.evous
> > > >

Législatives 2017 : Les résultats à Paris

Après la présidentielle de 2017, place aux élections législatives qui décident du sort de l’Assemblée nationale et donc de la couleur politique du gouvernement. Elles se déroulent les dimanches 11 et 18 juin 2017.

SECOND TOUR 2017

Sur les 18 circonscriptions, La République en Marche en France en conquiert 12. Les Républicains en récupèrent 3 (tous dans l’ouest parisien), tandis que le MoDem, le PS et la France Insoumise en décrochent 1 chacun.
Découvrez ici la liste des 18 députés de Paris.

PREMIER TOUR 2017

C’est un raz-de-marée en faveur de La République en Marche en France, mais aussi à Paris. Le parti du président Macron arrive en tête du premier tour des législatives dans 15 des 18 circonscriptions de la capitale.
Voici ci-dessous les estimations relevées par nos confrères du Parisien à 22h45.

1re circonscription : Sylvain Maillard (LREM) 50,62% Jean-François Legaret (LR) 18,17%
2e circonscription : Gilles Legendre (LREM) 42,89%, NKM (LR) 18,78%
3e circonscription : Stanislas Guérini (LREM) 44,22%, Valérie Nahmias (MoDem) 15,24%
4e circonscription : Ilana Cicurel (LREM) 46,12%, Brigitte Kuster (LR) 36,26%
5e circonscription : Benjamin Griveaux (LREM) 41,80%, Seybah Dagoma (PS) 12,34%
6e circonscription : Pierre Person (LREM) 38,52%, Danielle Simonnet (LFI) 19,91%
7e circonscription : Pacôme Rupin (LREM) 42,77%, Patrick Bloche (PS) 15,22%
8e circonscription : Laetitia Avia (LREM) 39,77%, Valérie Montandon (LR) 15,69%
9e circonscription : Buon Tan (LREM) 37,21%, Raphaël Qnouch (LFI) 14,67%
10e circonscription : Anne-Christine Lang (LREM) 42,55% , Leila Chaibi (LFI) 14,71%
11e circonscription : Marielle de Sarnez (LREM) 40,56%, Francis Szpiner (LR) 16,81%
12e circonscription : Olivia Grégoire (LREM) 45,84%, Philippe Goujon 29,34%
13e circonscription : Hugues Renson (LREM) 43,88%, Jean-François Lamour (LR) 28,18%
14e circonscription : Valérie Bougault-Delage (LREM) 44,48%, Claude Goasguen (LR) 37,52%
15e circonscription : George Pau-Langevin (PS) 24,16%, Mehdi Kemoune (LFI) 18,53%
17e circonscription : Béatrice Faillès (LREM) 30,01%, Danièle Obono (LFI) 17,37%
18e circonscription : Pierre-Yves Bournazel (LR) 31,16%, Myriam el Khomri (PS) 20,28%


PREMIER TOUR 2012

Une confirmation de l’élection présidentielle et un gouvernement Ayrault conforté ? Ou un premier vote sanction pour François Hollande et la menace d’une cohabitation ? À la vue des résultats définitifs, impossible de formuler une conclusion tranchée. Mais l’hypothèse cohabitation semble pouvoir être écartée. En bref, l’UMP fait jeu égal avec le PS au 1er tour... mais le jeu des alliances électorales, avec les écologistes mais aussi avec le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon, de façon plus incertaine, offre des perspectives positives pour la gauche. Le président de la République François Hollande semble être en très bonne position de disposer d’une Assemblée nationale acquise à sa cause, mais pas dans les proportions prévues au soir de son élection le 6 mai dernier.

