eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Arrondissements de Paris > 1er arrondissement de Paris > Lieux clés Paris 1er > Le Louvre > Les pyramides du Louvre consommaient trop…

Les pyramides du Louvre consommaient trop…

Dernière mise à jour : vendredi 15 novembre 2013, par Expositions

Leur consommation annuelle d’électricité sera radicalement réduite, promet-on. Comment ?

À compter du 6 décembre la grande pyramide du Louvre, les 3 pyramidions qui l’entourent, et le pavillon Colbert commenceront progressivement d’être équipés d’un nouvel éclairage à base de LED, ces diodes électroluminescentes économes en énergie.

Les 4 500 luminaires précédemment installés pour éclairer la pyramide et les façades du palais seront remplacés à cette date par ces solutions moins consommatrices d’énergie et tout aussi respectueuses de l’architecture extérieure du Palais.

Dans le cadre du partenariat conclu avec le musée du Louvre en 2010, Toshiba Corporation apporte un soutien à la fois financier et en nature à cette opération. L’entreprise a développé des prototypes de LED qui préservent l’aspect visuel du palais. La mise en lumière de l’ensemble des façades de la cour Napoléon sera achevée au premier semestre 2012, celle de la cour carrée en 2013.

La technologie LED est moins énergivore que les lampes à incandescence. Elle répond aux engagements du Louvre qui a signé en septembre 2010 la « Charte Développement durable des Etablissements et Entreprises publics ». Le renouvellement de la mise en lumière de la pyramide et des façades du Louvre permet en effet de réaliser 73% d’économie d’énergie électrique, la consommation électrique passant de 392 000 à 105 000 Watt grâce aux LED.

Ce projet ambitieux témoigne de l’engagement résolu du musée dans les enjeux de maîtrise énergétique et du développement durable.

André Balbo

sources : Libération, Bati-journal.com

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.