Accueil > Expositions

Le Havre 2017. Musées, expositions... et les 500 ans de la Ville !

1er janvier 2017 par André Balbo

Voir au Havre les collections permanentes du fameux musée d’art moderne André-Malraux.

"Au printemps 2017, à l’occasion des 500 ans du Havre, plasticiens, designers, graphistes, chorégraphes, metteurs en scène, romanciers, viendront, sur les traces de Niemeyer et de Monet, réinterpréter cette cité étonnante pour la révéler à l’Europe et peut-être à elle-même." Jean Blaise, directeur artistique de l’événement "Un été au Havre 2017"

Accès rapides à nos contenus : L’Hôtel Dubocage de Bléville, La Maison de l’Armateur, L’Abbaye de Graville, Le Musée d’art moderne André Malraux (le MuMa), Le Muséum du Havre, La Gare maritime, Le Portique, Le Tétris, Et encore, pour les 500 ans de la ville...

Le Havre, dans le département de la Seine-Maritime, fait partie de la Région Normandie.


***

L’Hôtel Dubocage de Bléville

- L’Hôtel Dubocage de Bléville. Quartier Saint-François, 1 rue Jérôme Bellarmato, 76600 Le Havre. 02 35 42 27 90. musees.histoire@lehavre.fr
http://museedubocage.lehavre.fr. Du 1er avril au 31 octobre inclus de 10 à 12h30 et de 13h45 à 18h, tlj sauf le mardi, les 1er et 8 mai et le 14 juillet. Du 1er novembre au 31 mars inclus de 10h30 à 12h30 et de 13h45 à 17h30, tlj sauf le mardi, les 11 novembre, 25 décembre et 1er janvier.

Cet Hôtel est l’une des plus importantes propriétés privées du quartier Saint-François pour les XVIIe et XVIIIe siècles. Il fut celui du navigateur et négociant Michel Joseph Dubocage de Bléville (1676-1727) et de son fils Michel Joseph (1707-1756), historien naturalise et échevin de la ville du Havre.

Il permet actuellement de découvrir des objets, estampes, tableaux... faisant référence à l’histoire du Havre et de son port.

Retour : Haut de la page


La Maison de l’Armateur

- La Maison de l’Armateur. 3 quai de l’Ile, 76600 Le Havre. 02 35 42 27 90 (administration). 02 35 19 09 85. musees.histoire@lehavre.fr
http://maisonarmateur.lehavre.fr. Ouvert tous les jours de 11 à 12h30 et de 13h30 à 18h, sauf mercredi de 14 à 18h, fermé le mardi, et les 1er janvier, 1er et 8 mai, 14 juillet, 11 novembre et 25 décembre. 5 ou 3€.

Départ de la division du Havre chargée de troupes pour Saint-Domingue, partie de ce port le 16 Nivôse an 10. Dessin à la plume aquarellée - Auteur anonyme - Inv. 2006. 0.357

La Maison de l’Armateur, par son architecture du XVIIIe siècle, sa composition intérieure organisée autour d’un puits de lumière central, est un musée emblématique de l’histoire havraise. Quelques pièces sont traitées à la manière de salles d’exposition. Les autres sont les appartements, les cabinets de curiosité, la bibliothèque ou le cabinet de travail d’un riche négociant Havrais.

Ce site ne peut accueillir qu’un nombre limité de personnes à la fois. Un temps d’attente pourra vous être demandé.

Retour : Haut de la page


L’Abbaye de Graville

- L’Abbaye de Graville. Rue de l’Abbaye, 76600 Le Havre. 02 35 42 27 90 (administration). 02 35 24 51 00. musees.histoire@lehavre.fr
http://abbayegraville.lehavre.fr. Ouvert tous les jours de 11 à 12h30 et de 13h30 à 18h, sauf mercredi de 14 à 18h, fermé le mardi, et les 1er janvier, 1er et 8 mai, 14 juillet, 11 novembre et 25 décembre.

L’Abbaye de Graville, qui domine l’embouchure de la Seine entre le Havre et Harfleur, est constituée de l’église Sainte-Honorine entourée de ses bâtiments conventuels. Les édifices du XIe au XVIIIe siècle abritent un musée qui comprend une statuaire religieuse, des éléments lapidaires et une collection de maquettes de la fin du XIXe et début XXe siècle.

