eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Actualités Paris 8e > Vie de quartier, Paris 8e > Archives Vie de Quartier, Paris 8e > Hôtel de la Marine : VGE préconise un musée et du bien-être

Hôtel de la Marine : VGE préconise un musée et du bien-être

Dernière mise à jour : mardi 19 février 2019, par Expositions

Au cours d’une visite sur place d’une demi-heure, le 19 septembre, Valéry Giscard d’Estaing a livré à Nicolas Sarkozy, au nom de la commission qu’il préside, sa préconisation sur l’avenir de l’Hôtel de la Marine, conclusion de plusieurs mois de consultations et de réunions. Un rapport en rassemblait l’esprit en 5 pages.

Ne pas aliéner le patrimoine qui demeure la propriété du peuple français, même en évoquant des contraintes ou des raisons budgétaires.

La demande consiste donc en premier lieu à ce que, pour la façade côté place de la Concorde, le Louvre crée une Galerie muséale du trésor français, avec en quelque sorte la présentation des « joyaux de la couronne », les œuvres, véritables fleurons de collections, pouvant provenir des grandes réserves que possèdent le Louvre, le Mobilier national, les Arts décoratifs, la Manufacture de Sèvres, l’Imprimerie nationale ou le cabinet des médailles de la BNF. L’évaluation de l’ouverture de ce nouveau musée s’établirait à 80M€.

Au 2e étage, un espace d’expositions temporaires accueillerait toute forme d’art, bien que le Louvre en ait le principal de la gestion. Pour Valéry Giscard d’Estaing, ces espaces seraient ouverts « très largement aux activités artistiques contemporaines ».

Il prévoit également de créer « un espace du bien-être » sur la future « allée de l’Art de vivre », qui relierait les rues de la Paix et de Rivoli, où l’on découvrirait un restaurant, et des commerces choisis autour des métiers d’art et de la gastronomie au rez-de-chaussée. Dans d’autres espaces, dont l’intérêt historique est moindre, des bureaux seraient mis en location, les loyers étant d’autant plus utiles, qu’il s’agit tout de même de trouver pour les travaux imaginés quelque 180M€.

Et que devient maintenant le projet présenté par l’homme d’affaires Alexandre Allard, pour lequel 200 people avaient pétitionné : « faire une villa Medicis du XXIe siècle ? » Le président de la commission a éludé en déclarant : « j’ai lu cette pétition avec amusement. Les signataires en avaient-ils fait de même ? Pour certains j’en doute… »

Une fois de plus, après le travail de réflexion réalisé, la décision finale appartiendra à Nicolas Sarkozy, qui, dit-on, souhaiterait voir le projet rapidement mis sur rail.

André Balbo

sources : France-Soir, L’Express

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.