.evous
> > > >

Le musée de la Légion d’Honneur se penche sur la fin de l’Empereur

Avec l’exposition « La Berline de Napoléon. Le mystère du butin de Waterloo », le musée de la Légion d’Honneur (et des ordres de chevalerie), glorieuse institution créée par Napoléon Bonaparte lui-même, fait un retour sur image, ou plutôt sur objets, en évoquant la Mère des Défaites de Napoléon, Waterloo.

Une centaine d’objets et d’effets personnels de l’Empereur des Français, dérobés au soir de l’ultime bataille, éparpillés chez des collectionneurs et dans des musées à travers toute l’Europe (principalement le musée historique d’État de Moscou), ont été rassemblés ici pour la première fois, dont une authentique et impressionnante berline, et la majorité de ses décorations honorifiques personnelles, tous ayant été pris sur le champ de bataille par les Prussiens, les Anglais et les Hollandais.

Des vêtements (dont sa redingote et l’un de ses fameux bicornes), ses vaisselles d’argent, son linge chiffré, ses bijoux, ses nécessaires de toilette sont ainsi exposés « contextualisés » aux côtés de cartes, de livres et d’insignes, souvent fortement symboliques de l’Empire.

Une splendide serrure « mathématique » en imposa tellement aux vainqueurs que nul d’entre eux n’osa la forcer. Elle protégeait notamment de belles carafes en cristal, gravées à son nom…

Pour les nostalgiques de la grandeur passée de l’Empire et de la France, la souffrance qu’une telle exposition peut engendrer pourrait se révéler insoutenable.

Il s’agit là, tout de même, de traces laissées par l’homme qui léguait à la France le Code civil, le Conseil d’État, les départements et bien d’autres choses encore, dont 93 000 décorés contemporains de la Légion d’honneur.

Musée de la Légion d’Honneur, 2 rue de la Légion d’Honneur 75007 Paris 01 40 62 84 25 du 7 mars au 8 juillet 2012, du mercredi au dimanche de 13 à18h.

Vous retrouverez dans l’article « 2012 à Paris : les grandes expositions de A à Z » les différentes expositions 2012 déjà annoncées par leurs établissements et musées, et dans l’article « Calendrier 2012 des grandes expositions à Paris », ces mêmes expositions classées par dates.

David méditant devant la tête de Goliath, d’Orazio Gentileschi, huile sur lapis-lazuli, exposition Artemisia

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions et corrections que vous pourriez apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : "LA SEMAINE des expositions, musées, et galeries : que faire à Paris du...".

Nous tentons aussi de vous les présenter chaque mois : Février, Mars, Avril, Mai, Juin...

André Balbo

source : musée de la Légion d’honneur

Mots-clés