Paris eVous
Accueil Nuit Blanche Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Shopping à Paris > Fashion Week : Les défilés de mode à Paris > La Sainte Catherine à Paris : fête de la mode

La Sainte Catherine à Paris : fête de la mode

Dernière mise à jour : lundi 29 juillet 2019, par Pauline

La Sainte Catherine est célébrée tous les ans le 25 novembre : tradition médiévale, elle est aujourd’hui une fête en hommage aux artisans de la mode.

Le 25 Novembre, on célèbre les Catherinettes, les jeunes filles de 25 ans qui ne sont pas encore mariées. Cette tradition remonte au Moyen-Âge et persiste dans quelques villes et villages. Ce jour là, les jeunes célibataires doivent portent une tenue et un chapeau extravagants dans les tons de jaune et vert, confectionnés pour ou par elles. La couleur jaune symbolise la foi, et le vert la connaissance. Au Môyen-âge, eles se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux... Elles "coiffaient Sainte Catherine", dans l’espoir de trouver un mari !

LA SAINTE CATHERINE A PARIS

Aujourd’hui, c’est la mode plus que le mariage qui est à l’honneur. Depuis 1920, la fête de la Sainte Catherine a été choisie par les créateurs de mode et les couturiers et couturières pour démontrer leur savoir-faire et confectionner des chapeaux et tenues fantaisistes.

Chaque année, les ateliers de couture parisiens fêtent la Sainte Catherine à l’Hôtel de Ville. En 2012, 156 Catherinettes et 21 Nicolas ont défilé dans ses salons avec leurs chapeaux confectionnés dans les ateliers qui font la réputation de Paris à travers le monde. La fête de la Sainte-Catherine est donc aussi l’occasion de montrer le dynamisme de ce secteur et les talents qui œuvrent dans les ateliers.

Qui est Sainte Catherine ?

Catherine d’Alexandrie est une sainte, martyre et docteur de l’Église. Née à Alexandrie au sein d’une famille noble, elle se convertit au christianisme à la suite d’une vision. Ému par sa ferveur, Jésus contracte avec elle un mariage mystique. Particulièrement intelligente, elle suit les cours de grands maîtres chrétiens : on raconte qu’elle réussit convertir 50 grands philosophes d’Alexandrie après leur avoir prouvé la vanité des idoles et la fausseté de leur foi. Impressionné, l’empereur Maxence lui proposa un mariage royal, qu’elle refusa par fidélité à son mari mystique. La légende dit qu’humilié, l’empereur lui fit subir le supplice de la dislocation des membres, sans succès, puis le celui de la roue, toujours en vain. Elle finit décapitée, le 25 Novembre 307. Elle devient la seule Sainte du paradis à posséder trois auréoles : la blanche des vierges, la verte des docteurs et la rouge des martyrs.

La tradition de Sainte Catherine remonte au Moyen âge. A l’époque, les filles de 25 ans qui n’étaient pas encore mariées revêtaient des tenues et des chapeaux extravagants et se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux... Elles coiffaient Sainte Catherine dans l’espoir de trouver un mari !