Musique eVous
Accueil Musique Concerts & Tournées Festivals Artistes Albums Awards News The Voice

Accueil > Musique > Vos artistes favoris > Indochine > Les Chansons d’Indochine > Indochine : ’College Boy’, le clip vidéo !

Indochine : ’College Boy’, le clip vidéo !

Dernière mise à jour : lundi 15 juin 2015, par Jean

Après Memoria, Indochine extrait le morceau College Boy de son nouvel album Black City Parade. Un single abordant le thème de l’homosexualité et qui tombe en plein débat sur le mariage pour tous.

Alors que l’idée d’un mariage entre personnes de même sexe affole certains catholiques et la presse de droite, de nombreux artistes n’hésitent plus à militer pour l’égalité. Actuellement, deux singles tournent ainsi sur les ondes, véhiculant un message d’intelligence et de tolérance à l’endroit des homosexuels : Deux ils, deux elles de Lara Fabian, et College Boy d’Indochine.
Tout comme l’interprète de La Différence, Nicola Sirkis avait déjà fait part de sa position sur le sujet par le passé. C’était en 1985, sur le hit 3e sexe. Avec cette nouvelle chanson, il s’engage encore plus fortement, sans doute déçu de voir que 20 ans après, les mentalités n’ont pas partout évolué.

Ce deuxième extrait de l’album Black City Parade succède à l’accrocheur Memoria. Un texte qui a sans doute été inspiré par le groupe de rap Sexion d’Assaut et ses propos d’une homophobie décomplexée : "J’apprends d’ici que ma vie ne sera pas facile chez les gens. Je serai trop différent pour leur vie si tranquille, pour ces gens. (...) J’aime pourtant tout leur beau monde.
Mais leur monde ne m’aime pas, c’est comme ça. Et souvent j’ai de la peine quand j’entends tout ce qu’ils disent derrière moi."

Actuellement porté sur scène dans le cadre du Black City Tour, College Boy sera commercialisé sous la forme d’un EP le 13 mai 2013 et bénéficie d’un clip choc réalisé par Xavier Dolan. Dévoilée le 2 mai, cette vidéo a suscité la polémique sur Internet, certains la jugeant d’une violence gratuite. Le CSA s’est également exprimé par la voix de la journaliste Françoise Laborde et souhaite qu’elle soit interdite aux moins de 16 ans. "Cette vidéo montre des images dont la violence est inestimable, a-t-elle déclaré sur Europe 1. La mort, ce n’est pas esthétique. La violence, ce n’est pas esthétique." De son côté, le chanteur Nicola Sirkis s’est justifié, tirant un parallèle avec sécurité routière : un clip choc pour sensibiliser et frapper les esprits. Mais conscient de la force des images, il déclare sur son site officiel : "je ne pourrais le faire visionner à des enfants jeunes et sensibles".

Pour être informé des dernières news musicales, suivez-nous sur Facebook !