evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Actualités Paris 8e > Sorties dans Paris 8e > Fêtes, Festivals, Evènements, Paris 8e > Journées du patrimoine 2017 à Paris : Le programme dans le 8e (...)

Journées du patrimoine 2017 à Paris : Le programme dans le 8e arrondissement

lundi 7 août 2017, par Adele, Jean

Retrouvez ci-dessous le programme 2017 des Journées du Patrimoine à Paris. Zoom sur le 8ème arrondissement !

Les Journées européennes du Patrimoine ont lieu les 16 et 17 septembre 2017. Paris propose de découvrir gratuitement son patrimoine à travers une foule d’activités pour tous publics : balades, expositions, ateliers, conférences…
Cet événement culturel offre l’opportunité de mieux comprendre les différentes étapes qui président à la protection d’un monument et d’en mieux saisir les enjeux, les critères d’évaluation, les acteurs en présence... C’est aussi l’occasion d’avoir accès à des chantiers en cours et d’admirer le travail de restauration des artisans et des laboratoires spécialisés. La ministre de la Culture et de la Communication a choisi de placer la 34ème édition des Journées européennes du patrimoine sous le thème "Jeunesse et patrimoine".

A LIRE AUSSI :
- Journées du Patrimoine : Tout le programme à Paris
- Journées du Patrimoine : Le thème de l’édition 2017
- Journées du Patrimoine : Nos coups de coeur à Paris
- Journées du Patrimoine : Le programme pour enfants à Paris
- Journées du Patrimoine à Paris : Le programme par arrondissement
- Journées du Patrimoine : Le programme de la RATP
- Journées du Patrimoine : Le programme de la SNCF
- Journées du Patrimoine : Le programme en Ile-de-France
- Journées du Patrimoine : Les lieux qui y participent pour la première fois

LE PROGRAMME DANS LE 8EME

Arc de Triomphe
Visite libre
16 et 17 septembre
10:00-22:30
Gratuit
Place Charles-de-Gaulle, 75008 Paris

Cathédrale américaine de la Sainte-Trinité
- Visite commentée : Cette église épiscopalienne, consacrée en 1886, a été construite par Street en style néogothique. Bell a réalisé les vitraux sur le thème du « Te Deum ». Le retable du maître-autel est peint à la manière des préraphaëlites par Edwin Abbey. Elle possède un triptyque du Maître de Roussillon (1400) représentant « les vies de saint Juste et saint Pasteur » et une « Adoration des Mages » attribuée à Bassano (1515-1592).
16 et 17 septembre
10:30-17:00
Gratuit
23 avenue George-V, 75008 Paris

Cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky
Visite commentée
16 et 17 septembre
15:00-18:00
Gratuit
12 rue Daru, 75008 Paris

Chapelle Corpus Christi
Visite commentée
16 et 17 septembre
15:00-16:00
Gratuit
23 avenue de Friedland, 75008 Paris

Chapelle expiatoire (CMN)
- Exposition "La Chapelle expiatoire sous la Commune de Paris (1871)" : En mai 1871, la Commune de Paris arrête la démolition sous sept jours de la Chapelle expiatoire, "insulte permanente à la première Révolution". Alors que la colonne Vendôme et que l’Hôtel Thiers sont abattus, la Chapelle expiatoire échappe à la destruction. Un négociant, Jacques Libman, se faisant passer pour américain - avec l’aide du ministre plénipotentiaire des Etats-Unis - propose à la Commune d’acquérir le monument...Découvrez le roman vrai de la Chapelle expiatoire !
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
29 rue Pasquier, 75008 Paris

