evous
repérez, proposez, partagez

Florent Pagny

Accueil > Musique > Artistes > Florent Pagny

Depuis la parution de son premier 45 tours, N’importe quoi, en 1987, Florent Pagny est incontestablement, et malgré les controverses, l’un des plus grands interprètes de la variété française.

Il nait à Chalon-sur-Saône, le 6 novembre 1961. Le jeune homme se destine d’abord à une carrière de comédien, et c’est ainsi qu’il fait quelques apparitions au milieu des années 80 au cinéma, de La balance à L’as des as, mais aussi à la télévision avec notamment Fort Saganne. Le succès et la reconnaissance se font malgré tout attendre...
L’apprenti comédien écrit également des chansons, et c’est au hasard des rencontres, que son titre N’importe quoi arrive aux oreilles d’un label qui le signe immédiatement. Le sujet est dur, traite de la dépendance aux drogues dures, mais l’accueil du 45 tours est triomphal : huit semaines en tête des meilleures ventes de disques en France au printemps 1988, et une Victoire de la Musique en tant que “Révélation masculine de l’année” en 1989. Florent Pagny a seulement 26 ans. Suivront deux nouveaux simples, Laissez-nous respirer et Comme d’habitude (la reprise du tube de Claude François), mais il faudra attendre presque deux années avant que le chanteur ne propose son premier album. Merci parait en 1990, avec une poignée de nouveaux hits, de Ça fait des nuits à J’te jure, en passant par Presse qui roule, en réponse aux attaques des paparazzi concernant sa relation avec... Vanessa Paradis. Le chanteur affronte la presse et le boycott ne tardera pas à se faire sentir. Florent Pagny commence alors une traversée du désert qui durera deux ans.
En 1992, la sortie de son second opus, Réaliste, ne sera relayée par quasiment aucun journaliste. L’artiste est également en pleine dépression, ayant du mal à se remettre de sa rupture avec l’interprète de Joe le taxi ; le premier extrait, Tue-moi, lui a été dédié. L’opus est très sombre. Le public le boude.

C’est finalement un succès single inattendu en 1994, signé par Jean-Jacques Goldman sous le pseudonyme de Sam Brewski, qui le sort de l’eau. Si tu veux m’essayer rencontre son public, même si le disque dont il est extrait, Rester vrai, troisième album de Florent Pagny, peine à se vendre... Un seul succès single ne suffisant pas, le label décide l’année suivante de publier un premier Best Of, agrémenté de quelques inédits. Et quelle bonne idée ! La réussite est immédiate, les inédits Bienvenue chez moi et Caruso, reprise de Lucio Dalla, seront d’incontestables tubes. Pagny aura mis trois ans pour revenir au premier plan.
Et ce n’est pas fini... En 1997, c’est à présent la crème des auteurs et des compositeurs du moment qui se penchent sur son cas. Ainsi, Pascal Obispo et Lionel Florence lui écrivent sur mesure Savoir aimer. Le chanteur décroche alors avec cette chanson le deuxième N°1 de sa carrière et reçoit l’année suivante la Victoire de la Musique de l’“Artiste masculin de l’année”.

Suivront sept nouveaux albums studios, pour la plupart des opus-concepts : Récréation en 1999 reprend des standards de la chanson française à la sauce techno, 2 en 2001 est uniquement constitué de duos, Baryton en 2004 rend hommage à la musique classique et à l’opéra, Pagny chante Brel en 2008 qui reprend les plus beaux succès du grand Jacques...
Florent Pagny est, par ailleurs, toujours contesté pour son franc-parler légendaire, il crée par exemple une nouvelle fois la polémique en 2003 avec Ma liberté de penser, traitant des impôts et du bien pensant État français.
Côté vie privée, le chanteur a épousé l’artiste peintre Azucena qui lui a donné un fils en 1996, Inca. Il vit depuis 1999 en Patagonie (Argentine).

C’est une mauvaise publicité que s’offre Florent Pagny, à quelques jours de la sortie de son nouvel album Tout et son contraire. Lundi 8 novembre 2010, au cours d’une interview accordée à la radio Chérie FM, le célèbre Baryton déclarait ainsi : "Il y a un moment où ton môme, il rentre à la maison et d’un seul coup, il se met à parler rebeu... C’est pas possible, (...) le verlan encore, tout va bien, mais là, il n’y a pas de raison." Bien sûr, il n’a fallu que quelques minutes au CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires), toujours prompt à dénoncer certains dérapages, pour monter au créneau. Dès le lendemain, Florent a donc été contraint de revenir sur ses propos malheureux, reconnaissant s’être "trompé". "Je voulais dire que je n’appréciais pas que mon fils rentre à la maison en disant ’z-y va papa qu’est-ce qu’on mange ce soir ?’. Et donc j’ai dit ’rebeu’... Si d’un seul coup ce que je raconte est si important..."
Cette polémique n’est pas sans rappeler "l’affaire" Sexion d’Assaut, autrement plus grave. Plusieurs "chansons" du groupe de rap prenaient en effet pour cible les homosexuels avec une extrême violence. Un appel à la haine intolérable, qui porta logiquement préjudice à la formation parisienne.

Lors d’une interview accordée au Figaro, Florent évoque une fin de carrière plus proche qu’on ne l’aurait pensé. Il a ainsi déclaré vouloir se "retirer définitivement en 2010, juste avant la cinquantaine". "J’enregistrerai toujours des disques mais, par contre, le parcours de la promo, des tournées, tout ça...".

News, infos, forum de fans, chansons, photos, albums, concerts, interview... Vous trouverez ici tout pour suivre l’actualité de Florent Pagny !