eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Bretagne > Île d’Ouessant, Îles du Ponant de la pointe Bretagne

Île d’Ouessant, Îles du Ponant de la pointe Bretagne

Dernière mise à jour : mercredi 20 août 2014

A la pointe de la Bretagne, au bout du bout de la terre, là où se pose le soleil le soir, comme des éclaireurs de l’océan Ouessant, Molène, Sein veillent.
Les insulaires qui les habitent, c’est une des particularités des Îles du Ponant, ne mènent pas une vie comme les continentaux. Plus autonomes, plus solidaires ils ont gommé de leur existence certaines servitudes au profit d’un mode de vie bien à part.

Île d’Ouessant

Ouessant est connue pour son histoire contemporaine du bout du Finistère (à 20 km de la côte).
Dans les années 1980, Ouessant a vu pousser une tour radar de 72m pour surveiller les voies de circulation marines depuis le CROSS, le Centre Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage, à la pointe de Corsen. Le 1er mai 2003, le rail de Ouessant devient un chemin de mer à 2 voies pour rendre la navigation homogène. Des mesures qui font suite l’échouage de l’Amoco Cadiz en mars 1978, créant de fait la plus grande marée noire jamais enregistrée sur la planète. Une catastrophe économique et écologique.

L’île d’Ouessant c’est aussi 10 000 touristes qui partent à l’assaut de muretins (barrières naturelles contre le vent venu de la mer) sur les 8 km de l’île sur sa longueur (4km de large).
Arrivé par "le courrier", vous aurez été déposé à Lampaul. La capitale, le bourg principal avec ses croix et ses ouessantins.
Rochers et récifs abritent nombre de phares (Phare de la Jument, Phare de Kéréon, Phare de Nividic, Phare du Créac’h, Phare du Stiff).
Ouessant bénéficie du label de réserve naturelle de la biosphère depuis 1988, grâce à la qualité de son climat qui lui permet d’échapper à de nombreuses pollutions de l’air.
Au sud de l’île la végétation plus abondante offre des grands paysages de bruyères et d’ajoncs (qui furent pendant des siècles le paysage typique du littoral français).

A Ouessant, on trouve les plus petits moutons du monde, les moutons noirs d’Ouessant (sauvons les !)., de même que les chevaux nains de l’île.

Au large des côtes, entre Manche et Atlantique, un grand archipel marin forme les Îles du Ponant.

Un terme qui regroupe les quinze îles habitées à l’année. Depuis la Manche et du nord au sud, elles forment un cordon :

Les îles bretonnes

archipel de Chausey,
île de Bréhat,
île de Batz,
île d’Ouessant,
île de Molène,
île de Sein,
archipel des Glénan,
île de Groix,
Belle-Île,
île de Houat,
- île d’Hoëdic,
Île-aux-Moines,
île d’Arz,

Les îles vendéennes

- île d’Yeu
- île d’Aix


Retrouver les 50 sites touristiques incontournable de Bretagne