+ Du 1er février 2016 au 1er avril 2017. « Face à face maritime »

Dans deux salles, présentation tableaux de grands formats présentant le port du Havre au XIXe siècle, des portraits de navires, ainsi qu’une riche collection de maquettes de bateaux du XIXe siècle et de la 1ère moitié du XXe siècle : militaires, de commerce, de pêche, à voile ou à vapeur.

Cette présentation est superposable à l’exceptionnel panorama sur le port actuel découvert depuis la salle capitulaire ou le cloître-terrasse de l’abbaye.

Retour : Haut de la page


Le Musée d’art moderne André Malraux (le MuMa)

- Le Musée d’art moderne André Malraux (le MuMa), 2 boulevard Clemenceau, 76600 Le Havre, 02 35 19 62 62, www.muma-lehavre.fr, de 11 à 18h en semaine (sauf le mardi), de 11 à 19h samedi et dimanche. 5 ou 3€.

+ Ce musée, dont les collections permanentes s’élaborèrent dès 1845, a pris au début du XXe siècle une place reconnue pour ses chefs-d’œuvre impressionnistes (Pissarro, avec L’Avant-port du Havre. Matin. Soleil. Marée et L’anse des Pilotes et le brise-lames est, Le Havre, après-midi, temps ensoleillé en 1903), avec des tableaux de Claude Monet dont (Les Falaises de Varengeville, Le Parlement de Londres, Soleil d’hiver à Lavacourt, et Les Nymphéas en 1911), et un fonds fauviste conséquent.

Auguste Renoir (1841-1919), Portrait de Nini Lopez, 1876, huile sur toile, 54 x 39 cm © MuMa Le Havre / David Fogel

On y trouve également La Vague, de Courbet, l’important fonds d’atelier d’Eugène Boudin, des Renoir dont Portrait de Nini Lopez, et l’Excursionniste, partie du legs de Charles-Auguste Marande, avec d’autres Renoir, Monet, Pissarro, et quelque 63 pièces fauves de Marquet, van Dongen, Camoin.

Ployant sous les legs, le musée recevra encore celui de la veuve de Raoul Dufy (dont 30 peintures, 30 dessins, et 5 aquarelles).

Ce n’était pas tout. En 2004, la donation d’Hélène Senn-Foulds apportait d’autres œuvres majeures, des Courbet, Delacroix, Corot, mais encore et surtout des impressionnistes tels que Renoir, Sisley, Monet, Pissarro, Guillaumin, Degas, des post-impressionnistes tel que Cross, des Nabis comme Sérusier, Vallotton, Bonnard et Vuillard, des Fauves comme Derain, Marquet et Matisse... soit 71 peintures, 130 œuvres graphiques et 5 sculptures intégrant le musée d’Art moderne André Malraux, l’un des plus riches sur et autour de l’impressionnisme.


Claude Monet, 1840-1926, Les Nymphéas, 1904, huile sur toile, 89 x 92 cm © MuMa Le Havre / David Fogel

Quelques entrepreneurs et négociants havrais s’étaient piqués, en créant le Cercle de l’Art moderne, de faire connaître et d’encourager la nouvelle peinture... rassemblant au début du XXe siècle, pour 4 expositions, près de 300 œuvres de peintres que la postérité reconnaîtra. La peinture se devait bien d’en remercier la ville à sa manière par cette incroyable concentration de chefs-d’œuvre...

+ Du 19 novembre 2016 au 23 avril 2017. Jacqueline Salmon. Du vent, du ciel, et de la mer...

Jacqueline Salmon inscrit ici ses pas dans ceux d’Eugène Boudin, entreprenant de dialoguer avec lui en revisitant ses peintures à l’aune d’un Livre des orages publié à l’époque de l’artiste et trouvé par hasard à la Bibliothèque de l’Observatoire de Paris. Jacqueline Salmon s’invente donc météorologue. Poursuivant le rêve fou de déterminer la date précise d’exécution des tableaux de Boudin en établissant le lien entre l’œuvre et la description analytique d’un orage particulier, "historique", elle s’immerge dans l’univers du peintre.

Jouant comme lui à atteindre "les tendresses du ciel", imprégnée de ces pages autobiographiques où le peintre évoque jusqu’au vertige sa quête incessante des éphémères nuées ("De beaux grands ciels tout tourmentés de nuages, chiffonnés de couleurs, profonds, entraînants. Rien dessous s’il n’y a rien"), Jacqueline Salmon s’arrête dans cet estuaire de la Seine où Boudin a planté autrefois son chevalet.

