evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 11e > Lieux clés Paris 11e > La Maison des Métallos

Manufacture pour la fabrication d’instruments de musique, puis haut lieu du syndicalisme, la Maison des Métallos est devenue, en 2007, un établissement culturel inédit à Paris.


- Directeur : Philippe Mourrat
- Comité métallos
- Histoire de la Maison des Métallos
- Informations pratiques



- Directeur : Philippe Mourrat

Après une formation professionnelle de directeur d’équipement socioculturel, Philippe Mourrat a débuté sa carrière à Romans à 24 ans, en dirigeant une Maison de quartier puis un équipement culturel municipal pendant 10 ans. Il est ensuite devenu administrateur de la Compagnie "Théâtre de la Jacquerie", implantée à Villejuif. Responsable du développement culturel puis chef de projet à la Villette depuis 1994, il a piloté plusieurs manifestations et actions culturelles innovantes, notamment "Les Rencontres de la Villette", grand rendez-vous national et international de la danse hip hop, des cultures urbaines et de tous les arts du spectacle vivant impliqués dans une démarche de transformation sociale.



Le comité métallos

L’association à l’origine du sauvetage de la Maison des Métallos devenue centre culturel.
L’association est toujours très engagée dans la Maison des Métallos et le quartier qui l’entoure.

Le Comité Métallos est membre du Conseil d’ Administration de l’établissement public qui gère la Maison des Métallos. Il est également membre du groupe de travail sur l’accueil des associations et des habitants.

Elle est à l’origine de nombreuses initiatives de quartier :
- Le troc de livres
- Le parcours filles - femmes
- Le site du comité métallos



- Histoire de la Maison des Métallos

En 1881, au 94 rue d’Angoulême (aujourd’hui rue Jean-Pierre Timbaud), la Maison Couesnon voit le jour. Manufacture d’instruments de musique en cuivre, mondialement reconnue pour la qualité de ses instruments, Couesnon est le premier fabricant d’instruments de musique à avoir introduit la machine à vapeur dans ses industries. A la suite de la crise économique de 1929, la société qui vend beaucoup d’instruments aux jazzmen américains, doit réduire la voilure pour finalement céder les bâtiments, en 1936.
La même année, avec le Front populaire, les effectifs de la Métallurgie de la Seine passent de 10 000 à 250 000 syndiqués. L’argent des cotisations est investi dans des biens immobiliers, dont le 94 rue d’Angoulême afin de disposer de locaux suffisamment grands permettant de développer des activités décuplées au regard des dizaines de milliers de nouveaux adhérents.
La Maison des Métallurgistes est inaugurée le 2 mai 1937 et devient un haut lieu du syndicalisme, géré par l’Union Fraternelle des Métallurgistes, une branche de la CGT dévolue aux progrès sociaux. Une vie très intense y règne avec la présence d’une partie du centre de santé attaché à la Polyclinique des métallurgistes « Les Bluets » qui œuvre très tôt pour l’accouchement sans douleur.
Bibliothèques, fêtes, animations, meetings sportifs et syndicaux sont conçus comme moyens de rassemblement, de vie culturelle pour les métallurgistes et leurs familles. La Maison est aussi le siège d’actions politiques fortes, comme l’organisation de l’aide à l’Espagne républicaine avec l’accueil des volontaires des Brigades Internationales, l’entrée dans la Résistance, la lutte contre les guerres d’Algérie et du Vietnam et l’engagement contre le fascisme sous toutes ses formes. Après la seconde guerre mondiale, la rue est rebaptisée Jean-Pierre Timbaud.
Inscrit au titre des Monuments historiques.

Ses bâtiments sont des témoignages de l’architecture industrielle de la fin du XIXe siècle, notamment les fermes métalliques de l’atelier et le traitement de la façade sur cour du bâtiment principal. Le portail en fer forgé orné d’une lyre rappelle aussi l’histoire industrielle – glorieuse – du lieu, qui fut l’une des plus importantes manufactures au monde d’instruments de musique.

En 1936, portée par l’élan du Front populaire, elle devient le siège de l’Union Fraternelle des Métallurgistes CGT, un des hauts lieux du syndicalisme d’Ile-de-France.

Voici une vidéo de 2008, qui illustre un peu son histoire...



Informations pratiques

94 rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris

Tarifs (spectacles) :
Tarif plein : 13 €
Tarif réduit : 9 €
Tarif « Ami(e) » : 8 €
Tarif jeunes : 5 € (moins de 15 ans)

Accès :
Métro Couronnes (ligne 2) ou Métro Parmentier (ligne 3)
Bus 96 arrêt Maison des métallos
Station Vélib 11032