eVous
La ville dans la poche
Accueil Paris Arrondissements de Paris Ile-de-France Le Marais Lyon Marseille Nice Toulouse Bordeaux Nantes Lille Agenda France Guides France Montpellier Shopping Visiter la France Strasbourg Bruxelles Musique TV Cinéma Expositions Ailleurs Terres et saveurs Astuces, idées et inspirations

Accueil > Cinéma > Actualités Cinéma > Planète Manga ! au Centre Pompidou : derniers jours !

Planète Manga ! au Centre Pompidou : derniers jours !

Dernière mise à jour : vendredi 15 février 2019, par Charles Martin

Jusqu’au 27 mai 2012, le Centre Pompidou à Paris rend hommage à la culture manga avec des ateliers, un salon de lecture et la projection de films exceptionnels. Ne ratez pas en ces derniers jours la présence de Xuan Liang Xuan Liang, cinéaste et fondateur du studio B&T, de Chuan Zhang, son directeur artistique.

==> Retrouvez ici notre article sur le Japon à Paris : les bonnes adresses.

Retrouvez aussi notre article : Le Japon à Paris : expos et manifestations en 2012.

ATTENTION ! En raison d’une forte affluence à l’exposition Matisse, Paires et Séries, le centre Pompidou recommande de passer par la file réservée au "laissez-passer" (en précisant au contrôle que vous venez assister à une séance Planète Manga).

La bande-dessinée est toujours à l’honneur à la Bibliothèque du Centre (BPI), où un salon de lecture met à disposition 2500 mangas.

Le Studio 13/16 propose aux adolescents et aux plus grands des ateliers de dessin, des performances, des rencontres avec des auteurs.

Et en ces derniers jours de programmation, ne ratez pas la rencontre autour des studios B&T le 25 mai, ou la projection du grand classique, Le Roi des singes, de Wan Lai-ming le mai.

  • Le programme des derniers jours

    DA HAÏ : WORK IN PROGRESS DE XUAN LIANG
    Chun, seize ans, décide d’explorer la mer en se transformant en dauphin afin de mieux comprendre le monde des humains. Pendant son voyage, Chun se trouve empêtrée dans un filet de pêche. Un garçon la voit et décide de l’aider.
    Ce film, encore à l’état de work in progress, est une histoire passionnante, entre sacrifice et rédemption. Des extraits seront montrés ainsi que quelques courts métrages du studio B&T.
    vendredi 25 mai à 20h / cinéma 2, niveau -1
    séance exceptionnelle en présence de Xuan Liang, cinéaste et fondateur du studio B&T, de Chuan Zhang, son directeur artistique, et de Frédéric Puech, président et cofondateur de Planet Nemo Animation.

    Séance
    Le Roi des singes , de Wan Lai-ming
    Inspiré par Le Voyage vers l’Occident de Wou Tcheng-en, grand classique de la littérature chinoise du XVIème siècle, ce film nous conte les aventures de Sun Wu Kong, le roi des singes régnant sur la montagne des fleurs et des fruits. Voulant une arme digne de lui, Sun Wu Kong décide de se révolter contre l’Empereur de Jade du monde céleste.
    Cette légende inspira Osamu Tezuka et Akira Toriyama. Le Roi des singes a d’ailleurs été perçu pendant longtemps comme une caricature du président Mao.
    samedi 26 mai, 15h / cinéma 1, niveau 1

    Séance
    Piercing I , de Liu Jian
    Piercing I dépeint, de façon très critique, la crise financière qui a frappé les usines chinoises en 2008. C’est à travers le personnage du jeune Xiao Zhang, qui a perdu son travail, que le réalisateur livre un regard sans concession sur la société chinoise. Ce jeune chômeur se voit marqué par l’absurdité de son temps et l’accumulation d’humiliations et d’offenses.
    Piercing I est une adaptation d’un livre que le réalisateur a écrit il y a dix ans et fait parti d’une trilogie non finie à ce jour.
    samedi 26 mai, 18h30 / cinéma 1, niveau 1
    présenté par Denis Walgenwitz, assistant réalisateur du film Persépolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, qui évoquera le cinéma d’animation chinois contemporain.

    Séance
    Les Trois Moines et autres histoires , de Hu Jinqinq, Te Wei, Ah Da / Impression de montagne et d’eau, de Hu Jinqinq, Zhou Keqin, Te Wei
    Les Trois Moines et autres histoires et Impression de montagne et d’eau sont issus des Studios d’Art de Shanghaï qui ont vu se former des générations d’artistes et d’animateurs chinois. Ces studios utilisent les techniques traditionnelles de la peinture chinoise (lavis, papiers découpés etc.) pour réaliser des films magnifiques destinés à un jeune public.
    dimanche 27 mai, 15h / cinéma 1, niveau 1
    présentés par Ilan Nguyên, lecteur à l’Université des arts de Tokyo