Elle photographie, le ciel, la mer, l’estran à marée basse, plus loin le port, et partout la lumière, l’air qui circule, qui se fait vent. Au souvenir de Boudin s’ajoutent ceux, précurseurs, de Cozens, Constable, Turner qui, dans le sillage des découvertes scientifiques de Luke Howard, le premier à nommer les nuages (1803), allaient, selon l’expression de John Ruskin, "entrer au service des nuages". Jacqueline Salmon n’hésite pas à s’approprier l’image de quelques-unes de leurs œuvres, pour les faire siennes par le truchement d’une manipulation qui réinvente un autre possible. Elle crée ainsi de nouvelles œuvres composites, prolongeant par-delà les siècles les recherches de ces novateurs.

Mais c’est du Havre aussi qu’elle souhaite parler avec ses images. Sa curiosité est sans limite. Elle la conduit à prendre la mesure, l’épaisseur de l’histoire d’une ville en lien avec le monde. Le Havre, port de départ d’expéditions scientifiques dont les réserves du museum conservent des témoignages inattendus, dessins des côtes australes, échantillons de sable du monde entier, herbiers…, la ramène à d’autres paysages parcourus, d’autres estuaires lointains. L’exposition se construit autour du souvenir de ces voyages, par strates, et dessine du Saint-Laurent à l’embouchure de la Seine, en passant par la côte méditerranéenne, une cartographie intime.

Dialoguant avec le paysage extérieur, les collections, parfois une œuvre singulière comme un grand diptyque de Geneviève Asse, et bien sûr les panneaux d’Eugène Boudin, l’exposition réunit quelques pièces plus anciennes de Jacqueline Salmon et de nouvelles spécialement créées pour l’occasion, mais aussi une sélection d’objets "à réaction poétique" glanés dans les réserves, dans une scénographie conçue par l’artiste.

+ Du 27 mai au 20 août 2017. "Clair-obscur" de Pierre et Gilles

À travers une rétrospective de 80 des œuvres de ce couple d’artistes, de la fin des années 1970 à aujourd’hui, le public sera plongé dans cet univers créatif atypique, celui du portrait hautement sophistiqué entre photographie et peinture.

+ Du 9 septembre au 8 octobre 2017. Impression(s), soleil

L’impressionnisme sera à l’honneur au cœur de la ville qui a vu naître ce mouvement majeur de l’histoire de l’art. Le musée, sous le commissariat de Annette Haudiquet (directrice du MuMa et conservateur en chef), accueillera une exposition phare autour du célèbre tableau de Claude Monet Impression, soleil levant. Elle mettra en avant la ville et sa lumière, source d’inspiration des plus grands chefs-d’œuvre impressionnistes (notamment d’Eugène Boudin, Raoul Dufy, Gustave Le Gray, William Turner ou Félix Vallotton).

Retour : Haut de la page


Le Muséum du Havre

- Le Muséum du Havre, place du Vieux Marché, 76600 Le Havre, 02 35 41 37 28, www.museum-lehavre.fr. Entrée gratuite. Réouverture au public le 4 juillet. Du mardi au dimanche de 10 à 12h, et de 14 à 18h. Fermé le jeudi matin et le lundi.

Retour : Haut de la page


La Gare maritime

- La Gare maritime. Terminal de la Citadelle, 76600 Le Havre. 02 35 51 10 20.

L’ancienne gare maritime du Havre habituellement inoccupée sera ouverte tout au long de la manifestation. Le jour, l’espace bar/petite restauration sera rythmé par une programmation artistique. La nuit, le lieu se transformera en club : 4 grands week-ends festifs dans une ambiance électro sont imaginés par le collectif Art Point M, les créateurs du N.A.M.E festival.

+ Du 27 mai au 8 octobre 2017. Ville flottante, les trésors de la French Line

Un parcours poétique à la découverte de l’histoire maritime du Havre sera proposé par l’association French Lines, qui présentera la plus grande collection d’Europe d’archives des compagnies transatlantiques.

Une scénographie immersive imaginée par Aurélien Bory et Lucas Thebault.

