.evous
  

Dates des J.O. de 2024 à Paris : C’est quand ?

La ville de Paris s’apprête à accueillir les Jeux Olympiques ! Découvrez le calendrier et les dates des J.O de Paris 2024.

Dernière mise à jour : vendredi 13 mai 2022,    par: Jean

Après le retrait de Hambourg en novembre 2015, celui de Rome en septembre 2016, puis celui de Budapest en février 2017, c’est finalement Paris qui a décroché l’organisation des JO de 2024. La compétition se déroulera du 26 juillet au 11 août 2024. Seize jours hors du temps pendant lesquels la capitale française sera le cœur du monde...

Les sites prévus pour accueillir les événements sportifs sont désormais connus : le Stade de France (cérémonie d’ouverture, athlétisme et rugby), le Centre aquatique de Saint-Denis (water-polo, plongeon…), le Grand Palais (escrime, taekwondo), le stade Yves-du-Manoir (hockey), les Invalides (tir à l’arc), l’Arena du Champ-de-Mars (judo, lutte), l’Arena de Bercy (basketball, GRS, trampoline), Paris Expo Porte de Versailles (volleyball, tennis de table, haltérophilie), le Parc des Princes (football), le Stade Roland-Garros (tennis, boxe), Aréna La Défense (natation), le Pont d’Iéna (marathon, cyclisme, triathlon)…
A noter que la province recevra elle aussi plusieurs compétitions. Le tournoi de football se jouera ainsi dans six stades de province : Bordeaux, Nantes, Lyon, Saint-Etienne, Nice, Marseille. L’intégralité des matchs de handball se disputera sur la Métropole Européenne de Lille, et la voile voguera sur la Méditerranée, à Marseille. Pour la première fois dans l’histoire, les Jeux profiteront même à l’outremer, avec le site de Teahupo’o à Tahiti, théâtre de la compétition olympique de surf sur l’une des plus belles vagues du monde.

RETOUR SUR LA CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS

Candidate malheureuse pour les J.O. de 2012, la ville de Paris a une nouvelle fois tenté sa chance pour ceux de 2024. François Hollande s’était déclaré favorable à cette idée. "C’est très important parce que ce sera un moment de ferveur et surtout ça fera plein d’équipements avant, plein d’emplois, plein d’industries qui pourront se montrer", a argumenté le chef de l’état jeudi 6 novembre 2014, sur TF1. Et en effet, selon un sondage CSA pour Direct Matin publié le 10 février 2015, 73% des Français seraient favorables à l’arrivée de la flamme olympique à Paris ! Un autre sondage du même institut révèle en octobre 2016 que 55% des Français pensent que la "Ville Lumière" sera choisie pour les JO de 2024.

Du côté de la maire de Paris, Anne Hidalgo, l’enthousiasme a tout d’abord été un peu moins franc. L’édile a préféré botter en touche, souhaitant attendre "les conclusions des groupes de travail" et évoquant la nécessité d’une "méthode très rigoureuse". "J’attends les conclusions du mouvement sportif en janvier prochain, a-t-elle tweeté le 7 novembre. La décision se fera en associant Grand Paris et le Conseil de Paris."
"Je mets d’abord les choses sur la table et j’étudie. Si on est en capacité de gagner, on y va", nuance-t-elle le 10 février 2015, sur RMC. Déjà ravie d’organiser les Gay Games de 2018, Anne Hidalgo souhaite surtout éviter toute décision hâtive, prise sous le coup de l’émotion. Selon le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, trois conditions seraient à réunir pour pouvoir acter une candidature parisienne : le respect du coût du travail, le développement durable lié à l’événement et un modèle économique vertueux.

La candidature de la capitale se concrétise encore un peu plus le 13 avril 2015, lors de l’intervention d’Anne Hidalgo devant le Conseil de Paris. "Nous avons donné aux sportifs du temps pour réfléchir, consulter, analyser les causes de nos précédents échecs et envisager les moyens d’un succès à venir, avance l’édile. Il nous revient aujourd’hui de franchir une nouvelle étape sur le chemin de la candidature." Pour elle, les garanties nécessaires à un bon déroulement des Jeux Olympique à Paris ont été données : garanties en termes d’éthique politique et financière, de sobriété, de soutien financier de l’État, mais également de respect des élus locaux et des représentants du mouvement sportif.
De plus, après l’attentat islamiste à Charlie Hebdo, la candidature de Paris revêt une force symbolique particulière. "Notre collectivité est d’autant plus fondée à candidater aujourd’hui qu’à l’épreuve des attentats qui l’ont frappée en janvier elle a su montrer une unité, un désir commun de démocratie et de paix qui sont constitutifs de l’esprit olympique. Il y a du sens, pour une société qui a été frappée parce qu’elle était ouverte et tolérante, à accueillir des jeux olympiques pour redire à la face du monde : nous ne cèderons pas sur la liberté, nous ne cèderons pas sur la tolérance, nous ne cèderons pas sur l’ouverture."

CALENDRIER DE CANDIDATURE

A LIRE AUSSI :
J.O. de Paris 2024 : La cérémonie d’ouverture
J.O. de Paris 2024 : Comment avoir des billets ?
Jeux Olympiques 2024 : le programme complet
J.O. de Paris 2024 : Où sont les sites et le village olympique ?

Mots-clés