissant avec un tel succès à concilier féminisme et popularité. Devenu culte, le film a marqué des générations et eu un vrai impact sur la société et rouvert le débat sur les violences faites aux femmes et leur droit de se rebeller.
Résumé : Deux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone l’une avec son mari, l’autre avec son petit ami, décident de s’offrir un week-end sur les routes magnifiques de l’Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un événement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies.


Erin Brockovich : le plus héroïque

2000
De Steven Soderbergh
Avec Julia Roberts, Albert Finney, Aaron Eckhart
Pourquoi c’est féministe : Adapté d’une histoire vraie et réalisé par Steven Soderberg, un film qui a marqué le début des années 2000 grâce à la présence de Julia Roberts (Oscar de la meilleure actrice) mais aussi par la grâce d’un scénario qui élève son sujet au rang d’icône. Dans son combat désintéressé, Erin Brockovich incarne la raison face à l’aveuglement des hommes.
Résumé : Annie “Rebel” Bello travaille comme consultante juridique sans diplôme de droit. Elle se soucie désespérément des causes pour lesquelles elle croit. Quand Rebel s’engage dans un combat, elle met tout en oeuvre pour le gagner.


Les Suffragettes : le plus historique

2015
De Sarah Gavron
Avec Carey Mulligan, Helena Bonham Carter, Meryl Streep
Pourquoi c’est féministe : Un casting de premier plan (Carrey Mulligan, Helena Bonham Carter, Meryl Streep, Brendan Gleeson, Ben Whishaw), des femmes à la réalisation (Sarah Gavron) et au scénario (Abi Morgan), mais surtout, des femmes en plein combat pour leurs droits. Un film dont la valeur esthétique est discutable, mais qui a l’immense mérite de présenter un pan de l’histoire rarement dépeint au cinéma, et sans jamais sombrer dans le pathos.
Résumé : Angleterre, 1912. Maud, une jeune femme issue d’un milieu modeste travaillant dans une blanchisserie, se retrouve engagée dans le mouvement féministe des Suffragettes.

Wonder Woman : le plus guerrier

2017
De Patty Jenkins
Avec Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen
Pourquoi c’est féministe : Le premier blockbuster du "féminisme post-metoo". Jouant à fond la carte de la mythologie en faisant intervenir des Amazones, le film est à l’image de son interprète principal, séduisant, costaud, offensif. Ici, pas question de faire passer la femme pour une jolie fleur fragile, elle détruit tout et conduit les hommes au combat - mais seulement pour leur propre bien.
Résumé : Avant d’être Wonder Woman, elle s’appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être la pluys grande des guerrières. Lorsqu’un pilote américain s’écrase et annonce qu’un conflit à grande échelle fait rage dans le monde, Diana quitte son foyer, convaincue qu’elle doit arrêter cette menace.


La Couleur des Sentiments : le plus beau casting

2011
De Tate Taylor
Avec Emma Stone, Jessica Chastain, Viola Davi
Pourquoi c’est féministe : Avec son casting réunissant des actrices à très fort caractère et souvent revendicatrices pour ce qui concerne la question de la place de la femme dans une industrie Hollywoodienne souvent décriée ( Emma Stone, Viola Davis, Octavia Spencer, Bryce Dallas Howard et Jessica Chastain), le film adapté d’un roman de l’auteure Kathryn Stockett a obtenu un vif succès critique et public contribuant à relancer un double débat, sur la place de la femme, mais aussi des afro-américains dans la société nord-américaine.
Résumé : Evocation de la vie des domestiques et serviteurs afro-américains chez une riche famille dans le Mississippi d’avant la lutte pour les droits civils.

La Leçon de Piano : le plus sensible

1993
De Jane Campion
Avec Holly Hunter, Harvey Keitel, Sam Neill
Pourquoi c’est féministe : Ce film de Jane Campion, Palme d’or du Festival de Cannes, dresse un portrait de femme affrontant non seulement l’oppression patriarcale mais aussi un handicap physique puisqu’elle est muette. Loin de rester prisonnière de son corps et de l’image que les hommes ont crée de la femme, elle parviendra à obtenir son indépendance grâce à l’art.
Résumé : Ada, mère d’une fillette de neuf ans, s’apprête à partager la vie d’un inconnu, au fin fond du bush néo-zélandais. Son nouveau mari accepte de transporter toutes ses possessions, à l’exception de la plus précieuse : un piano, qui échoue chez un voisin illettré.

Portrait de la jeune fille en feu : le plus polémique

2019
De Céline Sciamma
Avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami
Pourquoi c’est féministe : Jouissant d’un accueil critique enthousiaste, le film de Céline Sciamma a peut-être, paradoxalement, pâti du contexte de sa sortie. Sélectionné aux mêmes Césars que le dernier film de Roman Polanski, le film a été moins mis en avant que les revendications de son actrice principale, Adèle Haenel, qui avait quitté la salle de façon éclatante en signe de protestation. Profondément féministe et magnifiquement réalisé et joué, le film mérite pourtant d’être vu pour ce qu’il est et non ce que l’actualité en a fait.
Résumé : 1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.

Alien : le plus symbolique

1979
De Ridley Scott
Avec Sigourney Weaver, Tom Skerritt, Veronica Cartwright
Pourquoi c’est féministe : Si Sigourney Weaver passe une partie du film en petite culotte et débardeur, ce n’est jamais pour la sexualiser mais pour la distinguer encore plus des autres membres masculins de l’équipage du Nostromo. Face aux terrifiants Alien, c’est elle qui prend les choses en main et n’a pas peur de les affronter, même presque nue quand ses camarades sont couverts d’armes et en tenue de combat. Et la gestation des Alien dans la cage thoracique de ses hôtes, hommes et femmes réunis, n’est-ce pas une façon d’exposer de façon outrancière l’épreuve que constitue l’enfantement ?
Résumé : Le vaisseau Nostromo et son équipage rentrent sur Terre avec une cargaison de minerai. Mais lors d’un arrêt forcé sur une planète déserte, l’officier Kane se fait agresser par une forme de vie inconnue, une arachnide qui étouffe son visage...


We Want Sex Equality : le plus social

2011
De Nigel Cole
Avec Sally Hawkins, Bob Hoskins, Rosamund Pike
Pourquoi c’est féministe : Un peu à la façon des Suffragettes, mais avec une approche humaine dans la lignée des films des frères Dardenne, ce film aborde le sujet du combat des femmes pour l’égalité salariale et remporte l’adhésion notamment grâce à son casting impeccable et en particulier à la partition de Sally Hawkins, toujours touchante.
Résumé : Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde...

Mustang : le plus engagé

2015
De Deniz Gamze Ergüven
Avec Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu, Elit İşcan
Pourquoi c’est féministe : Un film-événement en 2016, qui a notamment remporté quatre Césars, et un sujet fort, le conservatisme de la société turque et le patriarcat dans un pays qui est pourtant l’un des premiers à avoir donné le droit de vote aux femmes.
Résumé : C’est le début de l’été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues.