eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 1er > Le Louvre > Le Louvre, comment ça marche ? > La riche histoire du Louvre de 1190 à nos jours

La riche histoire du Louvre de 1190 à nos jours

Dernière mise à jour : samedi 17 mai 2014, par Expositions

Le roi de France Philippe Auguste se fit bâtir dès 1190, à l’emplacement actuel de la Cour Carrée du Louvre, un château fort d’environ 80m de côté, cerné de fossés, protégé de tours fortifiées et d’un donjon impressionnant. Il y accumulera aussi bien ses propres richesses, que celles des Templiers sur lesquelles il a fait main basse.

François 1er, plus hédoniste, entreprendra en 1546, après la réduction de cette haute fortification centrale, d’embellir et de transformer ce château en une luxueuse résidence royale. À la partie Ouest de l’enceinte médiévale succède une aile de style Renaissance, dont il confie la réalisation à Pierre Lescot. Henri II et Charles IX prendront la continuité des travaux, jusqu’à ce que la partie Sud de l’ancien Louvre laisse également place à une autre aile Renaissance.

C’est Henri IV qui unifiera en 1594 le palais du Louvre à celui des Tuileries de Catherine de Médicis.

La Cour Carrée, telle que nous la connaissons, a été conçue et édifiée par Le Mercier, puis par Le Vau, sous les règnes de Louis XIII et XIV, démultipliant ainsi l’ancienne cour de la Renaissance. Les peintres Poussin, et Le Brun notamment furent chargés de la décoration et de l’aménagement du palais jusqu’à ce que, patatras, Louis XIV prenne la décision en 1678 de s’éloigner du peuple parisien et de son étau potentiel, et qu’il retienne Versailles pour y poser sa résidence en y asseyant son pouvoir absolu sur ses vassaux comme sur ses sujets.

Louis XV caressa l’idée d’en faire un musée, mais ce ne fut qu’à la Révolution que le projet aboutit.

La Pyramide (1989) de l’architecte chinois Ieoh Ming Pei, avec ses deux petites sœurs, les grands bassins, et cette perspective décalée mais presque parfaite qui lance le regard au loin et tranche Paris de façon si… monumentale, confèrent à la Cour Napoléon une simple grandeur. Bien qu’exposés souvent à tous vents, prenez ici un peu de temps, et peut-être quelques photos, avant de vous laisser avaler par l’ascenseur à piston hydraulique et pénétrer dans cette scintillante cathédrale muséale.

Aujourd’hui, le Louvre est l’un des musées les plus importants et certainement le plus visité au monde. Plus de 35 000 œuvres sur 60 000m2. Ses collections couvrent chronologiquement toutes les périodes de l’Antiquité au milieu du XIXe siècle. Elles rassemblent des œuvres d’art et des témoignages aussi bien de tous les pays d’Europe que de la Perse, de la Grèce et de la Rome antiques, et de l’Égypte des Pharaons.

Les différentes techniques sont ici merveilleusement bien mises en valeur : sculptures, peintures, dessins, découvertes archéologiques, et précieux objets d’art ou de vie quotidienne de civilisations disparues.

Si l’on peut reprocher aux nécessités sécuritaires de nous éloigner un peu trop de la Joconde de Léonard de Vinci, vous pourrez contempler tout à votre aise le Code d’Hammurabi comme la Vénus de Milo, le Radeau de la Méduse ou La Liberté guidant le Peuple d’Eugène Delacroix.

Le Louvre.1 place du Carrousel, 75001 Paris, 01 40 20 51 51 www.louvre.fr. Métro Palais-Royal-Musée du Louvre, Louvre-Rivoli. Bus 21, 24, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 76, 81, 95, et Batobus. Fermé le mardi. Tous les jours de 9 à 18h, mais mercredi et vendredi jusqu’à 22h. 9€, ou 6€ en nocturne. L’accès par la pyramide de Pei est grandiose. Pour profiter au mieux de la visite du Louvre, sachez donner du temps au temps…

Adresse

1, place du Carrousel, 75001 Paris

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.