eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Bordeaux Nantes Toulouse Lille Agenda France Guides France Shopping Visiter la France Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Guides France > Bretagne > Phare du Cap Frehel

Phare du Cap Frehel

Dernière mise à jour : mercredi 20 août 2014

Le phare du Cap Fréhel est un phare maritime des Côtes d’Armor en Bretagne. Depuis ses 70 mètres de haut, il sécurise la navigation de la Baie de Saint Brieux à la rade de Saint Malo. Son voisin le fort La Latte méritera votre visite.

Le phare du Cap Fréhel et l’un des cinq phares les plus puissants de France.
Situé au milieu de 400 hectares de landes de bruyères, sur 6 kilomètres de côtes, c’est un lieu d’exception classé aux Monuments historiques seulement depuis 2011.

Ce phare a été construit de 1946 à 1950, après la destruction de l’ancien sémaphore (1840) dynamité par l’armée allemande en août 1994, lui même issue d’une tour de surveillance pour avertir des attaques de la flotte anglaise, en 1694 à l’initiative de Vauban, commissaire général des fortifications de Louis XIV.

Le phare actuel est une tour carrée en pierre de taille, centrée sur un bâtiment en U. Le phare a été allumé le 1er juillet 1950. Haut de 32.85 m, il culmine à 67.70 m au dessus de la mer.

Le feu est à 2 éclats blancs toutes les 10 secondes, une signature lumineuse qui n’appartient qu’à Fréhel.

Une optique de 0.70m de focale à 4 panneaux permet une portée de 53 km.

Pour aller voir la lentilles de Fresnel, il vous faudra gravir 160 marches.

Le phare est ouvert à la visite en saison. Plus d’information sur l’organisation en cliquant ICI.

Depuis, la grève, vous vous pencherez en contre bas à l’est, en surplomb du Fort La Late. Le chemin des douaniers vous conduira jusqu’à lui à travers les ajoncs et les bruyères. Le pont levis vous permettra de dater l’édifice de gré rose. La visite y est organisée d’avril à fin septembre.

On doit ce château à l’une des plus vieilles familles bretonne, les Goyon, qui vers 937 construisit en ce lieu une tour d’observation. Vers 1364, la construction du château actuel a commencé, l’enrichissant au fil des fortunes de la famille, jusqu’à ce que Jacques II Goyon sire de Matignon, Maréchal de France, Gouverneur de Normandie et de Guyenne, pris parti pour Henri IV. Un mauvais choix aux dires du Duc de Mercoeur qui en signe de représailles, en 1597 pilla, démentela, incendia ce qui était déjà La Late, pour n’en laisser que le donjon.

C’est vers 1715 qu’avec l’accord des Matignon, le château pris son look actuel. Les histoires princières ne datant pas d’aujourd’hui, il vous faut savoir que la même année, Louise-Hippolyte GrimaIdi (princesse de Monaco) épousait Jacques-François-Léonor Gouyon, sire de Matignon, devenu duc de Valentinois, à condition de prendre le nom et les armes des Grimaldi sans y joindre les siens. Il s’agit bien sur de la même famille Grimaldi que sur le rocher monégasque. La petite ville de Matignon, proche du fort garde depuis toujours une filiation avec la principauté.

Devenu bâtiment privé, le Fort La Late est le château le plus visité de Bretagne après celui des ducs de Nantes. Il serait dommageable que vous n’y fussiez point passé !


Retrouver les 50 sites touristiques incontournable de Bretagne


Horaires

Le phare est ouvert à la visite d’avril à octobre l’après-midi sauf en juillet août dès 10h45.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.