evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Musique > Artistes > Francis Cabrel > Francis Cabrel en concert : La tournée 2018

Francis Cabrel en concert : La tournée 2018

lundi 27 novembre 2017, par Jean

Après une poignée de concerts données en 2014, Francis Cabrel annonce les dates de sa grande tournée 2015-2016. Il se produit notamment au Palais des Sports de Paris du 2 au 7 février 2016.

Après une grande tournée en 2008-2009 et plusieurs concerts au Casino de Paris, Francis Cabrel s’est produit à plusieurs reprises en 2014. Quelques dates ont ainsi été données au Québec, ainsi qu’aux États-Unis au printemps. Cabrel a même reçu le 20 mars à New York le prix spécial de la francophonie, à l’ONU. La première étape française de ce retour sur scène a été actée au début de l’été : le barde du Lot-et-Garonne était en concert au Centre des Congrès d’Agen les 27 et 28 juin 2014. Sa fille Aurélie l’accompagnait lors de la seconde soirée.

Le chanteur donnera-t-il prochainement de nouveaux spectacles ? C’est officialisé en février 2015 : la parution de son nouvel album In Extremis - le successeur de Vise le ciel (2012) - est bel et bien l’occasion d’une tournée ! Celle-ci passe par les villes de Tours, Biarritz, Agen, Mérignac, Nantes, Besançon, Lyon, Grenoble, Bruxelles, Orléans, Strasbourg, Genève, Nice, Toulon, Montpellier, Marseille... A Paris, Francis Cabrel se produit à quatre reprises à l’Olympia, du 7 au 11 et du 27 au 29 novembre 2015, puis au Palais des Sports de Paris les 2, 3, 5, 6 et 7 février 2016. Sa venue au Festival de Nîmes en juillet 2016 est également au programme.
Le chanteur sortira l’enregistrement de son In Extremis Tour le 14 octobre 2016, accompagné d’une déclinaison vidéo du concert (filmé au Forest National à Bruxelles en mars 2016) et d’un documentaire de 40 minutes sur les coulisses de la tournée, avec les participations de Carla Bruni, Julien Doré, Thomas Dutronc, Serge Lama, Maxime Le Forestier...


Francis Cabrel se fait connaître en 1977 avec Petite Marie, rejoint très vite par Je l’aime à mourir ou L’encre de tes yeux, quelques années plus tard. D’albums en albums, il ouvrira son inspiration au monde, dénoncera avec force le racisme, les atteintes à la dignité humaine, sans tomber dans un didactisme pesant et s’imposera comme une des références de la chanson française.

Francis Cabrel, natif d’Agen, futur conseiller municipal d’Astaffort, dont il deviendra parrain des fameuses Rencontres (stages d’écriture, pépinières de nouveaux talents), a publié en avril dernier son nouvel album studio Des roses et des orties, quatre ans après le précédent, Les beaux dégâts.
Un bien bel album avec de magnifiques chansons empreintes de poésie, tel que le premier single extrait, La robe et l’échelle, mais aussi Le cygne blanc ou Les cardinaux en costume, et sans jamais manquer d’humour, comme l’attestent Le chêne-liège ou Des gens formidables. Le chanteur a également adapté en français trois morceaux de blues : Elle m’appartient de Bob Dylan (tout comme une autre adaptation de son maître également dans le précédent disque, en 2004), mais aussi Né dans le Bayou de John Fogerty pour Creedence Clearwater Revival, et Madame n’aime pas de JJ Cale.
Des roses et des orties a déjà, seulement deux mois après sa parution, trouvé preneurs auprès de 260 000 personnes. Preuve en est que les français n’ont jamais oublié celui qui les a fait rêver sur C’est écrit ou Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai.

Pour découvrir l’agenda 2016 des concerts à Paris, cliquez ici ! Pour l’agenda 2017 des concerts à Paris, cliquez là.
Et pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.