Normandie : guide des sites incontournables

Accueil > Visiter la France > Normandie : guide des sites incontournables

Patrimoine historique, architectural, culturel, naturel... La Normandie est une région d'une richesse rarement égalée où les visiteurs trouveront de quoi s'occuper le temps d'un week-end, d'une semaine ou même d'un mois tout entier. Envie de suivre les derniers pas de Jeanne d'Arc ou du Titanic ? De revivre l'époque des affrontements entre les couronnes d'Angleterre et de France ou de vous recueillir sur des lieux de mémoire de la Seconde Guerre Mondiale ? De flâner sur des plages magnifiques ou dans les ruelles de villages secrets ? Suivez le Top 15 !

Sortie spéciale déconfinement :

Depuis le 11 mai 2020, les premières mesures de déconfinement permettent aux français de sortir le bout de leur nez.
Idée de sortie nature en Normandie : Depuis le 11 mai 2020, La Métropole Rouen Normandie a annoncé la réouverture de la Forêt Monumentale. Les promeneurs peuvent de nouveau profiter de grandes balades en pleine nature dans la forêt Verte au nord de Rouen. Cette forêt offre sur plus de 4km quelques-uns de ses bosquets aux mains d’artistes, d’architectes et de designers sélectionnés pour réaliser une exposition inédite d’art monumental mêlant art et nature.
Accessible gratuitement 7 jours/7, le parcours de la Forêt Monumentale prend son point de départ aux alentours du parking du Grand Canton.

Accès rapide : 1. Le Mont Saint-Michel / 2. Les Plages du Débarquement / 3. Le Mémorial de Caen / 4. La Tapisserie de Bayeux / 5. Le Château-Gaillard / 6. Les Falaises d’Etretat / 7. Les Jardins de Giverny - Fondation Claude Monet / 8. Le Cimetière américain de Colville-sur-Mer / 9. Sur les traces de Jeanne d’Arc / 10. Les Forts de la Hougue et de Tatihou / 11. Les Alpes Mancelles et le village de Saint-Céneri le Gerei / 12. L’Abbaye de Cerisy la Forêt / 13. Les plus belles plages de Normandie / 14. La Cité de la Mer à Cherbourg / 15. Le viaduc de la Souleuvre

Terre de légendes, d’histoires avec un petit et un grand "H", terre de culture et de cultures, la Normandie est l’une des régions les plus visitées de France pour de nombreuses raisons.

De grandes figures historiques y ont forgé leur légende comme Guillaume le Conquérant ou encore Jeanne d’Arc, des moments décisifs de l’Histoire s’y sont développés comme le Débarquement Allié du 6 juin 1944, de grands romanciers, poètes et autres artistes y ont trouvé la source de leur inspiration comme Maurice Leblanc, père d’Arsène Lupin avec L’Aiguille Creuse qui se déroule en partie à Etretat... et pourtant, la Normandie a toujours su rester simple et accessible. Accueillante.

Située à mi-chemin entre Paris et Londres, coincée dans cet étau naturel que forment la Manche d’un côté et les immenses étendues de verts pâturages de l’autre, la Normandie a tellement d’atouts qu’il est difficile d’en faire un portait qui lui rende justice. Nous vous proposons donc sur cette page une courte sélection des sites à visiter absolument, des activités à ne pas rater, le temps d’un week-end de découverte ou au cours d’une plus longue excursion.

1. Le Mont Saint Michel

Il a tout pour lui : une histoire bien remplie, quelques zones d’ombres, un environnement naturel exceptionnel, des records, une certaine qualité photogénique... Ce n’est donc pas pour rien que le Mont Saint-Michel figure parmi les dix sites les plus visités de France.
Alors même que vous n’y avez pas posé les pieds, sur le trajet qui mène au bas du fameux îlot rocheux, la majesté du site vous prend aux tripes et ne vous lâche plus. La baie et ses eaux parfois féroces changent de visage selon le temps et l’heure de la journée, mais vous trouverez toujours de quoi vous extasier.
Dans l’enceinte du Mont, il est conseillé de faire appel à un guide pour apprécier tous les détails architecturaux et culturels de l’endroit. Le cœur des visites se concentrent dans L’abbaye du Mont Saint-Michel gérée par le Centre des monuments nationaux.


