.evous
> > > >

Le Palais Bourbon désormais ouvert aux visiteurs gratuitement

Depuis le 3 novembre 2012, le public peut visiter le Palais Bourbon, qui abrite l’Assemblée nationale : une bonne occasion de découvrir cet hôtel particulier entré dans l’Histoire.

Situé sur le quai d’Orsay, juste à côté de l’hôtel du ministre des Affaires étrangères, le Palais Bourbon, ou Palais de l’Assemblée Nationale, se situe dans la perspective du Pont et de la Place de la Concorde.

Il est gardé par le 2e régiment d’infanterie de la Garde Républicaine.

Jusqu’alors, le public ne pouvait le visiter que de manière virtuelle, sur Internet, ou bien lors d’occasions particulières : désormais, le lieu est ouvert à la visite toute l’année, à des heures précises. Les visites sont guidées en français par un fonctionnaire de l’Assemblée (avec des audioguides pour les non francophones).

INFORMATIONS PRATIQUES :

Quand ?  : Quand l’Assemblée siège, vous pouvez visiter le Palais tous les samedis à 9h30, 10h30, 14h et 15h, pour 50 personnes maximum par visite. Durant les périodes où l’Assemblée ne siège pas, dites de « suspension des travaux », quatre visites libres sont proposées tous les jours, du lundi au samedi, à 9h30, 10h30, 14h et 15h, pour 50 personnes maximum par visite. Pour connaître le calendrier des périodes, cliquez ici./1/]

Comment ? : Les réservations se font par téléphone ou par courriel à l’adresse suivante : visites-individuels@assemblee-nationale.fr. Il est possible de se présenter sans réservation, mais les visites sont réservées à 50 personnes. Les personnes ayant réservé doivent se présenter un quart d’heure au moins avant le début de la visite. Sinon, leur place pourra être proposée à un autre visiteur.

Où ? : L’entrée se fait 33 Quai d’Orsay.

UN PEU D’HISTOIRE :

Comme la plupart des monuments, le Palais Bourbon ne s’est pas fait en un jour, et sa configuration actuelle est le résultat de divers étapes qui se sont succédé au fil du temps.

Le palais a été construit pour Louise Françoise de Bourbon, fille légitimée de Louis XIV et de Madame de Montespan, qui avait épousé Louis III de Bourbon-Condé, duc de Bourbon et 6e prince de Condé. La construction débuta en 1722 pour s’achever en 1728. Elle est l’œuvre de plusieurs architectes, comme Giardini, Pierre Cailleteau dit Lassurance, Jean Aubert et Jacques V Gabriel.

Confisqué en 1791, il est déclaré bien national, et abrite en 1794 la future École polytechnique, avant d’être affecté au Conseil des Cinq-Cents en 1795. Un hémicycle est alors aménagé, dont il ne reste que le « perchoir » et la « tribune ». En 1809, le voisin hôtel de Lassay et le palais sont reliés par une galerie en bois transformée en galerie des fêtes en 1848. À la Restauration, le palais et l’hôtel sont restitués au prince de Condé, mais ce dernier est forcé de louer à la Chambre des députés. L’État en devient le propriétaire définitif en 1827.

C’est entre 1827 et 1832 que le palais prend, dans son organisation intérieure, sa physionomie actuelle sous la direction de l’architecte Jules de Joly avec notamment l’édification d’un nouvel hémicycle, l’avancement de la façade sud et la construction de la bibliothèque décorée par Delacroix.

33 Quai d'Orsay, 75007

Adresse

Mots-clés