- Visite libre : « Suivant moi, la Chapelle expiatoire est un vrai chef-d’œuvre, surtout les portiques de l’entourage d’une composition si ferme et si caractéristique. » Charles Garnier, lettre à Charles Bigot, 1883. Cet édifice, « peut-être le monument le plus remarquable de Paris », selon Chateaubriand, se trouve au cœur du 8e arrondissement, dans le square Louis XVI. Il est un des rares monuments mémoriels de la Restauration préservés. La Chapelle expiatoire s’élève à l’emplacement de l’ancien cimetière paroissial de la Madeleine, ouvert en 1722. En 1770, les victimes de « la grande presse de la Rue Royale », un drame survenu pendant les festivités du mariage entre le futur Louis XVI et Marie-Antoinette, y sont inhumées -. Sous la Révolution française, le cimetière, situé à proximité de l’actuelle place de la Concorde où est, le plus souvent, dressée la guillotine, accueille les dépouilles de nombreux condamnés jusqu’à sa fermeture en mars 1794 : Brissot, Vergniaud, Olympe de Gouges, Philippe-Egalité, Madame Roland et Madame du Barry. Le 21 janvier 1793, Louis XVI y est enterré puis, le 16 octobre, Marie-Antoinette. Sous la Restauration, Louis XVIII fait transférer les dépouilles du couple royal, le 21 janvier 1815, à la basilique de Saint-Denis, nécropole des rois de France. L’édification de la Chapelle expiatoire, à partir de 1816, a une vocation mémorielle. Pour son commanditaire, Louis XVIII, l’édifice doit réaffirmer l’autorité du principe monarchique, et rappeler le péché que constitue la mort de Louis XVI. L’architecte Pierre François Léonard Fontaine, secondé par Hippolyte Lebas, est chargé des travaux. D’inspiration néo-classique, fortement marquée par l’esprit romantique, la Chapelle expiatoire est achevée en 1826\. Dans la nef, deux sculptures monumentales illustrent le drame des souverains : l’Apothéose de Louis XVI par Joseph Bosio et Marie-Antoinette soutenue par la Religion par Jean-Pierre Cortot. Souvent menacée de démolition, la Chapelle expiatoire est classée au titre des monuments historiques en 1914, à la veille de la Grande Guerre. Le circuit de visite comprend le vestibule, le jardin intérieur ou campo santo, la nef et ses sculptures monumentales, la crypte, la sacristie et le péristyle nord. Il est proposé un document de visite disponible en sept langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais et russe).
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
29 rue Pasquier, 75008 Paris

Couvent dominicain de l’annonciation
Visite commentée : Eglise romano-byzantine (1874), peintures, fresques. Différentes œuvres artistiques : James Tissot, M. -A. Couturier, orgue Merklin (1878) et Silbermann (1982-1984). Bâtiments conventuels construits en 1930, et 2008 (J. M. Duthilleul). Jardin du "Cloître ouvert" (Thierry Cardot : Atelier Aubépine)
16 et 17 septembre
15:00-16:00
Gratuit
222 rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris

Église de La Madeleine
- Visite commentée : L’église de La Madeleine, construite comme un temple romain, a été consacrée en 1842 sous Louis-Philippe, 80 ans après la pose de sa 1ere pierre. Le perron monumental mène à une porte en bronze ouvrant sur une nef unique que domine un orgue de Cavaillé-Coll. Elle abrite des œuvres d’artistes réputés au XIXe s. : le « Baptême du Christ » de Rude, le « Mariage de la Vierge » de Pradier, la « Sainte Clotilde » de Barye, « l’Histoire du Christianisme » de Ziegler et « Le Ravissement de Marie-Madeleine » de Marochetti.
17 septembre, 14h00
Gratuit
Place de la Madeleine, 75008 Paris

Église Saint-André de l’Europe
Visite libre
16 et 17 septembre
10:00-12:00
Gratuit
24 bis rue de Saint-Pétersbourg, 75008 Paris

Église Saint-Augustin
Visite commentée : De 1861 à 1871, Baltard a construit cette église composée d’une structure métallique habillée de pierre et mobilisé de nombreux artistes de son époque. Son dôme culmine à 50 m. L’imposante rosace en fonte du portail a été sculptée par Jouffroy. Le décor du transept est de Bouguereau.
16 et 17 septembre
16:30-17:30
Gratuit
Place Saint-Augustin, 75008 Paris

