eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Astuces, idées et inspirations > Arts > Photographes > Les Rencontres d’Arles / photographie : du 3 juillet au 19 septembre

Les Rencontres d’Arles / photographie : du 3 juillet au 19 septembre

Dernière mise à jour : vendredi 6 mars 2015, par Expositions

Arles s’est maintenant très tranquillement installée comme le grand rendez-vous français annuel des amateurs et des professionnels de la photo. Les Rencontres d’Arles 2010 proposent 6 promenades. Mais attention : c’est partout dans la ville, dans les églises, les monuments, les écoles, et c’est 60 expositions ! Un vrai voyage dans la photographie dont on revient couvert de poussière, épuisé, et satisfait.

L’Argentine. Cette année, l’artiste plasticien argentin León Ferrari est l’invité d’honneur des Rencontres d’Arles. Il a reçu le Lion d’Or de l’artiste étranger à la Biennale de Venise 2007, et son œuvre, exposée au musée d’Art moderne de New York et au Reina Sofía de Madrid, est présentée pour la première fois en France. Cette rétrospective, dans la chapelle Sainte-Anne, regroupe détournements de photographies ou de cartes postales, installations, dessins, sculptures qui expriment son anticléricalisme, et sa défiance vis-à-vis des dictatures.

Au pavillon des Forges du Parc des Ateliers, 5 autres artistes représentent la photographie argentine contemporaine, entre douloureuse traduction de l’histoire récente et recherche d’une identité « latino » : Leandro Berra, Marcos Adandia, Gabriel Valansi, Marcos López et Sebastiano Mauri.

La promenade Rock, avec Mick Jagger, l’artiste le plus photographié, qui a accepté que les Rencontres d’Arles créent la première exposition de sa carrière vue par l’œil des plus grands portraitistes. Avec aussi « I am a Cliché », échos de l’esthétique et de l’influence punk rock sur la photo et la vidéo, des années 1960 à aujourd’hui, à travers les œuvres d’une vingtaine d’artistes choisis par Emma Lavigne, conservatrice au Centre Pompidou. Avec encore une rétrospective de 40 ans de portraits de Claude Gassian, spécialiste français pop / rock. Avec enfin toute la carrière de Jean Pigozzi et ses clichés exclusifs au cœur de la jet-set.

La promenade Argentique. Les Rencontres d’Arles 2010 ont décidé de donner un coup de projecteur sur les conséquences esthétiques de la montée en puissance du numérique, qui a entraîné la disparition de certains films et procédés : Ernst Haas, avec son travail couleur sur Kodachrome ; le tir photographique forain, des fêtes foraines du milieu du XXe ; Shoot et la photographie existentielle ; la collection Polaroid dont une sélection est présentée à l’Espace Van Gogh.

Promenade avec la Fondation LUMA qui présente l’ambitieux projet du Parc des Ateliers, conçu avec l’architecte Frank Gehry et le paysagiste Bas Smet, initié et financé par Maja Hoffmann.

Promenade des passages de témoins. Dont Marin Karmitz, qui présente pour la 1ère fois sa collection de photographies, limitée à une douzaine d’artistes, mais sur le long terme, avec la complicité de Christian Caujolle, dans l’église des Frères-Prêcheurs. Dont France 14, né à l’initiative de 14 photographes du programme Depardon de 2006, qui présentent à l’abbaye de Montmajour leur regard sur la France.

Et tant d’autres choses et expositions marquantes et fortes… dont la promenade dans les prisons françaises, et tous les événements !

Programme complet sur http://www.rencontres-arles.com

André Balbo

Source : rencontres-arles.com

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.