evous
repérez, proposez, partagez

Accueil > Paris > Transports à Paris > Métros à Paris > Le métro de Paris sans ticket : Comment ça marche ?

Le métro de Paris sans ticket : Comment ça marche ?

vendredi 6 octobre 2017, par Adele, Jean

A partir de 2019, le téléphone mobile va se substituer au Passe Navigo et le ticket papier sera remplacé par une carte rechargeable.

Présidente de la région Ile-de-France depuis peu, Valérie Pécresse veut voir disparaître le ticket de métro dans sa version papier. A partir de 2019, les usagers des transports en commun parisiens devront tous passer progressivement au paiement dématérialisé.

  • Comment payer sans contact : les voyageurs règleront leur trajet avec leur carte bancaire (technologie sans contact déjà en place sur certaines cartes françaises, pour de petits montants) ou avec leur smartphone (équipé de l’application Vianavigo). "Plus besoin de passer au guichet chaque début de mois !", se réjouit Valérie Pécresse.
  • Et les usagers occasionnels ? Un passe Navigo anonyme sera proposé aux usagers occasionnels et aux touristes. Ils n’auront plus qu’à créditer la somme d’argent de leur choix.

Seul hic, cette mesure nécessite de remplacer toutes les bornes de validation des titres de transport. Un projet dont le cout global dépasserait les… 400 millions d’euros !


Objet du quotidien de millions de Parisiens et de Franciliens, le "ticket de métro" est devenu avec le temps un véritable objet culte. Il connaît ses dernières années d’existence... Voici l’histoire du ticket de métro de Paris.

Ce livre de Grégoire Thonnat, aux éditions Télémaque présente une rétrospective en images et en anecdotes des grandes étapes de l’évolution de ce morceau de papier cartonné qui est en fait un des reflets de l’évolution de la société parisienne : création du tout premier tarif réduit pour les mutilés de la guerre 14-18, "ausweis" pour les troupes allemandes entre 40 et 44, application du statut des juifs dans le métro, la vie des poinçonneurs, création du premier tarif “ famille nombreuse” en 1948, création de la carte orange en 1975 (qui est une vraie révolution pour les usagers), disparition de la première classe, création du passe Navigo, ...

"Icône de Paris", le ticket de métro inspire depuis plus d’un siècle de nombreux artistes et écrivains : Michel Tournier, Raymond Queneau, Serge Gainsbourg, Georges Perec, ..., dont on trouvera, au fil des pages, une sélection de textes. Pour d’autres tels que Michèle Morgan, Jane Birkin, Valery Giscard d’Estaing, Beate Klarsfeld, Juliette Gréco, Kezia Jones, ... il est une "madeleine de Proust", racontée aux travers d’anecdotes originales au fil du livre.
Le ticket de métro est une icône de Paris au même titre que la Tour Eiffel !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.