Église Saint-Philippe-du-Roule
Visite commentée de l’église : construction, histoire générale et particulière de l’église, présentation des événements religieux, sens des différents symboles et signes rencontrés dans l’église, vitraux de Hirsch, descente de croix de Chasseriau.
17 septembre, 16h00
Gratuit
154 rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris

Grand Palais
J’♥ le Grand Palais : Le Grand Palais se découvre à tout âge ! - En continu : ateliers pour les enfants- Dans la limite des places disponibles : Urbangaming dans le quartier
16 et 17 septembre
09:30-17:30
Gratuit
Avenue Winston-Churchill et square Jean-Perrin, 75008 Paris

Hôtel Cail - Mairie du 8e arrondissement
Visite pour scolaires
15 septembre, 09h00, 11h00, 13h00, 15h00
Gratuit
3, rue de Lisbonne, Paris 75008

Hôtel de Beauvau - Ministère de l’Intérieur
Visite libre : Le parcours proposé vous fera découvrir différents salons, dont la salle des fêtes et la galerie des portraits des ministres de l’Intérieur de 1790 à nos jours, ainsi que le jardin. Vous serez accueillis en musique par les formations musicales du ministère.
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Place Beauvau, Paris 75008

Hôtel de Charost - Résidence de l’ambassadeur de Grande-Bretagne
Visite libre de la résidence de l’Ambassadeur de Grande-Bretagne en France : Nous vous invitons à découvrir ce somptueux hôtel particulier, préservé dans toute sa splendeur, y compris avec son mobilier d’époque. Vous pourrez vous balader librement dans les salons et les pièces du rez-de-chaussée, ainsi que dans le jardin de la résidence. Vous verrez aussi la table à laquelle la Reine Elizabeth II a dîné avec Georges Pompidou lors de sa visite officielle en 1972. La visite dure environ 1h et est accessible aux personnes à mobilité réduite. Le corps de logis et les pavillons d’entrée de l’hôtel de Charost ont été construits entre 1722 et 1725 pour Armand de Béthune, 2e duc de Charost et gouverneur de Louis XV, par l’architecte, ingénieur militaire et cartographe Antoine Mazin (c1679-1740), qui a également construit l’Hôtel de Matignon. Inhabité pendant la Révolution, l’ensemble est vendu en 1803 par la veuve du 5ème duc de Charost à Pauline Leclerc, sœur de Napoléon, âgée de 22 ans et veuve elle aussi. En 1804, le Premier Empire est proclamé et l’ancien hôtel de Charost devient le palais Borghese, une résidence impériale, avec sa cour et ses fastes. Quand le duc de Wellington, récemment nommé ambassadeur de Grande-Bretagne en France, achète l’hôtel Charost à Pauline Borghese au nom de George III en 1814, il y ouvre la première ambassade de Grande-Bretagne permanente à l’étranger.
16 septembre, 10h00
Gratuit
39, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 75008

Hôtel Potocki - Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Île-de-France
Visite commentée : L’aménagement de ses salles fut confié à Jacques-Émile Ruhlmann. Aujourd’hui cet édifice est le siège de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Île-de-France. L’Hôtel Potocki compte parmi les grands hôtels particuliers parisiens, tant par ses dimensions peu communes que par sa magnifique décoration intérieure Napoléon III. Avant son achat en 1923 par la Chambre de commerce de Paris, ce palais fut le lieu de rencontres du "Tout Paris artistique".
16 et 17 septembre
10:00-12:00
Gratuit
27, avenue de Friedland, Paris 75008

Hôtel Schneider - Ambassade du Brésil
Visite guidée de l’ambassade du Brésil en France (Hôtel Schneider)
16 et 17 septembre
14:00-14:30
Gratuit, Sur inscription
34, cours Albert-Ier, Paris 75008

