eVous
La ville dans la poche

Accueil > Mots-clés > Rues > Passage Choiseul 75002 Paris

Passage Choiseul 75002 Paris

L’architecte Antoine Tavernier fit ce passage en 1827, à l’emplacement de quelques hôtels particuliers dont les seuls vestiges seraient de rares éléments de l’hôtel de Gesvres, dont le porche qui constitue aujourd’hui l’entrée Nord du passage Choiseul. Il relie les rues des Petits-Champs, Saint-Augustin et Sainte Anne.

Louis-Ferdinand Céline y vécut enfant, aux numéros 64 et 67, sa mère tenant là ce que l’on appelait une boutique d’accessoires de mode. Il décrivit d’ailleurs le lieu, férocement, dans la décrépitude qu’il avait atteint en 36 sous le nom de « Passage des Bérésinas » dans son chef-d’oeuvre Mort à crédit (1936).

La sortie secondaire du théâtre des Bouffes-Parisiens, qui ouvre en 1857, débouche dans ce passage.

Le couturier Kenzo est, comme chacun sait, japonais. Le quartier l’est également pas mal. Avant de s’installer place des Victoires, il vint ouvrir ici boutique vers 1970, et le passage Choiseul fut momentanément tiré de sa langueur.

Depuis, le passage Choiseul s’anime plutôt aux heures de bureaux. Il est tout proche de la cathédrale de Voyageurs du Monde et de sa librairie. Les boutiques de ce passage sont un peu ternes mais ce lieu pourrait s’animer très vite au premier coup de baguette magique. Recherchez les décorations en bois très XIXe de certains de ces magasins.

Avec ses 190 m de long, c’est l’un des plus longs de la capitale. Ouvert du lundi au samedi de 7 à 21h. Métro 4-Septembre.