Retour : Haut de la page


Le Portique

- Le Portique, espace d’art contemporain, 30 rue Gabriel Péri, 76600 Le Havre. 09 80 85 67 82. Entrée libre du mardi au samedi de 14 à 18h30 en période d’exposition.

Le Portique expose la création contemporaine. Des arts plastiques au design graphique, il invite à voir, découvrir et comprendre les réflexions et les interrogations des artistes dans des projets inédits et événements originaux.

Son projet culturel est centré autour de la découverte, de la création et d’une interface entre artistes et publics. Il soutient les artistes émergents et en présente aussi de plus confirmés, en cohérence avec une ligne artistique globale.

- Du 27 mai au 8 octobre 2017. Pour les 500 ans du Havre...

Le Portique s’agrandira et accueillera des interventions de 3 artistes contemporains : Stéphane Thidet, Vincent Ganivet et Julien Berthier, sous le commissariat de Patrick Le Bret, son directeur. Ces trois artistes investiront également l’espace public avec des œuvres monumentales.

Retour : Haut de la page


Le Tétris

- Le Tétris

+ Du 27 mai au 8 octobre 2017. Arts numériques...

Une exposition autour des arts numériques sous le commissariat de Charles Carcopino investira le Tétris, salle de spectacles et lieu de création, installé au Fort de Tourneville.

Retour : Haut de la page


Et encore, pour les 500 ans de la ville...

Le marché aux poissons. La place de ce marché installé au cœur du quartier Saint-François sera réinventée par des designers. Les stands du marché sont intégrés à l’animation qui règnera pendant plus de 4 mois.

Le Fort ! Pendant la saison 2017, le Fort de Tourneville se transformera en laboratoire créatif, un lieu d’échange et de rencontre entre artistes, collectifs d’architectes et de designers afin de favoriser l’effervescence créative de la scène artistique havraise.

Les acteurs du Fort de Tourneville et du territoire collaborent pour réaménager l’espace dans un esprit "work-in-progress" permanent. Une programmation gratuite et ouverte à tous sera proposée tout l’été 2017 : ateliers, concerts, pique-nique, siestes électroniques…

Le Temple aux 5000 vœux et le Jardin Japonais. Le jardin japonais créé en 1992 scelle le jumelage des ports du Havre et d’Osaka. Ouvert habituellement sur réservation, il sera ouvert au public durant toute la durée de l’événement.
En écho, La BaZooKa proposera une installation dynamique : un temple zen flottant au milieu du bassin de la Barre invitant les visiteurs à y déposer leurs vœux. Un observatoire sous-marin situé au centre du temple permettra de surprendre les extraordinaires créatures aquatiques havraises.

La Magnifik Parade du collectif Art Point M, le 27 mai 2017. Préparée en amont avec les habitants, la Fête d’ouverture, imaginée par le collectif Art Point M, sera un événement artistique spectaculaire, qui mobilisera toute la population pour relier la ville haute à la ville basse, des hauteurs de Caucriauville à la plage.

La compagnie Royal de Luxe, du 6 au 9 juillet 2017. Ce sera également le retour tant attendu de la compagnie Royal de Luxe et de ses géants pour des représentations extraordinaires réunissant plusieurs centaines de milliers de spectateurs. Ce grand spectacle populaire se déploiera dans toute la ville.

La Course des grands voiliers, du 31 août au 3 septembre 2017. Cette course (Tall Ship Race) fera escale au Havre pour son étape finale. Elle rassemble des voiliers du patrimoine parmi les plus grands du monde, et prendra le départ en avril 2017 de Greenwich en Grande-Bretagne. Cet événement gratuit et grand public s’articulera autour des bassins Vatine, de l’Eure et Vauban, où seront positionnés les bateaux de la flotte.

Le jour du Grand Anniversaire, 8 octobre 2017. La clôture de l’événement est conçue à cette date comme un grand rassemblement populaire autour d’une œuvre symbole, célébrant avec poésie la date anniversaire de la création de la ville et son port. Cette œuvre numérique et interactive, symbole pérenne de la participation des Havrais à ces célébrations, laissera au Havre une trace indélébile, marquant la ville pour les 500 prochaines années.

Retour : Haut de la page


Voir aussi :
Musées et grandes expositions au Havre
Musées et grandes expositions à Rouen


***

Vous retrouvez comme chaque année dans PARIS 2017. LES GRANDES EXPOSITIONS de A à Z les différentes expositions annoncées par leurs établissements et musées.