Jeu de Paume
Week-end spécial "jeunesse" : À l’occasion des 34ème Journées européennes du patrimoine dont le thème 2017 est "Jeunesse", le Jeu de Paume invite les jeunes de moins de 25 ans à visiter gratuitement les trois expositions en cours et plus particulièrement l’exposition "Ed van der Elsken. La vie folle". ED VAN DER ELSKEN Commissaire : Hripsimé Visser Ed van der Elsken (Amsterdam, 1925-Edam, 1990) est l’un des photographes documentaires les plus intenses des années 1950 à 1970. Il entame des études d’arts appliqués durant l’Occupation et s’intéressera toute sa vie au graphisme, à la sculpture et au dessin. En 1950, il quitte les Pays-Bas pour Paris et réalise la série de photographies intitulée Une histoire d’amour à Saint-Germain-des-Prés, qui deviendra l’un des livres de photographies les plus importants du XXe siècle. Ses tirages très contrastés accentuent le caractère dramatique, romantique et non conformiste de ses images. Première rétrospective de cette envergure en France, l’exposition réunit un ensemble d’images, de films, de livres et de maquettes, qui retrace toutes les étapes de son travail. ISMAÏL BAHRI Commissaire : l’artiste et Marta Gili Né à Tunis en 1978, Ismaïl Bahri vit et travaille entre la France et la Tunisie. À travers le dessin, la photographie, l’installation et essentiellement la vidéo, il s’attache à rendre perceptibles des phénomènes infimes, des micro-événements. Les matériaux souvent précaires dont il use sont manipulés et conduits à une transformation au moyen de gestes et de procédés d’inspiration mécanique, liés au cinéma ou à la photographie. Si la production de traces constitue un acte de « révélation », le retrait et l’effacement des formes sont autant de moyens pour développer des expériences qui s’appuient sur le caractère organique et impermanent des choses. Cette première exposition monographique en France présente une sélection de ses œuvres et une pièce inédite produite à cette occasion. OSCAR MURILLO. Estructuras resonantes Satellite 10 : une proposition de Osei Bonsu. Le travail d’Oscar Murillo (né en 1986) puise au creuset que constituent les expériences et souvenirs personnels, notamment ceux qu’il a conservés de sa ville natale de La Paila, en Colombie. Multipliant les interactions entre différents médiums – peinture, sculpture et vidéo –, l’artiste crée des installations composites qui invitent à l’immersion. Loin de se confiner à un type particulier d’environnement spatial, son travail procède d’une pratique élargie qui englobe interventions publiques, performances et participations de la communauté. C’est au gré de ses voyages que Murillo collecte une bonne part de sa matière première : facturettes, documents de voyage, images et autres ephemera dont l’association produit des rencontres inattendues. Comme en écho à l’hyperproductivité des économies globalisées d’aujourd’hui, le travail de l’artiste évoque un système ouvert d’échanges, de distribution et de transformation opérant par le biais de la production.
16 et 17 septembre
11:00-19:00
Gratuit
1 place de la Concorde, 75008 Paris

Le Grand Musée du Parfum
- Livret jeux pour les "Petits Nez" ! À travers son parcours olfactif et interactif, Le Grand Musée du Parfum invite les enfants et les familles à découvrir le monde des odeurs ...Sentir le premier parfum datant de l’antiquité, découvrir l’essor de la parfumerie française et ses parfums iconiques, renouer avec son odorat et son incroyable pouvoir sur les émotions, et enfin, plonger dans l’univers du Parfumeur-créateur pour percer les mystères de cet Art invisible... Un Livret Jeux sera disponible gratuitement à l’accueil du Musée pour permettre aux plus jeunes de découvrir le parcours tout en s’amusant : observer, toucher, dessiner… Autant d’activités pour permettre aux enfants de partir à la découverte du parfum.
16 et 17 septembre
10:30-19:00
Gratuit
73 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris

- Visite libre "Voyez avec votre Nez !" : À travers son parcours olfactif et interactif, Le Grand Musée du Parfum vous invite à sentir le premier parfum datant de l’antiquité, découvrir l’essor de la parfumerie française et ses parfums iconiques, renouer avec votre odorat et son incroyable pouvoir sur vos émotions, et enfin, plonger dans l’univers du Parfumeur-créateur pour percer les mystères de cet Art invisible...
16 et 17 septembre
10:30-19:00
Gratuit
73 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris

- Ateliers Olfactifs - Initiation au métier de parfumeur : Avant de pouvoir « construire » un parfum, le parfumeur doit d’abord apprendre à « déconstruire » la nature. Comme un peintre impressionniste, il apprend ainsi à peindre une rose ou un jasmin sans utiliser ni rose, ni jasmin jouant avec les matières premières qui lui permettront de recréer les impressions de fleurs… Lors de ces ateliers olfactifs, les visiteurs apprendront à recréer une fleur ou un fruit, à travers des compositions graduelles utilisant d’abord deux, puis quatre matières premières. Cet exercice permettra aux visiteurs de comprendre le rôle de chaque ingrédient dans la précision croissante de la reconstitution olfactive, comme un tableau flou qui deviendrait de plus en plus net. Ateliers olfactifs (60min) - 15€ par personne. Places limitées - Inscription sur www.grandmuseeduparfum.fr, rubrique Achetez votre billet Le samedi 16 et le dimanche 17 septembre à 11h30 et 15h (recomposition d’une fleur) et 17h (recomposition d’un fruit).
16 et 17 septembre
17:00-18:00
Tarif préférentiel, Sur inscription
73 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris

Mémorial du Bazar de la Charité - Chapelle Notre-Dame-de-Consolation
- Visite libre : La Chapelle Notre Dame de Consolation et son Chemin de Croix ont été édifiés en 1900, sous la direction de l’architecte Albert Guilbert, ouvrage avec lequel il obtint la médaille d’or à l’Exposition Universelle de la même année. La chapelle de style néoclassique, aux décors intérieurs exceptionnels, et son chemin de croix conservent la mémoire des victimes de la tragédie du 4 mai 1897 dans laquelle périrent 130 personnes, dont la plus célèbre est Sophie Charlotte en Bavière, duchesse d’Alençon, sœur de l’Impératrice d’Autriche dite Sissi. Ce monument, appartient à l’Association du Mémorial du Bazar de la Charité (composée de membres descendants ou apparentés aux victimes de la tragédie), laquelle ouvrira les portes de ces lieux ou s’allient recueillement, noblesse, beauté et émotion.
16 et 17 septembre
13:00-17:30
Tarif préférentiel
23 rue Jean Goujon, 75008 Paris

- Visite commentée : La Chapelle Notre Dame de Consolation et son Chemin de Croix ont été édifiés en 1900, sous la direction de l’architecte Albert Guilbert, ouvrage avec lequel il obtint la médaille d’or à l’Exposition Universelle de la même année. La chapelle de style néoclassique, aux décors intérieurs exceptionnels, et son chemin de croix conservent la mémoire des victimes de la tragédie du 4 mai 1897 dans laquelle périrent 130 personnes, dont la plus célèbre est Sophie Charlotte en Bavière, duchesse d’Alençon, sœur de l’Impératrice d’Autriche dite Sissi. Ce monument, appartient à l’Association du Mémorial du Bazar de la Charité (composée de membres descendants ou apparentés aux victimes de la tragédie), laquelle ouvrira les portes de ces lieux ou s’allient recueillement, noblesse, beauté et émotion
16 et 17 septembre
13:30-14:30
Tarif préférentiel
23 rue Jean Goujon, 75008 Paris

Musée Cernuschi
- "Ludomuse" : Jouez ensemble et défiez le grand dragon ! Ludomuse et le musée Cernuschi proposent un parcours interactif et ludique impliquant plusieurs joueurs qui utilisent des tablettes connectées interagissant avec l’espace des collections du musée. A l’issue de ce parcours vous deviendrez un collectionneur comme Henri Cernuschi.
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
7 avenue Vélasquez, 75008 Paris