Crédit Photo@eVous

2. Les Plages du débarquement

Le 6 juin 1944, les pays membres de l’Alliance débarquèrent sur les côtes normandes pour libérer la France. Cette date majeure de l’histoire du XXème siècle a marqué des générations de personnes touchées de près ou de loin par l’événement. Aujourd’hui encore, c’est avec une émotion toute particulière que l’on arpente les plages du débarquement, les cimetières des soldats morts pendant les terribles combats qui y eurent lieu, les monuments, vestiges et autres musées consacrés à l’avant-dernier chapitre de la Seconde Guerre Mondiale.
Le parcours des grandes plages du débarquement vous conduiront de Ouistreham à Sainte-Marie-du-Mont. En voici les principales étapes, d’Est en Ouest :
Musée du Mur de l’Atlantique (Ouistreham)
Sword Beach (Ouistreham)
Centre Juno Beach (Courseulles-sur-Mer)
Juno Beach (Courseulles-sur-Mer)
Musée du Débarquement et Cinéma circulaire (Arromanches)
Gold Beach (Arromanches)
Overlord Museum (Colleville-sur-Mer)
Omaha Beach (Colleville-sur-Mer)
Musée du Débarquement - Utah Beach (Sainte-Marie-du-Mont)
Utah Beach (Sainte-Marie-du-Mont)

3. Le Mémorial de Caen

Non loin des fameuses plages du débarquement, des cimetières historiques et des autres lieux de mémoire jalonnant cette région meurtrie, le Mémorial de Caen est un immense musée entièrement consacré à la guerre et à la fragilité de la paix.
Deux parcours permettent de revisiter l’histoire du XXème siècle de 1919 et le Traité de Versailles marquant la fin de la Première Guerre Mondiale jusqu’en 1989 et la Chute du Mur de Berlin marquant la fin de la Guerre Froide. Inauguré le 6 juin 1988, le Mémorial de Caen a été régulièrement rénové et agrandi et il propose chaque année un parcours permanent renouvelé en plus des expositions temporaires et nombreuses activités à découvrir sur place. Depuis 2007, le Mémorial de Caen est le musée français le plus visité hors Île-de-France.

4. Le Centre Guillaume le Conquérant et la Tapisserie de Bayeux

L’ancien séminaire de Bayeux, aujourd’hui nommé Centre Guillaume Le Conquérant, abrite le Musée de la Tapisserie de Bayeux considérée comme un document d’intérêt mondial. Longue de 70 mètres et haute de 50 centimètres, cette incroyable tapisserie raconte l’histoire de la conquête de l’Angleterre par le Duc de Normandie Guillaume Le Conquérant en 1066. Inscrite au registre « Mémoire du Monde » de l’UNESCO, la tapisserie de Bayeux attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs venus admirer ses quelques 58 scènes, 626 personnages et 37 édifices dont le Mont-Saint-Michel voisin.

5. Château-Gaillard

Situées au cœur du Vexin normand et surplombant un grand méandre de la Seine, les ruines de Château-Gaillard sont l’un des sites les plus représentatifs de l’éternelle bataille que se livrèrent les couronnes de France et d’Angleterre. Bâtie en un an seulement au sommet d’une falaise de calcaire lui conférant un avantage stratégique sur la vallée de la Seine, la forteresse était destinée à défendre des prétentions du roi de France Philippe Auguste le duché de Normandie alors titre du fameux roi d’Angleterre Richard Ier Coeur de Lion. Réputée inexpugnable, cette forteresse reste toujours aujourd’hui aussi impressionnante malgré son état de délabrement avancé. A visiter toute l’année de mars à novembre, avec des guides.

6. Les Falaises d’Etretat

Maurice Leblanc les a décrites, Courbet et Delacroix les ont peintes, Flaubert, Simenon, Monet et bien d’autres artistes sont tombés amoureux de leurs formes sensuelles, leur blancheur de craie, leur hauteur et leur atmosphère inoubliable... Les falaises d’Etretat ne laissent que rarement insensible.
Situées sur la côte d’Albâtre, les falaises sont faites de craie blanche et sont bordées de plages de galets gris.
Le promeneur s’attardera sur plusieurs parties de ces falaises. La falaise d’Aval est la plus impressionnante. Face à la mer, il faut tourner la tête à gauche. Là se dressent une grande arche naturelle creusée par l’érosion et la fameuse Aiguille haute de 55 mètres. Un peu plus loin, une arche encore plus grande est nommée Manneporte de l’ancien français signifiant "porte principale".
La falaise d’Amont est située sur la droite face à la mer. Elle comprend notamment la plus petite des trois portes du site, la Porte d’Amont. Au sommet de cette falaise se dresse la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, protectrice des pêcheurs.
Entre les deux, une belle plage de galets très fréquentée aux beaux jours.


