eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Bordeaux Lyon Marseille Nantes Toulouse Guides France Musique Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Nantes > Shopping à Nantes > Passage Pommeraye, Nantes

Passage Pommeraye, Nantes

Dernière mise à jour : jeudi 28 janvier 2016, par Benjamin Belliot, Flavien, Morgan

Voilà un lieu emblématique de la Cité des Ducs. Le passage Pommeraye est née de l’idée d’un jeune notaire, qui dans les années 1840 voulait créer un passage couvert comme ceux de la capitale. C’est une galerie marchande (d’une vingtaine de commerces) finement décorée, dont les trois étages supportent une ferronnerie subtile et des statues du XIXème siècle.


Accès rapide : Les boutiques - Informations pratiques - Un peu d’histoire


Les boutiques de la galerie commerciale

Voici les principales enseignes installées dans la galerie commerciale : Maison Georges Larnicol, Pylones, Durance, Arche, La Bourse aux timbres, Nature et découvertes, Viamaris, Photomaton services, Torte, Carré pointu, Passage 31, Une Autre Image, Olwën, La Passagère, La France Mutualiste, Le Grand T, Gianni Emporio, Lilith, Les Opticiens Mutualistes, Byblos, Le Tanneur, Hermès, Rêves de Pompes, La Chaise, Longue, Coton Doux, Alice Délice, Les Poulettes.


Informations pratiques

Horaires :
Ouvert tous les jours, du lundi au dimanche, de 8h à 20h.

S’y rendre :
En voiture : Le Passage Pommeraye est situé dans le centre-ville de Nantes, entre les rues Santeuil et de la Fosse.
=> Calculer son itinéraire en voiture.
En transports : Commerce : Tramway 1, Tramway 2 et Tramway 3 - Bus C2, bus C3, bus 11, bus 26, bus 54 et navette aéroport


Histoire - Pourquoi le passage Pommeraye est-il si emblématique de Nantes ?

Il s’agit d’un des lieux les plus connus de Nantes. Au même titre que les BN, le château des Ducs ou le Berlingot, le passage Pommeraye fait partie des endroits que les non-Nantais s’empressent le plus de voir. Une première raison de cet engouement réside dans la beauté formelle de l’édifice. Son escalier central est une œuvre d’art de ferronnerie, d’autant plus qu’il était totalement suspendu à son ouverture en 1843. Cela couplé aux statues, aux fenêtres plein cintre, à la richesse des ornements architecturaux et à l’uniformité délicieusement rétro des devantures ne peut que provoquer notre émerveillement nostalgique.

Mais cela ne peut suffire à rendre cet édifice aussi incontournable de la vie nantaise. Le Temple du Goût, rue Kervégan, est tout aussi novateur dans son époque et son esthétique sans que pour autant les visiteurs étrangers s’y précipitent en premier. Non, car c’est bien le passage Pommeraye qui a été le plus représenté dans l’imaginaire collectif. Le cinéaste nantais Jacques Demy l’a montré dans trois de ses films : Lola, les Parapluies de Cherbourg et Une Chambre en ville. Plus près de nous, il apparaît aussi dans La Reine Blanche de Jean-Loup Jubert. Sa verrière laisse aussi passer la lumière qui permettra au grand dessinateur Tardi d’en faire un décor de son album l’Histoire du soldat inconnu.

Enfin, si le lieu est aussi incontournable pour les visiteurs et autres touristes, c’est qu’il l’est resté pour les Nantais. Il persiste dans leurs imaginaires. Ainsi c’est l’endroit où étaient sensés se dérouler des enlèvements récurrents de jeunes filles dans les années 1960. En fait, une vraie légende urbaine, mais qui aura marqué une génération. Encore aujourd’hui, les Nantais relaient des histoires sur le passage dont on ne sait jamais trop la véracité. Précisons quand même qu’il y a réellement eu une cité universitaire dont les fenêtres donnaient sur l’endroit !

Mais pourquoi donc le lieu s’est-il donc tant imprimé dans les mémoires nantaises ? Sans doute car il est une sorte de vestige miraculé. Lors des bombardements de 1943, alors que la ville était sacrément touchée, il n’y eut que peu de dégâts sur le passage Pommeraye. Seule la verrière subit les outrages de la Luftwaffe. Presque un acte de résistance. La survie de ce boyau urbain dans l’imaginaire local est très certainement un hommage inconscient à la survie même du lieu.

Adresse

Rue de la Fosse 44000 Nantes

Horaires

Ouvert tous les jours, du lundi au dimanche, de 8h à 20h.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.