eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > Paris 15e > Actualités, Paris 15e > Sorties, Paris 15e > Archives sorties, Paris 15e > Le quartier Balard prêt à accueillir son Pentagone

Le quartier Balard prêt à accueillir son Pentagone

Dernière mise à jour : jeudi 2 juin 2011, par Morgan

Lancé en 2007 par l’ancien ministre Hervé Morin, le projet de "Pentagone à la française", qui regroupera les états-majors des trois armées et les services centraux du ministère sur un même site de plus de 30 000 m², vient d’être officialisé.

C’est aux cabinets d’architectes Nicolas Michelin & Associés, Atelier 2/3/4 et Wilmotte & Associés que Bouygues, détenteur du marché, a confié le soin de créer ce nouveau "petit" quartier implanté dans le sud du 15e arrondissement. Les travaux de destruction sont déjà terminés, il ne reste donc plus qu’à se mettre à l’ouvrage, dès janvier 2012, pour construire les bâtiments qui abriteront à l’horizon 2015 quelque 10000 militaires et 5000 civils. Conçu par l’architecte Nicolas Michelin comme une "machine naturelle", le bâtiment devrait pouvoir fonctionner de façon autonome dix mois par an grâce à son toit solaire, le plus grand de Paris, et à son plan en cour-jardin.

Le Pentagone français sera situé entre le boulevard périphérique et le boulevard Victor, et sera constitué d’ouest en est de trois blocs de bâtiments aux entités architecturales propres : des immeubles de bureaux, le nouveau ministère de la Défense, et la Cité de l’Air.

Ce chantier de 3,5 milliards d’euros environ sera l’un des plus gros de la décennie. L’Etat devra payer à Bouygues un loyer annuel d’environ 100 M€ pendant vingt-sept ans en échange de sa construction. Les habitants du 15e pourront en outre bénéficier de nouvelles installations publiques incluses dans le chantier, dont trois crèches et une piscine de 25 mètres.