eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Actualités Cinéma > ’La Guerre des boutons’, le film de Yann Samuell

’La Guerre des boutons’, le film de Yann Samuell

Dernière mise à jour : lundi 18 février 2019, par Jean

Il n’est pas facile d’être une armée de petits hommes sans se faire attraper par papa et maman ! Adapté du bestseller français, La Guerre des boutons est une comédie de Yann Samuell. Tendre et poignante, elle traite des petites et grandes batailles de l’enfance, et du passage à l’âge adulte. "Je souhaitais un film vrai, qui parle de la réalité d’une vie d’enfant à la campagne, déclare le réalisateur. J’ai réellement vécu ’ma’ guerre des boutons aux côtés de mes cousins dans un petit village de Bourgogne. C’est cette enfance que je voulais mettre en avant."
Au casting, on retrouve les comédiens Eric Elmosnino, Mathilde Seigner, Fred Testot, ainsi qu’Alain Chabat. Découvrez-en la bande-annonce ci-dessous.
Sortie le 14 septembre 2011.

Synopsis : 1960, un village dans le sud de la France. Une bande de garçons, âgés de 7 à 14 ans, menée par l’intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin, leurs ennemis jurés. Une guerre sans merci, qui dure depuis des générations. On se bat pour l’honneur et la fidélité et, pour gagner, tous les moyens sont bons. Même, s’il le faut, combattre nu comme un ver, ou pire, accepter l’aide de Lanterne - une fille ! - la nouvelle recrue de la bande, pleine de panache et d’ingéniosité. Mais il n’est pas facile d’être une armée de petits hommes sans se faire attraper par Papa et Maman ! Quand, après la bataille, on rentre à la maison, les vêtements en lambeaux et des boutons en moins, mieux vaut se faire discret…

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.