eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 8e > Guide Paris 8e > Se promener, Paris 8e > L’hôtel de Pontalba - résidence de l’Ambassadeur des Etats-Unis

L’hôtel de Pontalba - résidence de l’Ambassadeur des Etats-Unis

Dernière mise à jour : jeudi 29 décembre 2011, par Franck Beaumont

Difficile parfois d’imaginer la splendeur des hôtels particuliers qui se cachent derrière les imposants portails de la très chic rue du faubourg Saint-Honoré. Passons tout de même la porte du n°41...

A l’emplacement de l’hôtel d’Aguesseau, la baronne de Pontalba avait fait construire un nouvel hôtel en 1836 par le célèbre architecte Louis Visconti ; elle y fit placer des boiseries de l’hôtel d’ Havré.

En 1876, le baron Edmond de Rothschild (1845-1934) en fit l’acquisition. Il le fit presque entièrement reconstruire par l’architecte Félix Langlais. Le baron et son épouse vivaient et recevaient somptueusement. Ainsi peut-on lire dans le journal des Goncourt en 1889 : »L’hôtel le plus princier que j’aie encore vu à Paris. Un escalier du Louvre, où sont étagés sur les paliers des légions de domestiques, à la livrée cardinalesque et qui prennent l’aspect de respectables et pittoresques larbins du passé. Dîner avec la duchesse de Richelieu, la duchesse de Gramont, le prince de Wagram, le jeune Pourtalès  ».

Contrairement aux autres Rothschild, le baron Edmond fut très engagé dans le sionisme, achetant des terres en Palestine destinées aux immigrants juifs.
Mais il fut également un très grand collectionneur et mécène. Il fit notamment don au musée du Louvre du trésor de Boscoreale, pièces d’argenterie découvertes en 1895 près de Pompéi. Il finança également des fouilles très célèbres à Didymes et Millet, en Grèce. Enfin, à sa mort, ses descendants firent don au musée du Louvre d’un ensemble de 3.000 dessins du XVIIIe siècle et de 43.000 gravures.

L’hôtel est un mélange des styles Louis XIV et Louis XVI. Elevé de trois étages sur le jardin, il se compose d’un élégant corps de logis classique encadré d’ailes très saillantes. Les fenêtres sont en plein cintre au rez-de-chaussée, et rectangulaires à l’étage. Des pilastres encadrent chaque fenêtre. Au centre, Langlais ajouta un avant-corps central saillant à colonnes. Au niveau du comble, le fronton triangulaire sculpté fait référence au XVIIIe siècle. A l’intérieur, le baron fit remonter de somptueuses boiseries provenant de l’hôtel Samuel Bernard, situé rue du Bac, ainsi que des boiseries provenant de l’hôtel Peyrenc de Moras (musée Rodin). Ces dernières ont été replacées dans le musée Rodin et remplacées par des copies.

L’hôtel de Pontalba fut acheté par les Etats-Unis après la Seconde guerre mondiale et est aujourd’hui la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis. Comme les hôtels d’Evreux (palais de l’Elysée) et de Charost (résidence de l’ambassadeur de Grande-Bretagne) voisins, l’hôtel de Pontalba dispose de grands jardins s’étendant jusqu’à l’avenue Gabriel. Il ne se visite pas.

Franck Beaumont

Sources : Guide du Patrimoine Paris, Guide du promeneur Paris 8e.

Adresse

41 rue du faubourg Saint-Honoré