Soleil couchant à Etretat - Claude Monet - 1883

7. La Fondation Claude Monet

La Fondation Claude Monet ne s’adresse pas qu’aux amateurs de peinture : elle ravira également les amoureux d’histoire de l’art, les botanistes en herbe et les passionnés de culture japonaise... La Fondation Claude Monet, née en 1980, vise en effet à présenter au public une version restaurée de la maison où vécut le célèbre peintre Claude Monet de 1883 à 1926 et des jardin où il aimait à rêver et puiser son inspiration. Outre les magnifiques jardins composés du Clos Normand et du Jardin d’eau modèle de ses Nympheas, le visiteur aura le privilège de pénétrer dans l’intimité de l’artiste vie les différentes pièces de sa maison, petit salon bleu, chambres, épicerie, ateliers, etc. Une collection unique de 250 estampes japonaises datant des XVIIIe et XIXe siècles témoigne de l’amour porté par le maître à l’une des composantes de l’art pictural traditionnel japonais.

8. Le Cimetière américain de Colville-sur-Mer

Il s’agit de l’une des étapes les plus émouvantes du circuit du débarquement (voir plus haut). Le Cimetière américain, avec ses innombrables (près de 10 000 corps y reposent) croix blanches réparties en dix blocs, permet de saisir l’horreur de la guerre et l’ampleur des pertes américaines sur la plage d’Omaha Beach surnommée plus tard "Bloody Omaha", soit Omaha la sanglante. Outres les impressionnantes sépultures, le cimetière comporte divers monuments, un mémorial, des cartes des opérations militaires, un Jardin des Disparus, une chapelle, un Visitor Center.

9. Sur les traces de Jeanne d’Arc à Rouen

Difficile de parler de Normandie sans évoquer Jeanne la Pucelle, l’une des françaises les plus connues du monde entier, une jeune femme dont l’histoire a pourtant souvent été détournée. Bien que Lorraine d’origine, Jeanne d’Arc est pourtant, dans l’imagerie populaire, rattachée à la ville de Rouen car c’est là qu’elle y fut tuée, le 30 mai 1431, sur le bûcher.
Suivre les derniers pas de la mythique Jeanne d’Arc pourrait fournir un argument supplémentaire pour s’attarder un peu dans la belle ville de Rouen. Ses maisons à colombages, son immense cathédrale, sa rue du Gros-Horloge, son quartier des antiquaires... Le vieux Rouen est intimement marqué par son très riche passé et ses ruelles, ses murs et ses places semblent toujours recueillir les échos de voix anciennes.
Pour suivre les traces de Jeanne d’Arc, deux sites s’imposent tout particulièrement : la place du Vieux Marché tout d’abord où elle fut condamnée à être brûlée vive pour sorcellerie, et l’Historial Jeanne d’Arc, un musée fascinant qui devrait étancher la soif des plus curieux à son sujet. En point d’orgue, un magnifique panorama sur la cité depuis le sommet de l’Historial.

10. Les Forts de la Hougue et de Tatihou

Ces deux observatoires plutôt bien conservés font partie des douze fortifications de Vauban inscrites au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Ils sont situés sur la commune de Saint-Vaast-la-Hougue, à l’est de la presqu’île du Cotentin, dans le département de la Manche. Comme leurs dix autres consœurs réparties un peu partout en France, ces constructions remarquables permettent d’apprécier le génie de l’ingénieur et architecte Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban, auteur notamment de nombreuses places fortes à vocation défensives. Deux tours sont à visiter ici, celle de la Hougue perchée sur un promontoire et comprenant une enceinte de défense, des remparts, la porte aux Dames, une poudrière et une tour carrée, et sur la toute petite île de Tatihou, la tour du même nom, massive et bastonnée et encadrée d’un musée et de très jolis jardins maritimes.

11. Le village de Saint-Céneri-le-Gerei

Pour découvrir une autre Normandie, un peu moins connue que celle des falaises d’Etretat, de la Baie du Mont Saint-Michel ou des plages du Débarquement, il peut s’avérer bénéfique de s’éloigner des côtes. Le voyageur curieux découvrira alors des paysages multiples, de grandes étendues de champs, parfois, mais aussi, de façon plus surprenante, des vallées encaissées et des collines abruptes dans la région surnommée les "Alpes Mancelles". Située à cheval entre la Sarthe, l’Orne et la Mayenne, donc entre la Normandie et les Pays de la Loire, cette région verdoyante comprend en son sein quelques villages pittoresques dont celui de Saint-Céneri-le-Gerei dans l’Orne. Maisons anciennes, église romane, fresques d’artistes, le tout sur les deux rives de la Sarthe, le village figure parmi les plus beaux de France... Une halte très recommandable sur la route d’Alençon.

