eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Sorties cinéma de la semaine > "Mes Meilleures Amies" : les femmes se déchaînent

"Mes Meilleures Amies" : les femmes se déchaînent

Dernière mise à jour : jeudi 4 août 2011, par Morgan

Vendu comme un Very Bad Trip au féminin, Mes Meilleures Amies peut difficilement échapper à la comparaison avec la comédie phénomène. D’abord par ce que ce film réalisé par Paul Feig raconte les galères qui arrivent à un groupe de filles, au moment de préparer le mariage de leur amie commune et pendant l’enterrement de vie de jeune fille. Ensuite parce que l’humour diffusé tout au long de Mes Meilleures Amies repose essentiellement sur le comique de situation, à mesure que les catastrophes s’enchaînent. Pourtant, la comparaison s’arrêtera ici. Quand l’intérêt de Very Bad Trip tenait dans son idée de départ originale (du moins au début), Mes Meilleures Amies parvient à ne s’enfermer dans aucun gimmick, aucun dispositif aliénant, et son intérêt est multiple.

La première chose à signaler sans doute, c’est que ce film est très drôle. Et ce n’est pas un film pour fille à proprement parler, car les hommes ne seront pas les derniers à rire des mésaventures d’Annie (Kristen Wiig), le personnage central de l’histoire. Le pitch en est simple : Annie est une femme d’âge moyen un peu paumée, incapable de se dépêtrer d’une relation qui fonce droit au mur avec un bellâtre grossier (Jon Hamm), et devant faire avec des co-locataires au mieux inquiétants. Sa meilleure amie Lilian (Maya Rudolph) lui apprend qu’elle va se marier et qu’elle veut faire d’elle sa demoiselle d’honneur en chef. Malheureusement pour Annie, les catastrophes vont s’enchaîner et elle va bientôt devoir faire face à la concurrence d’Helen (Rose Byrne), belle, riche et adorable, au rang de meilleure amie. En attendant le mariage, le trio et les autres demoiselles d’honneur, Megan, ronde, virile et agressive, Becca, qu’on pourrait croire sortie d’un livre pour enfants, et Rita, la ménagère qui rêve de sortir du train train quotidien, vont devoir apprendre à se supporter.

Si l’idée de faire une comédie sur le mariage n’est pas vraiment nouvelle, le film parvient néanmoins à faire souffler un vent de fraîcheur sur le sujet. Cela tient en grande partie au charisme des membres du casting, Kristen Wiig en tête. Celle-ci, co-scénariste du film, obtient enfin un premier rôle bien mérité au cinéma, et elle crève l’écran. Au contraire des actrices de comédies qui ne parviennent à faire rire que quand un scénariste de grand talent est derrière chaque mots qu’elles prononcent, Kristen Wiig peut provoquer l’hilarité d’une simple mimique. Pilier de l’émission Saturday Night Live depuis des années, elle maîtrise à la perfection le rythme propre à la comédie. Son entente avec Maya Rudolph est évidente. Il y a une véritable alchimie entre elles quand elles jouent, et cela se ressent dans certaines scènes au début qui ont sans doute été plus ou moins improvisées et qui rendent compte d’une belle complicité entre les deux actrices. Rose Byrne complète très bien le trio et remplit très bien son rôle de jolie bourgeoise un peu coincée. Parmi les second rôles, on retiendra surtout Jon Hamm, loin de son rôle dans Mad Men, délicieusement mufle et Melissa McCarthy qui parvient à bonifier chaque ligne de texte et à rendre son personnage attachant, ce qui était loin d’être gagné.

Mes Meilleures Amies bénéficie donc d’un casting très réussi, mais aussi d’un scénario écrit avec soin. Si l’on pourra reprocher à quelques gags de sentir le déjà vu, on ne pourra pas accuser Kristen Wiig et Annie Mumolo, les scénaristes du film, de n’avoir pas été au bout de leur idée. Mes Meilleures Amies propose une destruction systématique de cette institution sacrée qu’est le mariage. Encore mieux, les deux compères parviennent à déchirer d’un coup de dent rageur l’image du mariage parfait et soit-disant désiré par toutes les jeunes femmes du monde entier. La robe, le gâteau, la cérémonie : tout y passe et uniquement pour le pire.

Les hommes et le mariage en prennent pour leur grade, donc, mais ce n’est pas pour autant un film féministe. Il n’y a pas de message dans ce film, si ce n’est un conseil à tous les apprentis scénaristes : quand vous écrivez une comédie, pensez à créer des personnages forts. Annie, Lilian, Helen et même Megan sont toutes dotées d’une forte personnalité, ce grâce à l’écriture autant qu’au talent des actrices. Avoir des personnages denses permet à une comédie de souffler entre deux scènes comiques sans pour autant ennuyer ou perdre le spectateur. C’est exactement ce qui se passe ici : même si les gags s’enchaînent et se déchaînent à un rythme assez élevé, quelques pauses permettent de ménager des instants plus touchants sans que cela paraisse artificiel.

Au final, Mes Meilleures Amies parvient à remplir son contrat : faire rire sans complexes. Rythmé, équilibré et bien servi par de belles et talentueuses actrices, le film est un divertissement agréable, souvent très drôle, qui assume son côté bipolaire, entre blagues potaches et scènes plus réflexives sur la solitude de la femme moderne.

Mes Meilleures Amies
- Réalisé par Paul Feig
- Scénario de Kristen Wiig et Annie Mumolo
- Produit par Coproducteur Annie Mumolo, Kristen Wiig, Judd Apatow, Clayton Townsend, Barry Mendel
- Musique de Michael Andrews
- Photographie de Robert D. Yeoman
- Montage de William Kerr
- Direction artistique de Keith P. Cunningham
- Décors de Jefferson Sage
- Costumes de Leesa Evans
- Avec : Kristen Wiig, Rose Byrne, Maya Rudolph, Melissa McCarthy, Ellie Kemper, Wendi McLendon-Covey, Jon Hamm, Chris O’Dowd, Matt Lucas, Johnny Yong Bosch, Andy Buckley, Ben Falcone, Jill Clayburgh

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.