.evous
> > > >

La Fête des AMAP, 4e édition au bassin de la Villette

Dimanche 22 mai
de 10h à 21h
le long du bassin de la Villette
au niveau du 55 quai de Seine, 75019 Paris
À la péniche Antipode

Voir ici l’agenda 2013 des évènements se déroulant dans le 19e arrondissement de Paris.

Le réseau AMP–IdF propose un programme riche en animations ludiques et pédagogiques :

- Trois tables rondes débats autour du thème l’autonomie alimentaire, les terres agricoles et quel modèle agricole en Ile de France ?
- Des expositions illustrées permettant de s’informer sur les actions et réflexions menées par le réseau AMAP IdF ainsi que d’autres partenaires : les interamap franciliennes à l’honneur, les SPG, Le Champs des Possibles, stand projet cressonnière...
- Un village associatif pour aller à la rencontre de ceux qui font vivre au quotidien des organismes actifs et engagés en matière de consommation responsable et d’écologie pratique.
- Des animations réparties autour du Canal : lombric compost... le tout ponctué de pauses musicales et d’une cantine 100% amapienne.

Entrée libre


AMAP Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne
Plus précisément pour le maintien des petites fermes de nos régions qui n’utilisent pas d’engrais chimiques.
- Ces fermes s’engagent à fournir des produits de qualités.
- Cette Association développe des paniers de légumes chaque semaine, déposés à un point de rendez-vous collectif.
- Dans le panier des légumes de saison, pas d’importation, un coût minimum pour le transport et l’assurance de servir un engagement en faveur d’une économie réaliste.

- En parrainant un panier Amap, nous bénéficions d’une production à échelle humaine.
- Nous permettons à ces entreprises de vivre et de se maintenir dans la houle des marchés mondiaux.
- Nous protégeons notre santé des dangers de l’industrie agroalimentaire, tels que pesticides, insecticides, qui se retrouvent finalement dans notre corps.

- Les cultures hors-sol et intensives ne garantissent pas la qualité mais le rendement.

Les surfaces cultivées par habitants sont éloquentes :
- Un Français aurait besoin de 6000 mètres carrés de surfaces cultivées par habitants.
- Un Américain de 8000 mètres carré de surfaces cultivées par habitants.
- À partir de 700 mètres carrés de surface cultivées par habitants on est sous le seuil de malnutrition.

Et entre tout ça il y a des modes de cultures raisonnés, respectueux des cycles et des saisons, à échelle humaine.

Soutenir une agriculture paysanne, c’est soutenir ce qu’il y a d’essentiel en nous tous.

Les AMAP ont besoin de nous, et nous avons besoin d’elles.

Source : amap-idf, la péniche Antipode

Mots-clés