12. L’Abbaye de Cerisy la Forêt

Classée Monument historique dès le XIXème siècle, l’Abbaye de Cerisy la Forêt est remarquable à plus d’un titre. Son histoire remonte à l’époque du père de Guillaume le Conquérant, Robert le Magnifique, et fut plusieurs fois détruite et rénovée. Elle connut de grandes périodes fastes grâce à sa renommée, à ses protecteurs et grâce à ses dépendances qui lui assuraient de larges revenus. Avec son abside de quinze fenêtres étagées sur trois niveaux et ses quarante stalles, l’abbaye figure parmi les chef-d’œuvres de l’art roman de Basse-Normandie. Assise en lisière de la forêt de Cerisy et au pieds de larges étangs, elle ravira les amateurs d’histoire comme les promeneurs en quête de site apaisants.


Par Ikmo-ned — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

13. Les plus belles plages de Normandie

Les plages de Normandie ne sont pas les plus réputées de France, et tant mieux ! Encore relativement préservées malgré leur proximité avec de grandes villes, dont Paris, les plages Normandes souffrent de la mauvaise réputation du climat régional et pourtant, elles ont de solides arguments pour elles. En premier lieu, contrairement à ce qu’on croit souvent, les plages normandes ne sont pas toutes des plages de galets, loin de là. Ensuite, il peut faire beau et même chaud en Normandie ! Ainsi dans le Cotentin, la grande péninsule allant, grossièrement, d’Avranches à Caen, l’influence bénéfique du Gulf Stream se fait ressentir dans le climat et les températures clémentes de la mer. Les plages du Cap de Carteret notamment offrent des conditions idéales pour un peu de farniente. Enfin, les plages Normandes offrent des diversités de paysages tout à fait remarquables : petites criques, grandes étendues de sable, plages de galets et autres plages cachées des valleuses de la côte d’Albâtre offrent de quoi rassasier les plagistes les plus gourmands !

14. La Cité de la Mer à Cherbourg

Inauguré en 2002 à Cherbourg-Octeville, la Cité de la Mer est un parc ludique et pédagogique destiné à faire découvrir au plus grand nombre les mystères et les joyaux de ce monde si mal connu que sont les mers et les océans. Bien plus qu’un simple aquarium, la Cité de la Mer s’organise autour de divers espaces distincts permettant d’en savoir plus sur les organisme vivant dans les océans ainsi que sur les grandes étapes de la découverte de ceux-ci par les hommes : les aquariums de l’Océan du futur ; la Grande Galerie des engins et des hommes ; Cherbourg 1944 ; Le Redoutable, premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins ; expérience immersive On a Marché sous la mer... A ne pas rater notamment, la reconstitution du dernier voyage du Titanic entre Cherbourg jusqu’à la nuit de son fameux naufrage, comme si vous y étiez.

15. Activités sportives au viaduc de la Soueuvre

Après les nombreuses visites éducatives, ludiques ou contemplatives qu’offrent la magnifique région de Normandie, il peut être bon de se vider l’esprit en pratiquant une activité sportive et même extrême : pourquoi ne pas s’essayer alors au saut à la corde ? Construit au XIXème siècle selon des plans de Gustave Eiffel lui-même, le viaduc surplombe depuis la très jolie vallée de la Souleuvre et a résisté à un largage de bombes durant la Seconde Guerre Mondiale... Il résistera donc sans peine à la pression exercée par les amateurs de sensations fortes depuis que l’entrepreneur néo-zélandais Alan John Hackett a décidé d’y construire une plateforme de saut à l’élastique à 61 mètres de hauteur. Outre le saut à l’élastique ("bungie jumping" comme disent les Néo-Zélandais), le site offre la possibilité de participer à divers activités comme balançoire géante, luge, accrobranche, etc.


VOIR AUSSI

Cités médiévales, arènes : les plus beaux sites et monuments à visiter en France
Les plus beaux sites touristiques en France
Du char à voile dans le Nord : le guide des meilleurs spots
Sélection des plus beaux villages de France
Les plus belles plages près de Paris

Morgan jeudi 14 mai 2020
Partager: