Paris eVous
Accueil Nuit Blanche Concerts Expositions Salons Enfants Sports Visiter Paris Fooding Shopping Loisirs Sortir à Paris

Accueil > Paris > Vivre à Paris > Politique, Paris > Municipales 2020 à Paris > Front de gauche, PS, écologistes : calendriers et candidats pour Paris (...)

Front de gauche, PS, écologistes : calendriers et candidats pour Paris 2014

Dernière mise à jour : vendredi 27 janvier 2017, par Benoît

Si la primaire UMP a monopolisé l’attention médiatique ces dernières semaines à Paris, d’autres partis ont désigné leurs candidats pour les municipales. À gauche ? Le PS s’est déjà regroupé autour d’Anne Hidalgo, le EELV a voté samedi 8 juin et le Front de gauche reste partagé. Le point.

Retrouvez ici l’ensemble des candidats à la mairie de Paris pour les municipales.

À EUROPE ÉCOLOGIE-LES VERTS

Les écologistes ont toujours été des alliés de Bertrand Delanoë... mais ils ont aussi toujours constitué une force politique importante et indépendante, du moins à l’heure des élections. En 2008, Denis Baupin s’était présenté seul aux élections alors qu’il était adjoint du maire. Et en 2014 ? Europe écologie-Les Verts (EELV) a décidé le 22 février de présenter une candidature écologiste.

Restait à désigner le candidat. Cécile Duflot ? Elle est pour l’heure en retrait mais n’exclut rien, a priori... En attendant, EELV Paris a voté pour désigner son candidat samedi 8 juin. Un trio s’est largement détaché au 1er tour : l’adjoint au maire de Paris chargé de la petite enfance Christophe Najdovski en tête avec 204 voix, le maire du 2e Jacques Boutault 2e avec 196 voix, l’adjoint du 19e Bernard Jomier 3e avec 145 voix. Au 2nd tour, c’est Christophe Najdovski, réputé proche de la mouvance principale du parti - et de Cécile Duflot -, qui l’a emporté avec 51,86% des suffrages. Serré. Jacques Boutault n’a pas caché sa déception sur son site Web : "Les vainqueurs avaient la tête des mauvais jours. Les collaborateurs de la ministre et la ministre elle-même ont passé leur journée sur place. La ministre avait dit qu’elle mettrait tout son poids pour faire échouer ma candidature." Et si Cécile Duflot change d’avis et souhaite finalement se présenter ? Il faudrait a priori revoter.

AU PARTI SOCIALISTE

Photo d'archive Evous.fr - soirée électorale au siège du PS au 1er tour de l'élection présidentielle 2012Mi-janvier, le président de la fédération PS de Paris Rémi Féraud, réputé proche de la favorite des sondages Anne Hidalgo, a fait connaître son souhait de calendrier : l’ensemble des candidats connus en mars et une primaire en juin 2013. Le but : désigner le candidat le plus tôt possible. Un timing que Jean-Marie Le Guen, principal concurrent d’Anne Hidalgo au sein du PS, jugeait alors "précipité et irréaliste sur le plan politique". Verdict ? Jean-Marie Le Guen a abandonné la course à la candidature et Anne Hidalgo a été investie candidate du PS.

Au niveau national, l’ensemble des têtes de liste PS aux élections municipales seront dévoilées les 10 et 17 octobre 2013. Quels partis vont soutenir Anne Hidalgo dès le 1er tour ? A priori ni les Verts ni le Front de gauche. Seule certitude : le Parti radical de gauche (PRG) devait participer aux primaires organisées par le PS à Paris, le président de la fédération, Jean-Bernard Bros, s’étant porté candidat en février 2013. Conséquence : le PRG ne devrait a priori pas présenter de candidat concurrent. Fin du suspens le 25 juin, jour de la présentation du programme du PRG pour les municipales.

AU FRONT DE GAUCHE

Le mouvement devrait décider en juin de la stratégie à adopter. Deux personnalités se dégagent pour mener le Front de gauche à Paris : le communiste (PCF) Ian Brossat et Danielle Simonnet, déjà désignée, le 21 mai, par le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon pour mener les listes du PG à Paris en 2014. Pour l’heure, Danielle Simonnet va battre campagne seule pour le Parti de gauche puisque les communistes ne doivent décider de leur stratégie d’alliance (PS ou Parti de gauche) qu’à l’automne 2013, voire en décembre... Les militants doivent certes voter les 29 et 30 juin prochains mais il s’agit a priori avant tout de s’exprimer sur une "feuille de route", pas de prendre une décision définitive sur les candidatures. Une chose est sûre : le Parti de gauche, lui, ne fera pas alliance avec la liste PS d’Anne Hidalgo.

LIRE AUSSI : le calendrier des municipales 2014 à Paris et les portraits des différents candidats potentiels à la mairie de Paris dans notre rubrique "Qui est qui à Paris ?"

Agenda 2013 : des événements politiques à Paris ?

Mettez en avant votre événement sur www.evous.fr !