evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 11e > Guide Paris 11e > Se promener, Paris 11e > Histoire des rues du 11e arrondissement de Paris > Histoire de la rue du faubourg du Temple

Histoire de la rue du faubourg du Temple

vendredi 6 octobre 2017, par Denis

Une rue qui commence à Belleville et qui descend jusqu’à la place de la République. Ancien faubourg à guinguettes, elle reste une rue populaire et colorée

Dans cette zone de passage vers le Nord, les axes sont très anciens et ces chemins ruraux ont reçu leurs noms actuels entre le XVIe et le XVIIIe siècle, quand ils ont été peu à peu bordés de maisons et convertis en rues. Le faubourg du Temple est orienté est-ouest. Entre le faubourg du Temple et le chemin de Ménilmontant, la paroisse saint Laurent groupait, au Moyen-Âge, quelques tenanciers.

Quand l’enceinte de Louis XIII remplaça la vieille muraille de Charles V, de nombreux chemins furent tracés pour rejoindre quelques villages ou maisons de plaisance.
On ouvrit ainsi une route qui montait vers Belleville, la Courtille et ses guinguettes. Cette route devint plus tard la rue du faubourg du Temple.

D’une longueur approchant les 1000 mètres, elle sépare le 10e et le 11e arrondissement. De nombreux décrets ont porté sur les alignements successifs qui prolongent et modifient les angles. D’ailleurs le 11e a été formé en 1860 d’une partie des VIe (fraction du quartier du Temple) et VIIIe arrondissements (à cette époque, quartiers de Popincourt et du faubourg saint Antoine).

C’est dans cette rue que fut ouvert le premier cirque permanent de Paris. Chaque année jusqu’en 1838, le peuple du faubourg montait à mardi Gras jusqu’aux hauteurs de Belleville, pour redescendre le mercredi des Cendres, en cortège de carnaval par la rue du faubourg du Temple. Dans ce quartier de guinguettes, brasseries, cabarets et petits théâtres, chacun avait « ramponné » toute la nuit, c’est-à-dire bu du vin jusqu’à n’en plus voir la chopine.
Un quartier qui ravitaillait à moindre prix les gosiers parisiens en appellations non contrôlées, issues des vignes qui peu à peu avaient recouvert toutes les collines de la banlieue est.
La plus célèbre guinguette, le Tambour Royal, fut exploitée jusqu’en 1860 par le célèbre Ramponeau. Successivement elle devint un cabaret puis un cinéma, elle est redevenue aujourd’hui un théâtre.

La rue du faubourg du Temple descend et serpente tranquillement jusqu’à la place de la République. Un faubourg coloré et aux mélanges d’épices et de cultures qui en fait toute sa renommée populaire et sa personnalité bien particulière.
Sa vivacité reste toujours présente aujourd’hui avec une communauté asiatique grandissante.

Et plus d’histoires des rues du 11e

En images

Adresse

rue du faubourg du Temple 75011 Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.