Plus concrètement, au niveau national, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, l’UMP et le Parti socialiste sont quasiment à égalité (27,12% pour l’UMP, 29,35% pour le PS) devant le Rassemblement bleu marine (13,60%), nom des listes du Front national pour ces élections législatives, le Front de gauche (6,91%), Europe écologie-Les Verts (5,46%) et le Modem (1,76%). Selon les projections de l’institut CSA en vue du 2nd tour, le PS et ses plus proches alliés (Parti radical de gauche, MRC...) obtiendrait 283 à 329 sièges sur les 577 de l’Assemblée nationale. La majorité absolue s’obtient à 289 sièges. Le PS a donc une chance d’obtenir cette majorité dimanche prochain mais pourrait aussi avoir besoin de l’appui des écologistes (12 à 18 sièges) et du Front de gauche (13 à 19 députés). Autre chiffre d’importance, et c’est peut-être la plus grande information de la soirée : 42,77% d’abstention selon les estimations de plusieurs instituts de sondage, 40% environ à Paris. Un record pour les législatives !

A Paris, les résultats définitifs sont désormais connus. Les principales informations : l’élection dès le 1er tour de Claude Goasguen dans la 14e circonscription, les ballotages très favorables pour François Fillon et Cécile Duflot dans les 2e et 6e circonscriptions ainsi que l’avantage au maire PS du 14e Pascal Cherki dans son match face au maire UMP du 6e Jean-Pierre Lecoq dans la 11e circonscription. Pour rappel, le 2nd tour aura lieu dimanche prochain, le 17 juin 2012. Retrouvez ci-dessous tous les résultats dans les 18 circonscriptions parisiennes.

SECOND TOUR 2012

Les Parisiens étaient appelés aux urnes ce dimanche dans toutes les circonscriptions de la capitale, à l’exception notable de la 14e, où Claude Goasguen a été élu dès le 1er tour. Selon les résultats définitifs, le PS rafle la majorité absolue à l’Assemblée nationale.

C’était attendu, c’est confirmé : le PS et ses alliés les plus proches (MRC, Parti radical de gauche, divers gauche) obtiennent la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Il leur fallait plus de 289 sièges, ils en raflent 314 selon les résultats définitifs communiqués par le ministère de l’Intérieur. Et ce sans l’aide des quelques députés du Front de gauche (10 sièges) et écologistes (17 sièges). Bref, le vœu de François Hollande a été exaucé : il va pouvoir confirmer son gouvernement et tenter d’appliquer son programme présidentiel.

Au niveau de l’opposition, les sondages ne s’étaient pas trompés. L’UMP conserve un très large groupe parlementaire avec 194 députés élus auxquels il faut rajouter les élus du Parti radical (6), du Nouveau centre (12) et divers droite (15). Le Modem s’accroche à 2 sièges sur les bancs du Palais Bourbon. Surtout, le Front national ouvre à nouveau les portes de l’Assemblée après 14 ans d’absence (Jean-Marie Le Chevallier est le dernier député FN en date, de 1997 à 1998). Le parti de Marine Le Pen obtient 2 sièges.

A Paris, les résultats définitifs ont été publiés en fin de soirée, ce dimanche 17 juin. Plusieurs duels étaient attendus. Pas dans la 4e circonscription, à cheval sur les 16e et 17e arrondissements, où Bernard Debré a été élu avec 100% des suffrages exprimés grâce au retrait de l’autre finaliste, la dissidente UMP Brigitte Kuster. L’ex-Premier ministre François Fillon dans la 2e circonscription et l’actuelle ministre Cécile Duflot dans la 6e circonscription n’ont pas eu beaucoup plus de difficultés à être élus. En revanche, la candidate PS Claire Morel et le radical de gauche Gilles Alayrac, respectivement dans les 1e et 13e circonscriptions, avaient bon espoir de faire chuter les députés UMP sortants Pierre Lellouche et Jean-François Lamour. Raté ! Le match s’annonçait aussi serré dans la 11e circonscription entre le maire PS du 14e arrondissement Pascal Cherki et le maire UMP du 6e Jean-Pierre Lecoq. Le premier nommé l’a emporté.

Mots-clés