eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Bretagne > Île de Houat, île du Ponant du sud Bretagne

Île de Houat, île du Ponant du sud Bretagne

Dernière mise à jour : mercredi 20 août 2014

Île de Houat

Au sud de la Bretagne, les îles du Ponant jalonnent la côte. Houat est dans un tir groupé avec sa grande voisine Belle-Île-en Mer, plus au large et l’île de Houëdic au sud-est.

l’île d’Houat fait face à la baie de Quiberon, dans le département breton du Golfe du Morbihan.

Une petite île de 3.3 km de long, contre 1.5 de large. 250 habitants sont regroupes dans le bourg du port de Saint Gildas.
Ce plateau granitique fond vers la grande plage du Gouret, bordée de dunes à l’est, face au Passage des Soeurs.

L’île d’Houat présente deux aspects distincts :

- A l’ouest : on imagine bien que c’est par là que l’île était rattachée au massif armoricain. La côte est déchirée, certes par les assauts de l’océan, mais il semblerait que ce bout de terre a été arraché du reste du monde continental. Ces déchirures ont parfois plus de 20 m de haut.
Plein ouest, la plage du Béniguet ouvre ses dunes sur Quiberon et le large à perte de vue. Depuis la pointe de Beg-Er-Vilaine, c’est une autre vue sur Quiberon.

- A l’est : le littoral est plus sableux malgré quelques pointes rocheuses. La pointe d’En Tal est une plage convexe, rare en Bretagne. On y trouve la seule « vallée » de l’île, au pied du bourg. Un ruisseau éphémère alimentait jadis les lavoirs. Un lieu pittoresque à ne pas manquer lors d’un balade sur l’île.

La vie sur Houat a souvent était dépendante de cette de sa voisine Belle-île-en-Mer. La commune ne devint administrativement indépendante qu’en 1891avec la naissance du canton de Quiberon.

Pour assurer une défense contre les britanniques, 3 forts ont été construits sur l’île. Un fort principal à l’intérieur des terres, un fort à l’ouest et, une redoute à la pointe d’En TAl.
Des fortification quasiment neuves !, elle que très peu servi.

Trois ports protègent les bateaux dans l’île. Port Collé (1824) dont les vestiges servent à protéger quelques engins de plage, l’été. Port d’Er Beg, le vieux port, au sud de la grande plage, édifié par les allemands en 1915. Une tempête de janvier 1951 a emporté la digue sud-est et plusieurs chalutiers. Il reste, à ce jour, une jetée en partie submergée.
Enfin Port Saint Gildas, le port actuel sur la côte nord, qui date des années 60. Port en eau à proximité du village, il a redonné vie à l’île.

Dans le village, la circulation des voitures est interdite, sauf les 10 véhicules nécessaires à l’organisation de la vie courante. Houat à son école primaire et son collège. 2 épiceries, un boulanger / presse, un cabinet médical dépot de médicament et une poste.

La pêche reste la première source d’activité économique sur Houat qui peut s’enorgueillir d’être la commune bretonne qui compte le plus de gens de mer par rapport à la population en âge de travailler.

Le tourisme saisonnier complète l’activité économique

Au large des côtes, entre Manche et Atlantique, un grand archipel marin forme les Îles du Ponant.

Un terme qui regroupe les quinze îles habitées à l’année. Depuis la Manche et du nord au sud, elles forment un cordon :

Les îles bretonnes

archipel de Chausey,
île de Bréhat,
île de Batz,
île d’Ouessant,
île de Molène,
île de Sein,
archipel des Glénan,
île de Groix,
Belle-Île,
île de Houat,
- île d’Hoëdic,
Île-aux-Moines,
île d’Arz,

Les îles vendéennes

- île d’Yeu
- île d’Aix


Retrouver les 50 sites touristiques incontournable de Bretagne