- Visite commentée de l’exposition Lee Ungno, l’homme des foules : Lee Ungno (1904 – 1989) est l’un des peintres asiatiques les plus importants du XXe siècle, à la croisée des chemins entre l’Extrême-Orient et l’Europe, le passé et le présent. Son abandon, dans les années 1950, d’un art traditionnel pour des formes modernes et abstraites joue ainsi un rôle pionnier dans la fondation d’un art coréen contemporain. Son intégration ultérieur dans l’avant-garde de Hartung, de Soulages ou de Zao Wou-Ki, s’accompagne d’un enseignement de la peinture à l’encre qui inspira toute une génération d’artistes. L’exploration des relations entre calligraphie et abstraction dans les années 1970 donne naissance à un thème emblématique de son œuvre : les foules qui constituent le symbole de la démocratie naissante en Corée du Sud. Le musée Cernuschi possède dans ses collections plus d’une centaine d’œuvres réalisées entre 1954 et 1989, et dont une sélection présentée dans l’exposition invite le visiteur à découvrir un œuvre foisonnante et à l’énergie communicative.
16 septembre, 11h00, 15h00
Gratuit
7 avenue Vélasquez, 75008 Paris

- Entre prose et poésie : Découvrir les textes et poèmes de grands auteurs coréens lus dans la langue d’origine et avec sa traduction par Hyun Jeung et par Anne-Colombe Launois-Chauhan en lien avec l’exposition Lee Ungno, l’homme des foules.
16 septembre, 16h15
Gratuit
7 avenue Vélasquez, 75008 Paris

- Cérémonie du thé : Le musée Cernuschi vous invite à découvrir le rituel traditionnel de la voie du thé (chadō) dans le cadre de ARETHE, le festival de l’art et du thé, à travers les démonstrations effectuées par la maîtresse Sōfumi TAHARA et Gilles (Soki) Maucout. Lors de ce moment unique, les participants pourront apprécier la beauté des instruments (chadōgu) choisis pour le festival et créés par des artistes contemporains japonais.
17 septembre, 14h00, 16h00
Gratuit, Sur inscription
7 avenue Vélasquez, 75008 Paris

Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
- Prélude à l’exposition "L’art du pastel" avec livret-jeu
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- Animation "Les yeux dans les yeux dans l’exposition Anders Zorn"
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- "Sculpture sous toutes les coutures"
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- Atelier "Pastels sur nature"
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- "Contes à voir"
16 septembre, 10h00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- Animation "L’enfance de l’art"
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- Exposition "Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" : Après l’exposition Carl Larsson en 2014, le Petit Palais est heureux de présenter la première grande rétrospective française consacrée à Anders Zorn (1860-1920), l’autre grande figure de la peinture suédoise. Pourtant reconnu et admiré à Paris au tournant des XIXe et XXe siècles, Zorn n’a pas été célébré dans la capitale depuis 1906 ! Près de 150 œuvres permettront de retracer le parcours de ce grand artiste, ami et rival de Sargent, Sorolla, Boldini et Besnard, à la fois aquarelliste virtuose, peintre talentueux et graveur de génie.
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

- Exposition "L’art du pastel de Redon à Degas", la collection du Petit Palais : Le Petit Palais présente pour la première fois au public un ensemble de 130 pastels, tous issus de ses collections. Cette exposition sera l’occasion de vous faire découvrir un pan assez méconnu de l’histoire de cette technique en offrant un panorama des principaux courants artistiques de la seconde moitié du XIXe siècle, de l’Impressionnisme au Symbolisme.
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
Avenue Winston-Churchill, 75008 Paris

Siège de l’ordre national des pharmaciens
"20 plantes médicinales pour une infusion" : L’exposition temporaire propose un parcours pédagogique à la découverte de la chaîne de production « de la bonne tisane pour le foie ». Visite commentée qui débute par une présentation de la matière première végétale, petit détour dans le monde de la publicité et des réclames, et pour terminer la découverte des chaines de conditionnement des sachets de tisane, fabrication des infusettes.
16 et 17 septembre
13:30-18:00
Gratuit
4-6 avenue Ruysdaël, 75008 Paris

