evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 11e > Guide Paris 11e > Se promener, Paris 11e > Histoire des rues du 11e arrondissement de Paris > Histoire de l’avenue Parmentier dans le 11e

Histoire de l’avenue Parmentier dans le 11e

vendredi 6 octobre 2017, par Denis

Une longue avenue qui s’étend de la place Léon Blum dans le 11e à l’avenue Claude Vellefaux dans le 10e, elle porte le nom d’un inventeur célèbre.

Cette avenue est baptisée en 1818, du nom de "l’inventeur" de la pomme de terre Antoine Augustin Parmentier, mort le 17 décembre 1813, dans une maison située un peu plus bas au 68 de la rue du Chemin Vert. L’Arrêté de dénomination date de août 1864.

Les travaux de Paris Est prévus par l’empereur étaient divisés en plusieurs tranches dont l’avenue Parmentier ultérieurement.
Elle a absorbé plusieurs passages et subit plusieurs extensions, notamment sous Napoléon III, avant d’atteindre sa longueur actuelle de 1670 m.

Antoine Augstin Parmentier, né à Montdidier en 1737, commença ses études dans diverses pharmacies. Il est nommé en 1757 apothicaire sous-aide aux armées. En 1771 il est apothicaire-major de l’Hôtel royal des Invalides.
Olivier de Serres cultivait déjà la pomme de terre, cependant interdite à la consommation. Mais c’est durant sa captivité en Westphalie, lors de la guerre de sept ans (1756-1763) que Parmentier découvrit la valeur nutritive de ce tubercule capable de nourrir des garnisons entières et ainsi de subvenir grandement aux besoins alimentaires en cas de disette.
En 1772, les membres de la Faculté de médecine de Paris finissent par déclarer la pomme de terre bonne à consommer.
En 1795, la Commune ordonne de planter des pommes de terre dans les jardins des Tuileries pour faire face à la famine qui s’abat sur Paris.

Cette avenue Parmentier abrite la caserne des pompiers du 11e au numéro 87, et c’est au numéro 77 que l’immeuble édifié par l’architecte Mourzelas remporta en 1980 le concours des façades. Son élégance se remarque avec ses deux bow-windows couronnés de frontons triangulaires ornés de coquilles, des mascarons et des cartouches sans oublier des guirlandes de roses autour des fenêtres.

Et plus d’infos d’histoire des rues du 11e

Adresse

avenue Parmentier 75011 Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.