Frederic Leighton (1830–1896) Crenaia, the nymph of the dargle, ca. 1880 Huile sur toile 76.2x26.7 cm Colección Pérez Simón, Mexico © Arturo Piera, Musée Jacquemart-André 09/13-01/14

Dans Le CALENDRIER 2017 des grandes expositions à Paris ces mêmes expositions sont classées par dates.

Dans la série Toutes les expositions 2017-2018 dans les plus grands musées de Paris... lire également :
Au musée du Louvre, au Centre Pompidou, au Grand Palais, au musée d’Orsay, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, au Jeu de Paume, au Palais de Tokyo, à la Bibliothèque nationale de France, au musée du Quai Branly, au musée des Arts décoratifs, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, au musée Guimet, au musée Galliera, et au Petit Palais.

Nous nous efforçons de tenir ces articles à jour, et nous vous remercions des suggestions, précisions, ajouts et corrections que vous pourriez être amenés à apporter à ces programmes.

Nous vous indiquons chaque semaine les nouveautés, les expositions qui fermeront bientôt leurs portes, et... nos préférences, car on ne se refait pas : PARIS EXPOS HEBDO. Nouveautés / Conseils / Derniers Jours.

Vous pouvez consulter plus d’une centaine de présentations d’artistes, classées de A à Z.

Contre l’actualité artistique qui chasse ce que l’on se croyait capable de retenir, les catalogues d’expositions peuvent avoir, quand ils sont faits avec exigence, un rôle certain à jouer. Nous établissons, au fur et à mesure de leur publication, notre sélection des catalogues d’expositions 2017 de Paris, comme nous l’avons fait les années précédentes : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012.

Nous vous proposons aussi une sélection de musées et d’expositions 2017 dans les villes françaises suivantes, que nous nous efforçons de tenir assez régulièrement à jour :
- Aix-en-Provence - Albi - Les Alpilles - Angers, - Angoulême - Antibes - Arles - Aubagne - Avignon : Saintes-Maries-de-la-Mer, L’Isle-sur-la-Sorgue - Biot, - Bordeaux : Biarritz, Bègles, Libourne - Bourg-en-Bresse - Cagnes-sur-Mer, - Cannes, - Carcassonne - Dijon - Grasse- Grenoble - Hyères - Ile-de-France : Auvers/Oise, Boulogne-Billancourt, Bussy-Saint-Martin, Chamarande, Chantilly, Châtenay-Malabry, Compiègne, Écouen, Fontainebleau, Giverny, L’Isle-Adam, Jouy-en-Josas, Malmaison, Marne-la-Vallée, Meudon, Milly-la-Forêt, Noisiel, Pantin, Pierrefitte/Seine, Poissy, Pontoise, Royaumont, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Saint-Ouen-l’Aumône, Sceaux, Sèvres, Versailles, Vitry/Seine, Yerres - Le Cannet - Le Havre - Lens - Le Rayol - Le Canadel/Mer - Les Sables-d’Olonne - Lille : Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Croix, Graveline, Cassel, Valenciennes - Lyon - Marseille - Martigues - Metz - Monaco, - Montauban - Montpellier : Lodève, Sète, Nîmes, Sérignan, Narbonne - Mougins, - Nantes - Nice - Ornans - Rennes : Landernau, Quimper - Rodez - Rouen - Saint-Étienne - Saint-Nazaire- Saint-Paul-de-Vence, - Saint-Tropez - Strasbourg - Toulon - Toulouse - Tours : Blois, Vendôme - Valence - Vallauris - Vence - Villeurbanne

Et juste des musées et expositions temporaires pour quelques villes étrangères : Amsterdam : Harlem, Rotterdam, La-Haye, Bois-le-Duc Berlin Bâle Bruxelles Genève Londres Madrid Milan, et Venise.

À voir également :
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en France
- La carte des grandes expositions, musées et collections permanentes en Europe

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

Dernière modification : par André Balbo - Crédit image : -

Améliorez la pertinence de notre contenu en donnant votre avis, en apportant un complément d'information ou une correction

Qui êtes-vous ?
Votre message
Important : N'oubliez pas de modifier le titre par défaut, c'est votre titre qui sera mis en avant sur le site ...

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.