Temple du Saint-Esprit
- Visite commentée de l’orgue et des harmoniums du temple protestant du Saint Esprit : L’intérêt historique de l’orgue du temple du St Esprit est lié aux deux plus grands noms de la facture d’orgues française de l’époque, Cavaillé-Coll et Merklin. L’orgue d’origine inauguré à Noël 1865 est l’œuvre de Merklin-Schütze et comptait 10 jeux sur deux claviers. Il fut reconstruit en 1899 par Charles Mutin, élève et successeur depuis un an du célébrissime facteur d’orgues Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899). Il disposait désormais de 14 jeux dont deux emprunts à la pédale (avec une étendue, à l’époque rarissime, de 32 notes – claviers manuels de 56 notes chacun). Cet orgue qui bénéficie d’une acoustique exceptionnelle, est connu parmi les organistes et mélomanes du monde entier comme modèle d’instrument français de modeste taille ayant néanmoins, en miniature, les caractéristiques essentielles des grands chefs-d’œuvre de Cavaillé-Coll (Notre-Dame, Saint-Sulpice, Saint-Ouen de Rouen …). La richesse, la subtilité et la perfection exemplaire des timbres et la souplesse dynamique de l’instrument, sont le véhicule idéal pour tout un répertoire autour de 1900 (entre autres Guilmant, Dubois, Vierne, Dupré…). Les harmoniums du temple illustrent la large et intéressante palette des diverses possibilités de cet instrument, fréquemment méconnu : L’un est un instrument français d’église, du à Christophe Etienne, l’autre est un instrument d’accompagnement, sur le modèle américain Mélodian.
16 septembre, 14h00, 19h00
Gratuit
5 rue Roquépine, 75008 Paris

- Visite commentée des lieux, avec chapelle et orgue
16 septembre, 15h00, 16h00, 17h00, 18h00
Gratuit
5 rue Roquépine, 75008 Paris

- Intermèdes musicaux à l’orgue : L’orgue d’origine est dû à J.Merklin (1865) et a été reconstruit en 1899 par C.Mutin, élève d’Aristide Cavaillé-Coll. Il bénéficie d’une acoustique exceptionnelle, et est connu dans le monde des organistes et mélomanes comme modèle d’instrument français de modeste taille ayant néanmoins, en miniature, les caractéristiques essentielles des grands chefs-d’œuvre de Cavaillé-Coll (Notre-Dame, Saint-Sulpice, Saint-Ouen de Rouen …). La richesse, la subtilité et la perfection exemplaire des timbres et la souplesse dynamique de l’instrument sont le véhicule idéal pour tout un répertoire d’oeuvres autour de 1900 (entre autres Guilmant, Dubois, Vierne, Dupré…). L’organiste de l’église du Saint Esprit guidera une visite de ces instruments à 14h puis à 19h, et offrira un intermède musical après chacune des 4 visites du temple lui-même, qui débuteront à 15h.
16 septembre, 15h45, 16h45, 17h45, 18h45
Gratuit
5 rue Roquépine, 75008 Paris

Hôtel d’Évreux - Palais de l’Élysée
Visite du Palais de l’Élysée
16 et 17 septembre
08:00-19:00
Gratuit
Avenue Gabriel (Grille du Coq), Paris 75008

Hôtel Hilton Paris Opéra
Visite commentée : L’hôtel Hilton Paris Opéra est un hôtel historique situé au cœur de Paris, proche des grands magasins et des lieux culturels. L’hôtel a célébré ses 125 ans en 2014 et ses 268 chambres ont été repensées pour répondre aux attentes des voyageurs d’aujourd’hui. S’inspirant du passé et tourné vers l’avenir, cet établissement redéfinit les standards de l’hospitalité parisienne. Accompagnés par un membre de l’équipe, les visiteurs découvriront l’historique de l’établissement, le vestibule et le Grand Salon, classés à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, ainsi que l’une des plus belles Suites et le sublime salon Baccarat.
16 et 17 septembre
10:00-18:00
Gratuit
108 rue Saint-Lazare, Paris 75008

Retrouvez tout le programme des Journées du Patrimoine par arrondissement

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.