eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Bretagne > Le Parlement de Bretagne à Rennes

Le Parlement de Bretagne à Rennes

Dernière mise à jour : mercredi 20 août 2014

Le Palais du Parlement de Bretagne est un bâtiment du XVIIe siècle, d’architecture classique, édifié à Rennes, en Île et Vilaine, capitale de la Bretagne.

Siège du Parlement de Bretagne jusqu’à se dissolution à la révolution (hormis 14 années d’exil de 1675 à 1689), l’endroit abrite la cour d’appel de Rennes depuis 1804.

Dans l’histoire contemporaine, le 5 février 1994, lors de violentes manifestations des marins-pêcheurs, il a été incendié par une fusée éclairante qui a traversé son toit, pour se nicher dans la charpente en bois. Un incendie visible à 10 km à la ronde.
La restauration a duré jusqu’en 1999, pour redonner au palais sa fonction de cour d’appel de Rennes, quand les autres juridictions sont abritées en bonne partie, dans un bâtiment très moderne de la cité judiciaire, dans le quartier de la tour d’Auvergne.

C’est l’architecte Salomon de Brosse qui a assuré les plans du parlement de Rennes, au même titre que la Palais du Luxembourg à Paris. Le palais du parlement de Bretagne est un château à quatre pavillons d’angle. La circulation se fait en galerie autour de la cour intérieure.
La construction est postérieure à l’implantation du parlement de Bretagne à Rennes (le rattachement de la Bretagne à la France date de 1532, le parlement fût itinérant entre Vannes, Rennes et Nantes, jusqu’en 1561). Un chantier qui va devenir un véritable moteur pour la ville. De nombreux parlementaires y installeront leurs hôtels particuliers, donnant à Rennes l’art de la cour de France.

la place du parlement où est édifié le bâtiment à souvent changée de nom à travers l’histoire. Le placis de saint-François devint place royale après l’incendie de 1720, puis successivement place Louis-le-Grand, place de l’Égalité, place Impériale, place du Palais puis finalement place du parlement.

A l’époque, Rennes était clos de murs. Les parlementaires voulaient s’installer intra-muros et le reste de la population les voyait bien à l’extérieur. Les négociations furent longues et chaotiques.

Le palais a subi de nombreuses transformations du XVIIIe au XIXe siècle. initialement, le rez de chaussée (en granit) était une prison et un magnifique escalier monté vers les étages nobles (en tuffeau). Mais à l’époque de Louis XIV, cet escalier fut détruit parce que le Palais devait s’incliner devant son roi symbolisé par une statut qui fut elle-même détruite à la révolution.

Quelques espaces remarquables à l’intérieur :

La salle des pas-perdus (36m de long pour 12 de large)a été entièrement refaite suite à l’incendie de 1994 : elle se trouvait juste en dessous du foyer. On y accède par une porte monumentale représentant la Justice et la Force.

La Grand’Chambre est la pièce la mieux conservée du palais. Protégée de l’incendie par les autres salles, elle a en outre bénéficié de la protection d’un lit de briques réfractaires, situé entre le plafond et la charpente, installé lors d’une restauration par l’architecte Laloy au xixe.

Le plafond à caissons est un ensemble de peintures organisées autour d’une œuvre hexagonale centrale : La Justice, ou Minerve.

La salle du conseil de la Grand’Chambre, devenue ensuite première chambre civile, comporte un plafond à compartimentage boisé et mouluré de 1779.

La chambre des enquêtes devenue aujourd’hui la deuxième chambre civile de la cour d’appel. L’œuvre centrale représente La Justice implorant la religion. À chaque coin de losange, on retrouve un attribut de la Justice peint dans des médaillons circulaires : la balance et le glaive, l’œil de la Justice, le faisceau de licteur et le livre de la loi.

La salle de la cour d’assises est plus sobre que les précédentes. Les décorations du plafond représentent simplement un ciel parsemé de nuages. Une salle modernisée aujourd’hui pour répondre aux exigences de la fonction.

Il est possible de visiter la Parlement de Bretagne en prenant rendez-vous à l’office de tourisme de Rennes


Retrouver les 50 sites touristiques incontournable de Bretagne


Ce contenu peut aussi vous intéresser :

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.