Musique eVous
Accueil Musique Concerts & Tournées Festivals Artistes Albums Awards News The Voice

Accueil > Musique > Albums > L > Le groupe Zoo de retour avec l’album live ’Episode One’

Le groupe Zoo de retour avec l’album live ’Episode One’

Dernière mise à jour : mardi 16 novembre 2010, par Jean

40 ans plus tard, Zoo remonte sur scène... et sort un premier album live, Episode One, dans les bacs 6 décembre 2010.

Ceux qui accompagnèrent Léo Ferré, jouèrent avec Eddy Mitchell, côtoyèrent Pink Floyd, Chicago Ike Turner, Le groupe Yes, Frank Zappa, Hendrix..., et partagèrent l’affiche avec Charlie Mingus dans les clubs londoniens les plus prisés au début des années 70... sont de retour dans les bacs et retrouvent la scène.
Zoo, en 1972, c’était du concentré de virtuosité, des bases solides de rhythm’n’blues mélangées au jazz à la pop au rock et au classique sur un lit de violons mélodieux. Des trésors harmoniques qui ont crépité sur trois 33 tours et huit 45 tours, où surplombe encore l’ombre de Léo Ferré.
Le poète anarchiste, dans une interview au magazine Popmusic en novembre 71, ne tarissait d’ailleurs pas d’éloges sur ses accompagnateurs : En mai 1968, j’avais rajeuni de 25 ans. Depuis que je travaille avec Zoo, j’ai encore rajeuni de 25 ans... Je suis donc en plein vagissements. Le groupe Zoo a réussi à séduire artistiquement ce grand Monsieur de la musique française... La Rencontre entre l’anar flamboyant et le rock a atteint son apogée avec l’album mythique La Solitude.

40 ans après, cette formation a rebranché micros et guitares... le 19 janvier 2010, à Guidel et sort un nouvel album live, Episode One, empanaché d’un clin d’œil à Léo Ferré, l’éternel compagnon avec le titre La Solitude. Les cheveux se sont argentés, et les traits, doucement creusés. Mais la patine du temps a surtout eu le don de réveiller la nostalgie, ouvrant des tiroirs que l’on pensait fermés à jamais. Poussé par une irrésistible envie de rejouer le répertoire, le bassiste morbihannais Michel Hervé (64 ans), co-fondateur du groupe en 1968 avec son frère André, aujourd’hui disparu, a donc ressorti les antiques et rappelé Joel Daydé, qui, avec 8 nouveaux venus, tous des pros ayant accompagnés les plus grands, rallument la flamme qui s’est trop vite consumée.

Sortie le 6 décembre 2010.
Les critiques sont unanimes. Ô bonheur La musique n’a pas vieilli. Une musique qui séduit de 7 à 77 ans. Chaud devant, les bêtes sont lâchées.